/misc
Navigation

Les syndicats contre la transparence (extrait)

Coup d'oeil sur cet article

Que c’était beau, hier, de voir nos valeureux représentants syndicaux se serrer les coudes et demander à Pauline Marois de se lever contre « l’ignoble » projet de loi C-377 !

Imaginez : demander aux syndicats de dévoiler leurs états financiers et de dire ce qu’ils font avec l’argent que leurs membres leur envoient !

Quel affront ! Quel abus ! Quelle injustice !

 

AUX FRAIS DES MEMBRES

 

Le plus drôle était de voir Michel Arsenault de la FTQ, celui-là même qui s’est tapé des p’tits tours de bateau avec Tony Accurso aux Bahamas, déchirer sa chemise contre ce projet de loi « abject »...

Je comprends qu’il ne veut pas qu’on fouille trop dans ces dossiers ! Qui sait ce qu’on va y trouver ?

Non, mais, ces gens sont-ils aveugles ? Ne voient-ils pas le ridicule de la situation ?

Prenez le cas de Jocelyn Dupuis, l’ex-président de la FTQ-Construction. Le gars s’est fait rembourser 125 000 $ en dépenses en six mois ! Seulement en repas au restaurant, monsieur Dupuis s’est fait rembourser une moyenne de 4753 $ par semaine !

Pas étonnant que ces gens ne veulent pas être obligés de dévoiler ce qu’ils font avec les cotisations de leurs membres !

 

Texte au complet sur le site du Journal de Montréal...

 

 

 

64 commentaire(s)

Fleur H. dit :
11 décembre 2012 à 9 h 39 min

Faut quand même le faire. Ce sont les syndicats qui ont financé les carrés rouges ce printemps. C'était pour faire tomber le gouvenement en place parce que il y avait de la collusion et de la corruption selon eux. Maintenant qu'on demande via la loi C-377 de la transparence de la part des syndicats, on crie aux vierges offensés. Je suis désolée de dire que ce qui est bon pour minou est bon pour pitou. C'est-à-dire qu'avec la Commission Charbonneau, on va exiger plus de transparence de la part de nos élus, que ce soit des élus municipaux ou provinciaux. On demande plus de transparence aussi de la part des entrepreneurs , alors pourquoi les syndicats ne seraient pas soumis à la même transparence. Les syndiqués ont droit de savoir ou va leur argent. Je ne crois pas que la majorité aurait financé le Printemps érable. Étant donné que les cotisations syndicales sont déductibles d'impôt, j'ai le droit de savoir ainsi que le plublic ou va cet argent. Je les ai vu à la télé hier, tous les chefs syndiquaux. On se demande ce qu'ils ont à cacher. J'ai hâte que la Commission Charbonneau entre dans cette partie, c'est-à-dire les syndicats parce que tout le monde sait que la corruption et la collusion était bien ancrée, bien avant l'élection de Gérald Tremblay et celui de Jean Charest. Étant donné que la corruption est implanté depuis 30 ans, il semble que peu importe le gouvernement la corruption fait partie des moeurs. Les seules points en commun dans toute cette embrouille, ce sont les fonctionnaires syndiques et protégés jusqu'aux oreilles, les syndicats et les entrepreneurs. Alors oui je suis pour cette loi C-377. Il est temps que les syndicats montrent patte blanche. J'aimerais aussi que dans cette loi on demande aux syndicats, d'utiliser les cotisations de leurs membres pour défendre les causes de leurs membres. Tu ne paies pas des cotisations pour appuyer la cause Palestinienne.!!!!!

Christian Boutin dit :
11 décembre 2012 à 9 h 40 min

M. Martineau sachez que les états financiers des syndicats sont présentés en assemblée générale, le budget des exécutifs est voté en assemblée générale, les états financiers sont vérifiés par des vérificateurs professionnels. Les votes en assemblée générale sont des votes SECRETS. C'est même le syndicat qui administre le fonds de pension là où je travaillais et les travailleurs n'ont pas perdu leur fonds de pension même quand l'entreprise a perdu 9 millions par année 2 années de suite, et sachez que durant la crise en 2008 notre fonds de pension a tenu le coup et a même rerpis tout ce qu'il avait perdu et même plus, naturellement nous n'avions pas de PCAA ce qui a aidé. Si le fonds avait été administré par l'employeur il serait arrivé quoi avec notre fonds de pension ? À ce que je sache les conventions collectives, les états financiers, etc... c'est du domaine publique en plus donc facilement accessible.

En résumé M. Martineau tout est possible quand on ne sait pas de quoi on parle, ce qui semble être votre cas pour ce qui est des syndicats, ou pire vous le savez très bien et vous mentez effrontément à vos lecteurs.

Christian Boutin dit :
11 décembre 2012 à 9 h 48 min

Rebonjour M. Martineau

Sachez aussi que tout ce beau monde qui fait parti des exécutifs sont élus en assemblée générale par vote secret, donc ils sont sur un siège éjectable et ne seront pas réélu s'ils ne font plus l'affaire. Pour moi le syndicat ce sont les travailleurs de la "shop" qui forment un syndicat, dans notre cas nous sommes affiliés à la CSN. La CSN nous fournit des services comme des négociateurs ou un avocat en cas de besoin à la cour, c'est très rare, et elle n'a pas à se mêler de ce qui se passe dans notre syndicat en autant qu'on paie notre cotisation à la CSN. Si la CSN prend des décisions qui ne font pas l'affaire des travailleurs ils ont à rendre des comptes à l'assemblée car l'exécutif de la CSN ce sont des élus eux aussi donc sur un siège éjectable eux aussi. Les délégués à l'assemblée générale de la CSN ce sont des membres des exécutifs des différents syndicats, élus par leurs membres, qui ont la responsabilité d'élire l'exécutif de la CSN, et approuver les divers points discuter en assemblée.

