Corrompu

Guy Nantel lance le forfait Gilles Surprenant

Marc-André Lemieux

Marc-André Lemieux @

Publié le: | Mise à jour:

L’actualité des derniers mois a précipité le retour sur scène de Guy Nantel. Inspiré, l’humoriste revient avec «Corrompu», un quatrième spectacle solo qu’il présentera en primeur à Magog et à Saint-Sauveur l’été prochain.

Agence QMI

L’actualité bouillante des derniers mois a précipité le retour sur scène de Guy Nantel. Réputé pour ses monologues politisés, l’humoriste revient avec Corrompu, un nouveau one man show qu’il présentera en rodage dès l’été prochain.

«Il s’est passé tellement d’affaires cette année… Je devais en profiter, a expliqué Nantel qui, en octobre, quittait l’écurie Juste pour rire pour joindre les rangs d’Entourage. Mes nouveaux producteurs m’ont fait comprendre que c’était une époque bénie pour quelqu’un comme moi. La conjoncture était trop belle.»

Le comique lancera Corrompu 20 mois seulement après avoir enterré La réforme Nantel, une tournée couronnée de succès (100 000 billets vendus). «J’ai une fille de huit ans. Je pensais rester avec elle encore un peu avant d’annoncer mon retour», a révélé Nantel au Journal de Montréal après un point de presse hors du commun.

Grandement inspiré par la commission Charbonneau, le quatrième spectacle du comique d’expérience traitera abondamment de politique et de corruption «au sens large». «Je fais aussi le tour de mes propres défauts», précise le stand-up.

Après une série de représentations à Magog et à Saint-Sauveur au mois d’août, Corrompu prendra son envol en octobre 2013, avec des arrêts à Québec, à Montréal, à Brossard et à Laval.

Mise en scène

Guy Nantel et Entourage avaient mis le paquet pour cette conférence de presse très courue. À notre arrivée au deuxième étage du restaurant Alexandre, hier, la bande originale du Parrain résonnait dans les haut-parleurs.

Le comique est apparu aux journalistes précédé, par deux menaçants gardes du corps, semblant sortir des Soprano : Tony de Saint-Léonard et Gaétan «le pic» ­Ouellette. Ecchymose juste au-dessus de l’œil gauche (on apprendra plus tard qu’il s’est réellement blessé durant une séance de karaté), Nantel a respecté la thématique mafieuse jusqu’au bout, promettant des révélations-chocs sur des irrégularités ­observées dans son propre milieu.

«Les humoristes agissent également de façon douteuse : copinage avec critiques complaisants, menaces de mort contre des recrues qui écrivent de meilleures blagues que nous… Vous seriez surpris!»

D’un ton solennel, Nantel a déclaré qu’il donnerait la première de Corrompu au club privé 357c «sur invitation du Parti libéral seulement». Ensuite, il a expliqué comment les recettes en humour étaient redistribuées : 25 % au gérant, 1 % aux gardiens de sécurité, 5 % au clan Rizzuto et 5 % au clan Cotroni.

Délaissant l’ironie, Nantel a annoncé l’existence du forfait «Gilles Surprenant» : jusqu’au 31 décembre, les ­acheteurs de billets profiteront d’un ­rabais de 18 %. «On offre des billets sans taxes (ni TPS ni TVQ) avec 3 % de rabais supplémentaire», a-t-il précisé.

Tout en confiance

Guy Nantel planche présentement sur l’écriture de Corrompu. «Ça va plus vite que je pensais, a-t-il noté. Je suis debout à 5 h tous les matins.»

Au moment de notre entretien, l’humoriste paraissait sûr d’arriver avec un spectacle de qualité.

«Je travaille tellement fort. Je peaufine. J’analyse… Je n’arriverai pas avec quelque chose d’écrit en deux semaines sur un coin de table. Ce sera plus profond et réfléchi.»


  • Les billets sont présentement en vente.

Vos commentaires

En commentant sur ce site, vous acceptez nos conditions d'utilisation et notre netiquette.

Pour signaler un problème avec Disqus ou avec la modération en général, écrivez à moderation@quebecormedia.com.
Les commentaires sont modérés. Vous pouvez également signaler aux modérateurs des commentaires que vous jugez inappropriés en utilisant l'icône.

Commentaires propulsés par Disqus