/entertainment/celebrities
Navigation
Culture et médias

Propos inacceptables

Propos inacceptables
Photo d’archives
Le « roi de la nuit » à la radio, Jacques Fabi, a dérapé en ondes dans la nuit de jeudi.
Propos inacceptables
Photo d’archives
Le « roi de la nuit » à la radio, Jacques Fabi, a dérapé en ondes dans la nuit de jeudi.

Coup d'oeil sur cet article

Jacques Fabi est peut-être le «roi de la nuit» à la radio, mais jeudi il s’est comporté comme le «roi du dérapage».

Jacques Fabi est peut-être le «roi de la nuit» à la radio, mais jeudi il s’est comporté comme le «roi du dérapage».

Sur les ondes du 98,5 FM, il a laissé s’exprimer librement une auditrice qui affirmait que l’Holocauste était «la plus belle chose qui puisse arriver pour l’Histoire».

Puis il a affirmé que la communauté juive de Montréal avait un comportement «emmerdant».

La direction du 98,5 FM a confié au Journal que les propos diffusés à l’émission de M. Fabi étaient «inacceptables» et que des sanctions seraient prises contre l’animateur d’expérience.

DÉRAPAGE EN ONDES

Dans la nuit de jeudi, Maria, une auditrice s’identifiant comme étant «d’origine arabe» a appelé la ligne ouverte de Fabi la nuit au 98,5 FM, sur le réseau Cogeco. Elle a spécifié que ça n’allait pas bien pour elle : «Mes frères et mes sœurs sont en train de mourir à Gaza».

Elle a ensuite proposé à Fabi de jouer à un jeu. «Je vais penser à un animal, essayez de deviner lequel». «Un chien?» a suggéré Fabi. «Oui exactement, c’est un Israélien, alors!» a-t-elle lancé, en rigolant franchement.

Si j’avais été l’animateur, j’aurais mis fin à la conversation à cet instant même. Maria venait de dépasser les bornes. Mais Fabi a eu pour seule réaction un petit «Ah bon. Ben là». Et la conversation a continué comme si de rien n’était pendant 4 minutes.

INCITATION À LA HAINE ?

Vous avez lu la transcription que j’ai faite de l’échange entre Fabi et Maria sur cette page? C’est à hurler!

Quand une auditrice affirme «l’Holocauste pour moi, c’était la plus belle chose qui puisse arriver pour l’Histoire» on ne réagit pas en disant : «Je n’oserai pas dire ça Madame». La seule réplique acceptable aurait été: «Comment pouvez-vous vous réjouir du massacre de 6 millions d’hommes, femmes et enfants?»

Fabi dit à son auditrice qu’il trouve ça «emmerdant » de ne pas pouvoir dire ce qu’on pense des Juifs. Moi ce que je trouve emmerdant, c’est un animateur incapable de dénoncer une auditrice qui applaudit un génocide.

SANCTIONS CONTRE L’ANIMATEUR

Le Centre consultatif des relations juives et israéliennes a envoyé au 98,5 FM une lettre appelant la direction à prendre des mesures contre Jacques Fabi et exigeant des excuses.

David Crête, directeur des communications du 98,5 FM, m’a répondu par courriel : «Les propos tenus en ondes plus tôt cette semaine sont inacceptables. Des sanctions seront prises. Ce sont nos seuls commentaires.»

En terminant, une question me tracasse : pourquoi Fabi se donne-t-il la peine de dire «merci beaucoup d’avoir téléphoné» à une auditrice qui vient de tenir des propos aussi odieux?

Cet animateur, qui a fait pendant 32 ans Bonjour la nuit à CKAC, avait la réputation de raccrocher au nez d’un auditeur qui disait des horreurs. Jeudi, pourquoi n’a-t-il pas fermé la ligne dès que Maria a assimilé les Israëliens à des chiens?

Endossait-il les propos antisémites de son auditrice? Juste le fait de poser cette question me donne des frissons.

Commentaires
Loading