Ivan Champetier dit :
11 décembre 2012 à 9 h 48 min

Il est déja scandaleux d'apprendre que ce n'était pas le cas a ce jour! Bien que ça ne me surprenne pas tellement de la part de gens qui sont bien amis avec la Mafia!

Quand on se déclare ¨ami des travailleurs¨ ,titre que seuls méritent ceux qui sont affiliés de force a ces syndicats, on en profite pour se donner des droits spéciaux!

¨Ben voyons-donc Fernande!¨ comme disait notre bon vieux Jean Lajeunesse (RIP)!

gilles lacoste dit :
11 décembre 2012 à 10 h 04 min

L'argument des états financiers vérifiés ne tient pas la route car il n'y a pas de documents plus opaques que des états financiers et des budgets. Le diable se cache dans les détails, dit-on. Les chiffres ne mentent pas mais les menteurs font des chiffres.

Jean Martin dit :
11 décembre 2012 à 10 h 15 min

Les syndicats c'est comme la mafia,sous des dehors respectables,ils sont corrompus à l'os.

Poto Maneau dit :
11 décembre 2012 à 10 h 23 min

C'est quand même incroyable, Matineau et consort nous débite jour après jour le lien apocalyptique que le PQ entretient avec les syndicats. Et qu'est-ce que la Commission Charbonneau va nous apprendre très tôt après les fêtes ? Qu'en réalité c'est le PLQ qui entretient des relations, cette fois frauduleuses, avec la FTQ. Tout ce beau monde va se retrouver témoins forcés de comparaître. Une journée un membre du PLQ, le lendemain un représentant de la FTQ, venant témoigné comment ils organisaient ensembles le vol des contribuables québécois.

Et les pauvres suiveux à Martineau, qui chaque jour se rassurent en se disant que ça va être pire lorsqu'il s'agira de faire comparaître des hypothétiques membres du PQ.

jacque dit :
11 décembre 2012 à 10 h 32 min

@ Christian Boutin,

On parle içi de transparence Monsieur. En assemblée des membres, y en à t'il plusieurs qui savent lire des états financiers. Ça ne vous intéresse pas que des experts puissent jeter un coup d'oeil compétent sur les états financiers. Si vous ne faites pas parti de ceux qui ont avantage à ce que ça reste secret, et bien vous feriez un excellent candidat pour devenir disciple de Marcel Pontbriand. Les syndicats, la mafia, J. Dupuis, Arsenault sur le bateau d'Acurso, etc, etc, Ça vous dit quelque chose???? Si vous recevez un appel de Marcel Pontbriand, soyez prudent!!!

Steven dit :
11 décembre 2012 à 10 h 50 min

@Christian Boutin, si vos commentaires sont 100% vrai sur la fameuse transparence des syndicats alors expliquer moi pourquoi le gouvernement veut déposer un projet de loi en ce sens? Bon je comprends que nos politiciens ne sont pas tous des lumières mais de la à vouloir une transparence des syndicats alors que selon vous cette transparence existe déjà pourquoi le gouvernement veulent imposer cette loi aux syndicats?

Pourquoi les syndicats n'utilisent pas les mêmes arguments que vous? Les syndicats ne parlent que d'acte anti syndicale de la part du gouvernement. Ne serait-il pas plus facile pour eux de faire une démonstration de leur transparence en décrivant de façon objectives ce qu'ils font? Par contre il faut garder à l'esprit que les fonds receuillis par les syndicats ne provient pas uniquement des cotisations syndicales. Les fonds comme vous le savez provient des personnes qui cotisent au REER duquel les cotisant recoivent un crédit d'impôt crédit d'impôt qui est financé par l'ensemble des contribuables? N'est-ce pas cela que le projet de loi vise? Que tous et non seulement les syndiqués qui paient des cotisations ont droit à la transparence?

Bien à vous

Marie-A. dit :
11 décembre 2012 à 11 h 02 min

@Christian Boutin:

Si c'est si ouvert que cela, selon vous, il n'y a donc aucun problème à ce que ce soit juste un peu ouvert davantage... non ?

Pourquoi alors les hauts cris devant cette demande?

Assemblée générale = quelques représentants seulement nommés par des associations syndicales locales. Ouvrir plus large aide à l'honnêteté de la patente! C'est pourtant évident que s'il n'y a rien à cacher, pourquoi pas!

Alain dit :
11 décembre 2012 à 11 h 11 min

On veut que quelque chose reste secret quand on a quelque chose à cacher. Point à la ligne.

clément thériault dit :
11 décembre 2012 à 11 h 12 min

Salut voici un cas vécu .Mon frère qui travaille dans une usine syndiqué c'est blessé chez lui (cassé une cheville ) il a été en arret de travail soit ( assurance salaire) pendant 3 mois. Lors de son retour au travail le jeudi suivant sur sa paie le syndicat lui a fait payé pour les 3 mois qui a été absent , il va prendre les informations du pourquoi, ils lui on répondu qu'ils avaient protégé son emploie durant son absence . Belle protection qu'il n'avait pas besoin puisque sa job n'était aucunement menacé.

ouate_de_phoque dit :
11 décembre 2012 à 11 h 14 min

On ne parle pas ici de Provigo ou de Sports Experts.Tous ceux qui "siphonnent" les enveloppes des travailleurs chaque jeudi devraient être obligés de rendre publics leurs états financiers. D'ailleurs, cette obligation devrait faire l'objet d'une loi beaucoup plus vaste, qui engloberait aussi les sociétés d'état, provinciales et fédérales, TOUTES, sans exception. Hein, Hydro-Québec et Radio-Canada???

