/misc
Navigation

Perdus, sans boussole (extrait)

Coup d'oeil sur cet article

Guy Turcotte, qui a tué ses deux enfants, est libre.

Cathie Gauthier, qui a tué ses trois enfants, a été condamnée à la prison à vie.

Robert Latimer, qui a tué sa fille lourdement handicapée pour lui épargner une vie de souffrance, a passé dix ans derrière les barreaux.

Rémy Couture, qui fait des films d’horreur avec de faux cadavres en caoutchouc, risque la prison.

Francis Proulx, qui souffrait de troubles mentaux, a été condamné à 25 ans ferme pour le meurtre de Nancy Michaud.

Comprenez-vous quelque chose dans tout ça ? Moi non plus.

On a l’impression que les juges tirent leurs sentences au sort.

 

OÙ EST LE NORD ?

 

L’homme a besoin d’un compas moral, une boussole qui lui indique où est le bien, où est le mal, histoire de l’aider à mieux cheminer dans la vie.

Avant, il y avait la religion pour jouer ce rôle. Aujourd’hui, il y a quoi ?

La politique ? Les gens sont de plus en plus cyniques, et avec raison.

Le système financier, qui récompense ceux qui travaillent fort et punit les paresseux et les escrocs ? Faites-moi rire.

Le système de justice ? On y croit de moins en moins. Les criminels se suivent et les sentences ne se ressemblent jamais.

Alors, il est où, notre compas ? Elle est où, notre boussole ?

 

Texte au complet sur le site du Journal de Montréal...

 

 

38 commentaire(s)

Jean Martin dit :
19 décembre 2012 à 9 h 48 min

Garde mon Martineau,tu n'es pas obligé de rester au Québec.Çà te ferait du bien d'aller vivre ailleurs pendant quelques années,nous on serait bien,et toi tu apprendrais des tas de choses qui t'échappent.

Dominique Lavoie dit :
19 décembre 2012 à 9 h 58 min

Guy Turcotte: belle gueule, métier prestigieux, ben du cash: sauf

Cathie Gauthier: une nobody qui tue 3 enfants de nobodies, les siens: condamnée (note en passant à ceux qui parlent de passe-droit pour les femmes)

Robert Latimer: on ne va pas créer un précédent: condamné

Rémy Couture: on est une société distincte ou on l'est pas! Et le ridicule ne tue pas (bonne chance mec!)

Francis Proulx a tué quelqu'un de proche à un ministre: condamné

On parie que Sonia Blanchette va être condamnée aussi?

La justice n'a plus rien à voir avec ce qui est juste. Ça a plutôt à voir avec qui tu es, qui tu connais et combien d'argent tu as à la banque.

L'Imprévu dit :
19 décembre 2012 à 10 h 02 min

Il n'y a pas que les juges.... il y a aussi, et surtout, les jury qui sont composés d'hommes et de femmes appelés par hasard. Le verdict de culpabilité ou de non culpabilité face à une accusation de meurtre n'est pas donné par le juge mais par le jury. Normalement le jury doit décider à partir de la preuve qui est faite.

Mais je suis d'accord, des fois les résultats sont choquants. Il n'est pas improbable que l'argent puisse avoir une influence. Si tu es riche tu peux te payer des bons avocats qui vont travailler fort pour toi. Si tu es pauvre tu vas avoir un avocat nommé par l'aide juridique.

Mais je reviens à dire que vous oubliez la part du jury dans votre exposé.

Et pour le système politique... vous dites que les gens sont de plus en plus cyniques et avec raison....

Pas d'accord. VOUS êtes cyniques et VOS adeptes le sont aussi. VOUS vous prenez pour "les gens".

Moi je continue à être un fidèle observateur de la chose politique et je vais un peu partout sur les blogues et je peux vous affirmer que ce n'est pas parce que les gens ne sont pas d'accord avec vos points de vue qu'ils sont cyniques. Ils ont des idées. De plus en plus d'idées. Ils ont des choix. De plus en plus de choix.

J'ai été bénévole pour le PQ aux dernières élections et scrutateur aussi. J'ai donc passé ma journée dans les bureaux de vote. Les gens ne sont pas aussi cyniques que vous le dites. Je pense que vous faites de la projection.

Richard Ortie dit :
19 décembre 2012 à 10 h 06 min

Faites-nous la liste de tous les homicides du Québec maintenant, Martineau, pour garnir ta chronique.

