Actualité

Chris Hadfield

Décollage réussi vers l'ISS

Marie-Philippe Gagnon-Hamelin / Agence QMI

Publié le: | Mise à jour:

chis hatfield

Photo Courtoisie

Les astronautes Chris Hadfield (ASC), Roman Romanenko (Russie) et Tom Marshburn (NASA) posent devant le simulateur du Soyouz à Star City en Russie, avant leur première simulation ensemble en tant qu’équipage de la mission Expedition 34/35.

L’astronaute canadien Chris Hadfield a réussi, mercredi matin, son décollage vers la Station spatiale internationale (ISS), où il séjournera cinq mois et deviendra le premier Canadien à commander l’ISS.

Le décollage a eu lieu de la toundra du Kazakhstan, au cosmodrome de Baïknonour, à 7 h 12, heure du Québec.

Avec à son bord trois astronautes, le Russe Roman Romanenko, l’Américain Tom Marshburn et le Canadien Chris Hadfield, la fusée russe Soyouz devrait arriver à l’ISS dans deux jours. M. Hadfield est le copilote de ce voyage, une tâche pour laquelle il s’est préparé depuis dix ans, selon l’Agence spatiale canadienne.

Le trio sera accueilli à la station par le commandant de la mission Expedition 34, Kevin Ford, de la NASA. Chris Hadfield y agira comme ingénieur de bord jusqu'au départ de l'équipage de Ford en mars 2013. C'est à ce moment qu’un changement de garde aura lieu, marquant ainsi le début de la mission Expedition 35. C’est aussi à ce moment que Chris Hadfield prendra le relais du commandant Fort, devenant ainsi le premier Canadien à commander l’ISS.

Troisième voyage

L’astronaute ontarien âgé de 53 ans en est à son troisième voyage dans l’espace. «Contrairement à mes deux premiers voyages, où je devais construire des parties de la Station MIR et assembler le Canadarm, je vais me concentrer cette fois-ci à réaliser des expériences scientifiques dans l’espace», a-t-il expliqué le 12 décembre, lors de sa dernière entrevue avec les journalistes avant son départ. Il testera aussi de nouvelles technologies, amarrera un vaisseau de ravitaillement commercial à l'aide du Canadarm2 et fera des sorties dans l'espace.

Durant ses moments libres dans l’espace, Hadfield, guitariste et chanteur accompli, grattera sa guitare. Il a même décidé de donner la forme d'un pic de guitare à son écusson canadien officiel.

L’entraînement pour cette mission a aussi été très différent. «La plupart du temps, j’étais seul. J’ai suivi des formations partout dans le monde et j’ai rencontré l’équipage seulement six mois avant le départ. Pour les autres missions, je m’étais surtout entraîné en équipe à Houston au Texas», a-t-il mentionné. Hadfield, qui parle couramment le russe, effectuera sa mission avec huit coéquipiers américains et russes.

Le rôle de l’Agence spatiale canadienne (ASC)

Chris Hadfield a suivi une partie de son entraînement à l’ASC, qui forme tous les astronautes qui doivent manipuler le Canadarm2. «L'ASC s'occupe du support à l'astronaute Chris Hadfield. Son équipe médicale est ici, son programme nutritionnel a été élaboré par des employés de l'ASC et certaines des expériences scientifiques qui seront menées à bord de la station spatiale sont supportées par des scientifiques de l'ASC», a indiqué Mélanie Beauchesne de l’ASC.

Vos commentaires

En commentant sur ce site, vous acceptez nos conditions d'utilisation et notre netiquette.

Pour signaler un problème avec Disqus ou avec la modération en général, écrivez à moderation@quebecormedia.com.
Les commentaires sont modérés. Vous pouvez également signaler aux modérateurs des commentaires que vous jugez inappropriés en utilisant l'icône.

Commentaires propulsés par Disqus