Hefpé dit :
11 décembre 2012 à 11 h 17 min

Les arguments invoqués par le député du NPD pour maintenir l'omertà sur les états financiers des syndicats sont puérils et constituent une insulte à notre intelligence. Ils donnent plutôt le goût d'en savoir plus! Le jupon des allégeances syndicales de ce parti dépasse outrancièrement. Un peu de subtilité et de retenue ne semble pas le lot de nos politiciens de nos jours. Le porte-parole de l'opposition officielle a raté une belle occasion de démontrer une certaine bonne foi et un sens de l'état, en plaçant les intérêts supérieurs des Canadiens au-dessus de la philosophie pro-syndicale du NPD. Il est vrai que c'est difficile de mordre la main de ceux qui nous ont toujours nourri...

Pierre Letourneau dit :
11 décembre 2012 à 11 h 35 min

Comme le disais si bien Jean Charest , on vie dans une société de droit , les crapule on tout les droit et les gens honnette aucun , on parie que rien ne changeras avec le PQ au pouvoir , les syndiquas et autre mafieux aurons tout les droit , encore et encore .

Christian Boutin dit :
11 décembre 2012 à 11 h 53 min

@steven @jacque @marie a Cette idée de loi vient des républicains aux États Unis, leur idée était que l'argent que les syndicats gaspillerait à produire une tonne de rapport au gouvernement ce serait de l'argent de moins pour aider les travailleurs et faire des activités syndicales.

J'ai fait du syndicalisme pendant une vingtaine d'année et j'ai fait parti des exécutifs qui ont négocié un fonds de pension administré par le syndicat, une assurance collective administrée par le syndicat, une assurance salaire ainsi que dentaire. Quand je dis administré par le syndicat ici syndicat veut dire notre petite gang de travailleur, environ 125, pour moi c'est ça un syndicat, un petit groupe de travailleurs qui se prend en main. Malgré les crises dont celle de 2008, notre fonds de pension a très peu perdu et a tout repris et même plus, regardez ce qui arrive à ceux dont le fonds de pension est administré par les boss, combien vont presque tout perdre, mon frère a perdu la moitié de sa rente de retraite.

Si la CSN ne prend pas les bonnes décisions comme celle d'appuyer les étudiants ce printemps, soyez assuré que l'exécutif aura à s'expliquer à l'assemblée générale, ceci dit quand on est syndiqué on sait ce que ça veut dire s'entraider et c'est ce que la CSN a fait, aider les étudiants notre avenir joualvert.

Christian Boutin dit :
11 décembre 2012 à 12 h 05 min

@jacques Sachez monsieur que dès qu'on cesse de prendre des travailleurs pour des idiots et qu'on explique les choses ils comprennent. Et ce n'est pas compliqué de compter l'argent qui rentre au Syndicat, tu regardes combien tu paies en cotisation syndicale et tu multiplies par les nombre de travailleurs, où je travaillais, je suis à la retraite, un payait 1.5% de notre salaire, ça ne donne pas des millions disons 800$ *1.5% = 12$ * 125 travailleur = 1500$ * 52 sem = 78000$ en cotisation syndicale, là-dessus tu doit payer la cotisation à la CSN et une cotisation à la fédération pour divers service. Au bout de la ligne il n'en reste pas beaucoup.

jacque dit :
11 décembre 2012 à 12 h 27 min

@ Christian Boutin, Bon, Votre satisfaction d'avoir oeuvré pendant 20 ans dans votre petit syndicat est certainement louable et vous méritez tout notre respect. Toutefois le problême du manque de transparence dont il est question içi se situe à un niveau beaucoup élevé. Le syndicalisme avec tous ses avantages, ne vous permet aucune forme d'aveuglement, qu'en aux agissements de vos chefs syndicaux. Ils cotoient des gens d'ont la réputation est douteuse. La transparence ne fait de mal à personne, sauf à ceux qui ont des choses à cacher!!!

Alexandre B. dit :
11 décembre 2012 à 12 h 43 min

@Christian Boutin

Merci pour vos précisions, ça ne fera pas taire la petite droite démagogue mais au moins ça nous fais voir l'autre côté de la médaille dont on entend jamais parler sur ce blogue.

Ceci dit, bien entendu que tout n'est pas parfait dans le milieu syndical. Mais quand est-il du milieu du patronnat? Pourquoi toujours s'attaquer à la même cible et ce, sans aucune nuance?

émile lafreniere dit :
11 décembre 2012 à 13 h 01 min

Ce qui m'enrage c'est de voir les memes gens qui réclamaient l'enquete sur la construction jeter les grands cris pour constester la loi qui demandent lus de transparence de la part des syndicats. Quelle raison peut pousser les contestataires a refuser une affaire tout a fait normale.? Les travailleurs paient une cotisation,déductible d'impot en plus,et ne pourraient savoir où vas leur argent. Peut importe le parti qu'ils appuient,je n'ai jamais été favorable a ce qwue l'argent des cotisations puissent servir a des fins électorales,ou de contestations en dehors des lois du travail. C'est assez insultant pour un travailleur de voirs ses cotisations servir a supporter une cause contraire a ses convictions ou supporter un parti qu'il ne soutient pas. Los cotisations doivent servir uniquement a la défense directe des travailleurs point final.