Si tu avais étudié un petit peu à l'école, tu comprendrais mieux le droit, la sociologie et même... le journalisme! Tu as une tendance à simplifier et à généraliser les choses de façon grotesque et en tirer des conclusions également grotesques.

Tu dois comprendre qu'il y a beaucoup de choses dans une société qui doivent être traitées cas par cas. C'est trop compliqué à comprendre?

Diane H. dit :
19 décembre 2012 à 10 h 45 min

Jean Martin dit :

"Garde mon Martineau,tu n’es pas obligé de rester au Québec.Çà te ferait du bien d’aller vivre ailleurs pendant quelques années,nous on serait bien,et toi tu apprendrais des tas de choses qui t’échappent."

Bon, une fois votre petite diatribe anti-Martineau donné, (on se demande pourquoi vous êtes sur SON blogue alors!), donnez-nous donc votre opinion sur le sujet maintenant? Au moins, l'Imprévu, un autre Martineau-hater, la donne lui, son opinion!

Je suis du même avis que Mme Lavoie et quelques autres: souvent, c'est une question à savoir si tu as la position prestigieuse, l'argent et les contacts influents pour t'aider à t'en sortir lors de tels crimes.

Notre justice est tordue. Il faudrait changer bien des règles.

La première pour moi serait d'appliquer le maximum de toutes les peines actuelles sans comité pour examiner la possibilité de réduction de peine. Tu fais de la prison à vie? Ça serait vraiment à vie pour moi, pas seulement 25 ans, ni même un p'tit dix ans!

Et puis nos prisons sont des clubs meds....

Même les gens reconnus non responsables pour déficience mentale? Je crois qu'ils devraient rester en institution très, très longtemps. Il faut protéger le peuple, les futures victimes potentielles, et non le meurtrier, malade mental ou non.

Simon dit :
19 décembre 2012 à 11 h 10 min

L’homme a besoin d’un compas moral, une boussole qui lui indique où est le bien, où est le mal, histoire de l’aider à mieux cheminer dans la vie.

Avant, il y avait la religion pour jouer ce rôle. Aujourd’hui, il y a quoi ?

---------------------------------------------

Il y a quoi ? Rien. On a remisé la religion au placard et on n'a rien trouvé de mieux alors on est rendu une société toute croche, sans valeurs morales mais chacun fait ce qu'il veut. Et on se désole de voir des jeunes qui vont passer Noël dans les centres de la DPJ ou d'autres qui deviennent délinquants, d'autres encore qui gaspillent leur jeunesse dans la drogue et les courses de char sur la route, d'autres aussi qui se gèlent le cerveau à boire de la bière, des boissons énergisantes et à se défoncer les tympans à écouter de la "musique" forte. C'est ça, le Québec d'aujourd'hui et de demain. On ne veut plus enseigner la religion catholique à l'école et on crache sur l'Église à cause de ses positions sur l'avortement et l'homosexualité et parce que quelques curés avaient les mains un peu trop baladeuses mais voyez l'effet pervers de ce rejet de la foi ! On a créé une société de loisirs et de consommation mais qui ne sait pas où elle va, angoissée, livrée à elle-même, alors ça donne des drames familiaux, des tueries, des gens qui se suicident, etc. Sombre tableau, n'est-ce pas ?

Marco dit :
19 décembre 2012 à 11 h 23 min

Il n'y a pas qu'au Québec que le système judiciaire est tordu et faussé par l'argent et la corruption. Aux USA, durant la prohibition, un certain Al Capone n'a jamais été condamné pour les dizaines de meurtres qu'il a commis ou commandité mais a été condamné à de longues années de prison pour.........................fraude fiscale !! Cherchez l'erreur. Vous pouvez être l'auteur du pire carnage qui soit et vous allez toujours vous en tirer si vous avez du fric, mais ne touchez par à l'argent du gouvernement sinon vous êtes cuits !!!!!!

P.S. SVP, de grâce !!!! Lorsque vous parlez du système judiciaire, ne collez pas le mot "justice" à ce système pourri.

Pascal dit :
19 décembre 2012 à 11 h 41 min

Tu ne tues pas, tu ne violes pas, tu ne voles pas !

Les lois morales à sa plus simple expression, et ce sont les seules règles que je respecte vraiment dans ma vie, le reste n'est que du superflue pour justifier des emplois en justice.

Je n'ai pas l'amour de l'individu humain ou la compassion pour l'erreur, autant que d'autres peuvent l'avoir, alors pour moi, si tu ne respectes pas ces 3 règles toutes simples, tu n'est plus un être humain digne de vivre dans ma société. Tu devrais être déporté ou .... !!!