MF dit :
11 décembre 2012 à 13 h 23 min

@M.Boutin, avec tout le respect que je vous dois, la vérification effectuée par les vérificateurs porte surtout sur le fait que la comptabilité et les rapports financiers se font selon les principes comptables admis. Ils ne vérifient pas toutes les transactions, loin de là, et ils ne savent pas tout. Les nombreux scandales financiers dans le secteur publique et privé en sont la preuve - plein d'institutions ont été vérifiées par des comptables et il y a quand même eu des scandales. On a su aussi que les Villes approuvent des projets sans avoir les connaissances assez pointues pour être en mesure de vraiment conprendre, remettre en question et contester ce qu'ils approuvent. C'est pareil pour les travailleurs et les syndicalistes - ils peuvent se faire passer des sapins sans le savoir. Il faut ÉVOLUER, on est rendu là. Lorsqu'on se rencontre qu'il y a des failles dans le système, il faut l'améliorer. Le fonctionnement des syndicats n'a pas été remis en question depuis des lustres (et on pourrait en parler longtemps). Il y a plusieurs affaires qui doivent être remises en question. Je pense que les travailleurs qui versent des cotisation syndicales ont le droit de savoir ce qui est fait avec leur argent [et @ emile lafreniere ci-dessus, je suis pleinement d'accorda vec votre point - commen on dit, "ce qui est bon pour minou est bon pour pitou" - donc transparences dans tous les secteurs d'activité, sans exception]. Je suis certaine qu'il y a beaucoup de syndicalistes honnêtes, mais comme dans tous les milieux, il y a des pommes pourries partout, et il faut être alertes, il faut des contrôles. Il faut avoir un discours non émotif, non hystérique, mais rationnel, et faire preuve, chacun d'entre nous, d'honnêteté intellectuelle. Tout le monde doit dorénavant être disposé à se remettre en question. Comme disait la chanson, "C'est le début d'un temps nouveau" !!! (Enfin, yé p as trop tôt!) :o)

Miche dit :
11 décembre 2012 à 13 h 27 min

Si on veut combattre la CORRUPTION incrustée chez nos élus politiciens, gestionnaires etc...avec la Commission Charbonneau, les DIRIGEANTS SYNDICAUX ne doivent PAS faire EXCEPTION!!! Il est GRAND temps de SAVOIR COMMENT la cotisation des syndiqués est utilisée! Il existe certains syndicats qui se donnent des missions « humanitaires » au Burkina Faso, au Nicaragua etc.. pendant que les DROITS de certains syndiqués d' ICI ne sont même PAS défendus adéquatement!!! C'est bien beau AIDER, les autres mais COMMENçONS donc à aider les NOTRES qui payent pour un SERVICE qu'ils n'obtiennent même PAS!!! Ah! que je suis égoïste!... ...Vous souvenez-vous, dans les années 50? On achetait des petits Chinois dans le but de les AIDER pour la somme de 0.25$ : on obtenait un carton avec le nom, l'âge et la photo du petit. Aujourd'hui, ces mêmes « petits chinois » achètent nos TERRES, nos FERMES pour RENVOYER les produits cultivés ICI CHEZ-EUX!!!... Ah! que je suis égoïste!... Nos « chers » (dans tous les sens) élus syndicaux ont SANS DOUTE bien des « Squelettes dans le placard » à cacher!!! Quand c'est PAS TOI qui PAYE, « au y'able les dépenses »!!! OUI, Passons-les à la LOUPE!!!

Jim Brindle dit :
11 décembre 2012 à 13 h 36 min

Le syndicalisme est un rejeton de la mafia , qui fut un agent d'assurance de protection , contre les incendie et bris de toutes sortes pour les petits proprios et ouvriers , moyennant une cotisation déterminée par l'assureur . La violence était de mise pour obtenir ce qu'ils voulaient , sans que les gouvernements ne puissent intervenir , par copinage ou pour empêcher l'escalade de la violence . Aujourd'hui , ont assiste au refus furieux , de ces syndicats de se plier à la loi C-377 pour qu'ils dévoilent leurs états financiers . en implorant le PQ , dont ils étaient membres conseillers , de s'opposer fermement à cette loi injuste . Ce refus ne peut que cacher une odeur de scandale associer à l'utilisation de l'argent des travailleurs . Les agissements d'anciens leaders syndicalistes , et la fraude dans la construction , justifient cette loi dans les plus brefrs délais . De plus il était annormal et injustifié pour tous les travailleurs et toute la population que les syndicalistes étaient exemptés de ce devoir de tous citoyens qui ont à déclarer , un revenu de travail ou d'affaire .

@ Christian Boutin . Il y a beaucoup de tordage de bras dans ces assemblées afin que tout le monde soit d'accord .

christian lessard dit :
11 décembre 2012 à 13 h 47 min

Il n'y a pas plus capitaliste qu'un syndicaliste. Vous allez le constater par leur états financiers qui sont à faire rougir les banques et les pétrolières.

FTQ, ca sent le $$$$ Show me the money!!!!

Après-tout il faut les comprendre, cela regarde mal quand tu prêches le socialisme puis même temps tu fais plus de $$$ comme une banque.

Drako dit :
11 décembre 2012 à 14 h 29 min

J'ai demandé à mon député de me représenter à Ottawa et de voter pour la loi C-377.

Bon, étant un député du NPD (grosse surprise) supporté par les syndicats de l'Ouest en Est du Canada je serais plus que surpris qu'il me représente et vote pour cette loi. M'enfin.

Miche dit :
11 décembre 2012 à 14 h 48 min

Jim Brindle, Tout a fait d'accord avec vous!!!

Ricky dit :
11 décembre 2012 à 14 h 50 min

Avez-vous remarquer que :toutes les actions contre la corruption et assurant la transparences sont toujours bonnes mais seulement si cela ne nous touche pas. Seulement pour les autres, voyons donc. Nous sommes honnêtes, ce sont toujours les autres qui ne le sont pas.

Faisons le ménage mais jamais dans notre cour. Belle mentalité.

Carl dit :
11 décembre 2012 à 14 h 52 min

@ Christian Boutin Des votes à mains levé ca vaut pas cher, surtout quand tu ne prend même pas le temps de compter.

Simon dit :
11 décembre 2012 à 15 h 26 min

Est-ce qu'on pourrait aussi avoir accès aux bilans financiers des organisations religieuses de partout au Canada pour savoir qui ils financent et qui sont leurs amis?

JP Bouchard dit :
11 décembre 2012 à 15 h 26 min

Question, comme ça...

Le gouvernement est-il vraiment placé pour faire la leçon aux syndicats?

Ma réponse...Non!

Qu' il commence à mettre de la transparence dans ses chiffres avant de s' attaquer aux syndicats.

Il n' y a pas plus voleur et menteur qu' un gouvernement.

Alors, qu' il s' attaque aux syndicats du secteur public s' il le veut, mais qu' il laisse le secteur privé en paix.

Richard Ortie dit :
11 décembre 2012 à 16 h 34 min

Je suis complètement d'accord avec Christian Boutin. Je le cite:

"M. Martineau sachez que les états financiers des syndicats sont présentés en assemblée générale, le budget des exécutifs est voté en assemblée générale, les états financiers sont vérifiés par des vérificateurs professionnels".

----

Martineau ne sait pas de quoi il parle. Je pense qu'il n'a jamais été dans une assemblée générale. Martineau est privé. Il appartient à Quebecor. Il ne peut pas comprend ce qui se passe dans la vraie vie. Il vit dans une bulle. Mais il parle comme s'il connaissait tout.

robert laplante dit :
11 décembre 2012 à 16 h 35 min

@MOnsieurBrindle

Avec tout le respect que je vous dois relisez vos livres d'histoire et lachez les films américains. Les syndicats sont nés en Angleterre à la fin du XVIII siécle pour offrir aux travailleurs un moyen de lutter contre les propriétaires des mines entre autres., Tenez ! lisez Germinal de Zola qui parle d'une grêve dans les mines dans le nord de la France, greve que Napoléon III réprime de faĉon violente, peut-être que vous allez avoir une vision plus historique de la naissance des syndicats. Vous pouvez lire La revolution industrielle de l'histoirien francais Jean Pierre Rioux chez Point, un livre qui fait autorité des les milieux historiques vous aurez une bonne idée des conditions de travail qui ont mené à la création des syndicats.

QUe vous soyez anti-syndicaliste c'est une chose qui vous regarde et qui est légitime mais que vous colportiez des faussetés la ca ne marche pas. Oui certains syndicats américains ont été infiltré par la mafia comme certaines entreprises d'ailleurs et certains gouvernements mais de la à dire que tout les syndicats sont corrompus et qu'ils sont les fils de la mafia c,est completement ridicule.

Et puis n'oubliez pas ces patrons qui molestaient les travailleurs qui voulaient de meilleures conditions de travail, de meilleurs salaires. Puisque vous aimez vous fiez aux lfilms américains pour parler d'histoire je pourrais, si vous le désirez ,vous faire parvenir une liste de plusieurs films américains qui parlent des traitements de certaines entreprises envers les travailleurs en commencant par Les raisins de la colère de John Ford ou encore Norma Rae avec Sally Field.

Moi je suis pour la transparence mais toute la transparence et pour tout le monde, ce qui veut dire que le conseil du patronat, l'institut économique de Montréal et le reseau liberté québec entre autre doivent dire d'ou viennent leur fonds... ce qu'ils ne font pas.

Steve Harvey-Fortin dit :
11 décembre 2012 à 16 h 43 min

Ce qui est bon pour pitou est aussi bon pour minou à moins de posséder une caisse secrète.

André dit :
11 décembre 2012 à 16 h 44 min

A voir les Chefs Syndicaux monter au barricade et à faire leur show de boucane. hier au soir ... faut croire que Harper a touché une corde sensible... Donc il n'y a pas de fumé sans feu... faut voir ca de près.

Steve Harvey-Fortin dit :
11 décembre 2012 à 16 h 45 min

@ Simon

La religion n'est pas quelque chose de taxable par le gouvernement alors je ne saurais vous dire s'ils peuvent aller fouiller dans les livres des différentes religions.

Steve Harvey-Fortin dit :
11 décembre 2012 à 16 h 51 min

Hoffa savait quoi faire avec l'argent de ses membres et c'est entre autre pour cette raison qu'on a jamais retrouvé son cadavre.

Jean-Yves Gobeil dit :
11 décembre 2012 à 18 h 08 min

Je ne comprends pas le gens qui sont en désaccord avec ça !

Imaginons un monteur soudeur qui sans le savoir, donne une parti de son salaire pour encourager le lobby du bois d'oeuvre. Il paye pour perdre son job et certain disent qu'il n'a pas à le savoir, que celà ne le regarde pas !!!

BRAVO !!!!

Jean-Yves Gobeil dit :
11 décembre 2012 à 18 h 15 min

De quel droit un syndicat peut-il se substituer au droit individuel ?

Si je suis un carré vert, pourquoi suis-je obligé de donner de mon argent aux carrés rouges ? L'argent que les honnêtes travailleurs donnent à un syndicat, c'est pour que ce même syndicat les défendent en cas de conflits, rien d'autre !

Simon dit :
11 décembre 2012 à 18 h 53 min

@Steve Harvey-Fortin

La question est de savoir si les revenus des sectes religieuses canadiennes sont à l'abri de l'impôt comme ceux des syndicats et si oui, on devrait publier leurs états financiers comme ceux des syndicats. Je pense que les syndicats devraient faire la lutte là-dessus et les embarquer dans leur bateau: Tout le monde au confessionnal ou absolution générale.

Ce qui est bon pour pilou est aussi bon pour minou...

Claude m dit :
11 décembre 2012 à 18 h 57 min

à Robert Plante

Vous tentez de faire diversion , réglons le cas des syndicats et après on passera aux corporations . Vous êtes comme Pauline qui dit: on fait des choses stupides mais on est pas pire que le plq

Le rancunier dit :
11 décembre 2012 à 19 h 31 min

Je suis un travailleur syndiqué (Métallos de la FTQ). Je vais faire le test : je vais demander les états financiers. On verra et je vous mets au courant.

Jim Brindle dit :
11 décembre 2012 à 19 h 47 min

@ Robert Laplante ; Je n'ai jamais contesté l'origine des syndicats en Europe , je suis né en Amérique , oû le syndicat était le joujou de la mafia Italienne . et c'est de cette naissance du syndicalisme en cette Amérique dont je mentionne . Les histoires du syndicalisme Européen ne m'intéressent pas . à chacun ses problèmes et à sa manière de les résoudre . Les ouvriers sont devenus des victimes et otages de ces syndicalistes qui utilisent la violence pour obtenir ce qu'ils désirent . La commission d'enquête , aurait du commencer par les activités nébuleuses des syndicats .

magiterre dit :
11 décembre 2012 à 20 h 32 min

A quand une commission d'enquete sur les centrales syndicales ? Les présidents ont un tres bon salaire et en plus un compte de dépense.Et se permettent de faire de la politique et appuient les étudiants et etc....Ils font aussi plusieurs voyages comme en Amérique du sud etc....Ils se prennent pour un gouvernement et une entreprise.Et quand il s'agit de s'occuper des petits salariés la c'est autre chose ,ils aident le gouvernement a faire leurs changements et je l'ai déja entendu de conseillers syndicales les petits syndiqués paient une cotisation c'est comme une assurance seulement.

G. Fecteau dit :
11 décembre 2012 à 20 h 52 min

J'appuie le projet de loi C-377 à deux mains yéééééééééééééééé!!!

Monsieur P dit :
11 décembre 2012 à 21 h 33 min

15$ en moyenne de cotisation* pour 50 000 membres = 750000$/ semaine= 39 million/ année (pas d'impôt à payer). On enlève 10-20% pour la centrale qui garde cette argent aussi sans impôt. Où place-t-il cette argent? Quand un syndicat fait de l'argent quand une unité ou un magasin fait une grève est-ce étrange? Car il ne donne pas toute l'argent de fond de grève qu'ils reçoivent de leur centrale!!! Hoooo les vilains! Voyage dans les 5 étoiles partout dans le monde. Golf dans les plus beaux terrains du Canada et USA. Alcool a volonté. Loge au Canadien de Montréal. Restaurant des plus couteux. Il ont des comptes a part qui place au vue de personne. Il ont déjà de l'argent de caché car même entre eux ils se cachent de l'argent. Mais l'argent ce n'est pas ce qui leurs font peur! Ce qu'ils cachent, est encore plus grand et frustrant. Si les travailleurs étaient au courant de ce que ses gens font de leurs argents, ils ne voudraient plus jamais se syndiquer.

Monsieur P dit :
11 décembre 2012 à 21 h 39 min

J'appuie le projet de loi c-377 et après je demande un liberté de choisir de payer ou non la cotisation syndicale comme dans d'autre province de Canada. Si un syndicat fait vraiment sont travail, il ne devrait pas avoir peur.

Miche dit :
11 décembre 2012 à 21 h 47 min

Si on veut combattre la CORRUPTION incrustée chez nos élus politiciens, gestionnaires etc...avec la Commission Charbonneau, les DIRIGEANTS SYNDICAUX ne doivent PAS faire EXCEPTION!!! Il est GRAND temps de SAVOIR COMMENT la cotisation des syndiqués est utilisée! Il existe certains syndicats qui se DONNENT des missions « humanitaires » au Burkina Faso, au Nicaragua etc.. pendant que les DROITS de certains syndiqués d'ICI ne sont même PAS défendus adéquatement!!! C'est bien beau AIDER, les autres mais COMMENçONS donc à aider les NOTRES qui payent pour un SERVICE qu'ils n'obtiennent même PAS!!! Ah! que je suis égoïste!... ...Vous souvenez-vous, dans les années 50? On achetait des petits Chinois dans le but de les AIDER pour la somme de 0.25$ : on recevait un carton avec le nom, l'âge et la photo du petit. Aujourd'hui, ces mêmes « petits chinois » achètent nos terres, nos fermes pour RENVOYER les produits cultivés ICI, CHEZ-EUX!!!... Nos « chers » (dans tous les sens du mot) élus syndicaux ont SANS DOUTE bien des « Squelettes dans le placard » à cacher!!! A commencer par leurs comptes de dépenses, leurs VOYAGES sur NOTRE bras, leurs GROS Salaires! Et quoi ENCORE???... Quand c'est PAS TOI qui PAYE de TA Poche, «au y'able les dépenses »!!! OUI, Passons-les à la LOUPE!!!

André Dupuis dit :
11 décembre 2012 à 23 h 09 min

Ce serait bon de demander aux lobbyins d'ouvrir leurs livres de représentations. Aux fimes d'ingénieurs, aux chambres de commerce etc....

Andre dit :
11 décembre 2012 à 23 h 22 min

Les politiciens sont en marche anti syndical au Michigan USA..... et ici au Canada Harper veut adopter une loi afin de voir clair dans le mouvement syndical, c'est bien partie ..... pour mettre de l'ordre dans ce domaine mafiosi....

Alain Mallette dit :
11 décembre 2012 à 23 h 33 min

Je suis POUR la loi C-377!!!

Pierre Letourneau dit :
12 décembre 2012 à 9 h 09 min

Pour : C -377 Pour: l'impositions d'un votte sercret Pour :Le retraits de toute les faveurs gouvernemental (crédits d'impots et autre)

Il est grand temps de faire le ménages dans ces sectes (crois ou meurs) mafiosi ou seul l'intérest ($$$)de ces dirigeant compte. Si vraiment les syndicailleux son la pour protéger les tarvailleurs , comment ce fait t'il que si l'un des leur n'es pas d'accord en assemblé , il ce fait immédiatement entouré de 3-4 douche-bags au QI d'une canne de bine et ménacé hein ?

Tout ceux qui utilise les fond publiques , les cotisations , bref l'argent des autre , devrais du coups être sous la loupe , redevable et imputable et de plus obliger d'utilisé ces fond , que ce pour quoi ils son collecter , pas pour enrichir quelque croté . Ces pas pour rien qu'on dit , les syndicats du crime quand on parle de mafia , pensé y ...

émile lafreniere dit :
12 décembre 2012 à 9 h 12 min

Il y en a un qui n'a pas besoin de syndicat pour bien se faire payer.On apprend aux nouvelles de ce matin que notre cher Jeran-Francois Lisée continue a recevoir son salaire de cadre a l'université de Montréal pendant qu'il est ministre. Franchement rire du monde plus que cela apres avoir vu Pauline s'époumonner a parler de corruption en Chambre,voila qu'elle accepte des incongruité.s du genre et q

émile lafreniere dit :
12 décembre 2012 à 9 h 16 min

Le cas Lisée mérite d.etre dénoncé,cest l'argent du public.J'ai l'impression qu'avec le P.cul cela prendra pas 9 ans pour avoir besoin de faire le ménage,car en 100 jours les cas se multiplient..Jean-Francois devrait-il se syndiquer?

émile lafreniere dit :
12 décembre 2012 à 9 h 38 min

Elle est bonne celle-la.Lisée admet que les échelles de salaires ne permmetaient pas de lui payer le salaire qu'il demandait a l'université de Montreal,alors on lui paie 13 mois par an pour déjouer le systeme et atteindre l'objectif du salaire exigé. Qui trouves ca correct?Pauline assurément.

émile lafreniere dit :
12 décembre 2012 à 10 h 05 min

Depuis un certain temps nous entendons parler du calendrier maya et bien maintenant nous piourrons parler du calendrier Lisée. A quoi ca sert.? Tout simplement quand le salaire que vous demandez dépasse les regles alors on vous fait un calendrier de 13 mois au lieu de 12. C'est ca les arrangements de l'université de Montréal,c'est pas bien beau a voir.Et notre cher J F qui vient faire la morale.On empoche a deux salaires puis on s'assure d'une bonne prime de départ plus une bonne pension pas besoin de syndicat.Oh la la que c'est le fun

Jim Brindle dit :
12 décembre 2012 à 10 h 13 min

Nous , au PQ , nous sommes distinc de ce petit peuple sans envergure , et de par la noblesse de notre statut , il est de mise d'attribuer aux membres de la cour , des faveurs pour les services rendus , et c'est pour cette raison que M. Lisée profitera des largesses de la Reine .

Richard Ortie dit :
12 décembre 2012 à 12 h 04 min

L'analyse que Robert Laplante fait concernant les syndicats est très juste. De toutes façons, même si la droite style Martineau est hystérique à l'égard des syndicats, rien n’empêchera que les travailleurs s'organisent contre les abus de patrons. Martineau peut pleurer longtemps, s'il le veut. De toutes manières, Il vit dans sa tête. La réalité est beaucoup plus forte que lui. Les syndicats ne disparaîtront jamais. Heureusement.

B Brault dit :
12 décembre 2012 à 13 h 29 min

Transparence, un acte administratif.

Le fait d’ajouter le principe de transparence à la fonction de direction a pour objectif de démontrer la volonté de la part du mandataire de communiquer au mandant une information pertinente, fiable et utile. Dans « Le cadre de saine gestion rappelle aux décideurs que lors de la reddition de comptes, communiquer une information biaisée ou incomplète à son mandant de telle sorte qu’il ( ici les membres) aurait pris une toute autre décision ( choix d'un syndicat) s’il avait reçu la bonne information n'est pas de la transparence !

Institut Saine Gestion

Bernard Brault

André dit :
12 décembre 2012 à 16 h 13 min

Tout à coup une fois coincé par l'agence QMI à propos de son double salaire..... Mr Lisée devient très généreux et le donne à ceux qui en ont plus de besoin..... Remarqué que c'est un beau geste de sa part... mais cela aurait du être fait au début lorsqu'il a été élu... Il nous prend tous pour des caves et il pense de se racheter avec sa générosité ... qui en sorte lui a été forcé ......

Monsieur P dit :
12 décembre 2012 à 20 h 19 min

J'étais dans le secret des Dieux avant car je travaillais pour une centrale syndical et je voyais la vérité. Je voulais changer les choses mais c'était impossible car il m'ont tassé avant. Il ne veulent pas que la vérité sorte. C'est plus grave que vous pouvez penser. Les syndicats sont organisé avec certains employeurs qui leurs fournissent les noms et toutes informations de leurs salariés affin que les représentants syndicaux les rencontre à leur domicile ou avant et après les rencontres dans les stationnements de l'entreprise, afin de les syndiquer.

Les syndicats négocie des conventions à la baisse pour avoir l'établissement. Quand la vrai négociation arrive, l'employeur et le syndicat s'organise pour faire un spectacle de négociation mais ils savent déjà comment cela va se terminer. Ils savent quoi donner et quand le faire. Les syndicats force les salariés à accepter en les menaçants qu'il vont fermer ou qu'il vont être en grève et qu'il vont recevoir seulement quelque$ par semaine de fond de grève. Il organise des assemblés sans que tous soient au courant et comme cela, le vote passe facilement. (seulement ceux qui sont présent ont le droit de vote durant l'assemblé)

L'affaire maintenant des syndicats c'est d'avoir le plus de membre pour avoir plus d'argent. Alors les principes sociaux ont pris le bord et cela a été remplacer par du capitaliste qui négocie à la baisse pour avoir de l'argent et le contrôle des salariés. Même chose pour l'arbitrage de grief. C'est souvent bien organisé par en arrière sans que les salarié soient au courant.

Les syndicats cachent leur véritable nombre de membre lorsqu'il font leur assemblé pour montré leurs état financiers. Comme cela ils disent qu'il arrive juste mais n'ont pas déclaré 15 000 membres et leurs cotisation. C'est là leurs véritable peur car le ministère du revenu savent comment de personne paient des cotisation car cela est déductible. À eux ils ne peuvent mentir, Alors là ils serait...

robert laplante dit :
15 décembre 2012 à 10 h 51 min

@ Monsieur Brindle

Amenez des preuves a ce que vous affirmer. Oui la mafia a investi dans les teamsters mais est ce que c'est le cas de tout les syndicats et est-ce aussi le cas des syndicats québécois dont les syndicats catholiques gerés par l'Église. Est-ce qu'on peut généraliser à ce point? Je ne sais pas en tout cas moi je refuse de le faire.

Vous ne pouvez pas nier que certains patrons ont fait assassiner les leaders des syndicats américains des mines au debut du XXe siècle, pensez entre autre à Joe Hill, tiens et que dire des propriétaires des chemins de fer qui demandaient aux milices armées de battre ceux qui tentaient de "jumper'" les trains pour se trouver du travail en pleine crise économique. Tiens vous pourriez lire le bouquin de Woodie Guthrie, bounds for glory, écoutez un nombre incroyable de chansons de cette époque et même revoir ou relire les Raisins de la colère. Mais ce sont sans doute des cas isolés

Mais je ne veux surtout pas m'obstiner avec vous. Vous semblez bien connaître la situation. Qui suis-je pour vous contredire? alors je vous laisse dans vos certitudes.

@ Monsieur Claude A ce que je sache l'Institut économique de Montréal n'est pas une corporation, alors si on peut demander de la transparence aux syndicats-ce dont je suis en accord- on doit aussi le demander aux autres associations et aussi aux institutions religieuses.

Tant qu'a me comparer à Pauline si c'est pour me ridiculiser ça ne marche pas. A ce que je sache je ne vous ai comparer à personne,mais bon vous aimez faire le fier à bras. Vous êtes sans doute de ceux qui refuse toute discussion avec une partie qui ne pense pas comme vous et qui se sert de l'insulte et du mépris pour ridiculiser l'opinion que vous n'appréciez pas. Tant mieux pour vous l'anonymat de la toile vous permet de faire ces affirmation, le diriez vous devant Mme Marois ce que vous venez d'écrire? Seriez vous capable de me le dire en pleine face?... non j'en doute.

Christian dit :
15 décembre 2012 à 12 h 08 min

Je suis tout à faut d'accord avec ce projet de loi. J'ai vécu une grève lorsque je travaillais à temps parti au sein d'une compagnie extrêmement connue au Québec (que j'éviterai de nommer ici...). Pendant cette grève, c'est incroyable toutes les magouilles et les vols qui ont été découverts au sein de ce syndicat. Entre autre, notre Président a l'époque nous avait littéralement volé pour acheter de biens personnels de valeur pour lui et sa femme. Cet homme n'a jamais été emprisonné ou réprimandé, il a simplement démissionné et si ma mémoire ne me fait pas défaut la CSN la aussitôt recruté. C'est hallucinant de payer des cotisations syndicales aussi élevées pour le bien de quelques individus sans scrupule. Je travaille depuis des années maintenant dans le domaine financier, évidemment sans être syndiqué. Il faut se battre parfois pour obtenir ce que l'on mérite, mais au moins, tout de fait dans une plus grande transparence à mon humble avis.

Ghislain dit :
8 janvier 2013 à 10 h 02 min

@Richard Ortie, @ Christian Boutin, "“M. Martineau sachez que les états financiers des syndicats sont présentés en assemblée générale, le budget des exécutifs est voté en assemblée générale, les états financiers sont vérifiés par des vérificateurs professionnels”."

Les etats financiers sont presenter en format synthese, c.a.d que vous voyez un montant global pour une activite X mais sans les details ni les preuves comptable. Facile de dire a ses membres: 250 000$ en frais de repas, si vous regardez les factures et voyez que le meme representant syndical a reclamer 6 diners a 3 endroits differrents de la ville la meme journee, vous pouvez alors decouvrir comment ce syndicaleux peut reussir a se payer un style de vie millionnaire avec un simple salaire d'ouvrier! Harper tiendra son bout et les crosseurs seront demasques, peut importe qu'ils fassent leur crise du bacon a la tv.

Fernand dit :
8 janvier 2013 à 12 h 59 min

Il est temps que les syndicats évoluent. Ils demandent la transparence au gouvernement, chose qu'ils ne font pas. Oui les états financiers sont présentés en assemblée devant des délégués payés pour y assister. Si une personne pose une question pour demander plus de précision, il se fait rabrouer par ses pairs et se fait menacer. Alors ne parlez des pleurs de crocodile de dirigeants syndicaux qui se prennent comme les vrais dirigeants du pays.

Il est temps que ces gens se fasse mettre au diapason des autres, ds cotisations syndicales c.est pas pour faire de la politique partisane ou financer des anarchistes qui prennent la rue même si ça fausse l'équilibre des forces. Un syndicat c'est pour négocier des conventions rien d'autres...

Loading