Y a rien de plus simple dans la vie que de respecter ces 3 règles, et aucun passe-droit ne devrait être permis, peu importe la raison. T'as fait une bourde? Assume. Tu te reprendras dans une autre vie. Même si ça arrive à un membre de ma famille, ce sera triste un temps, c'est tout, et la vie va continuer.

Je ne trouve pas que notre système de justice occidental est une évolution positive dans l'histoire humaine, loin de là. La responsabilité inviduelle est dilluée à travers divers facteurs et les sentences n'ont pas d'effet dissuasif, alors le laxisme dans le respect des lois dans la société se fait de plus en plus sentir, d'où les prisons pleines et les récidives.

Simple analyse d'un simple citoyen.

Bye P

mario dit :
19 décembre 2012 à 12 h 17 min

@ Simon

100 % d'accord avec vous.

La religion catholique éliminée de l'enseignement à cause de quelques croches, et voilà comme vous dites notre société d'aujourd'hui.

Jim Brindle dit :
19 décembre 2012 à 13 h 00 min

Ont a balancé la religion par dessus bord mais aussi nos valeurs . Il n'y a plus de frein à nos âneries , ont tire sur n'importe quoi et n'importe qui . Tout n'est qu'un cafouillage qui nous dirige à la ruine du bon sens et de la rigueur de nos justes droits . Personne n'est reponsable de rien , et c'est toujours la faute des autres . Notre évolution regresse et bientôt nous deviendrons un petit peuple sans envergure et sans richesse sociales et monétaires .

Diane H. dit :
19 décembre 2012 à 13 h 16 min

@ Simon et Mario....

La religion catholique au Québec a été pendant des années le véhicule de la moralité, du bien et du mal.

Soit, mais on a sortit le religion de l'État et c'est bien ainsi. Les règles étaient bien trop strictes et irréalistes, ne tenant pas compte de la vie familiale, du besoin de la femme de s'émanciper, les prêtres marchaient main dans la main avec les politiciens, l'Église venait même se mêler de nous dire quoi faire ou non au lit, de la contraception, bref ce n'est pas pour rien qu'on a jeté tout ça dehors, quoique que je suis d'accord pour dire qu'on a peut-être pour certains points jeter le bébé avec l'eau du bain!

J'ai du respect pour les croyances des autres, en autant qu'elles ne me sont pas imposées de force et chantées à tue-tête à tout bout de champ.

Cependant, de dire qu'on n'a plus aucune morale comme peuple parce qu'on n'a plus de religion, alors là c'est trop.

On peut avoir de bons principes de vie, savoir ce qui est bien et mal et l'enseigner à nos enfants, sans qu'on ne suive une religion quelconque....sinon, c'est comme si vous disiez que TOUS les athées et les AGNOSTIQUES et leurs familles n'avaient aucune règles morales, ce qui est faux et démagogique.

Il y a du bon monde parmi les athées, et également des criminels....même chose chez ceux qui suivent les préceptes d'une religion.....il y a de bonnes personnes là-dedans mais aussi des mauvaises....

Je suis aussi d'accord avec les préceptes de Pascal comme modèeles de base de la moralité: Tu ne tues pas, tu ne violes pas, tu ne voles pas !....

Le système de justice devrait toujours en tenir compte et être plus sévère dans ses sanctions.

Maric dit :
19 décembre 2012 à 13 h 32 min

Il ne faudrait surtout pas oublié qu'à un certain moment la justice était à la botte de la religion.Combien de gens ont été traité comme des criminels parce qu'ils osaient défié les très radicales lois du clergé.

Drako dit :
19 décembre 2012 à 13 h 32 min

Canadien Tire vend des boussoles et chez JeanCoutu on y trouve des amis.

Une bonne boussole pour aller se perdre dans le bois question de prendre un recul, une bonne respiration et des amis pour se vider le coeur, c'est déjà mieux que rien, non?

Yves dit :
19 décembre 2012 à 14 h 03 min

D'accord avec Pascal et Diane H.

Si seulement les trois règles de base étaient respectées par tous, il n'y aurait pas de problèmes. Çà couvre en trois simples règles presque l'ensemble des crimes commis.

Pour moi, le problème est notre clémence et que l'on croit trop en la réhabilitation. On a au cour des années abandonné l'idée d'une justice PUNITIVE. On ne s'attend plus à ce que les coupables assument leurs gestes et paient pour.

On n'entend plus les mots PUNITION, PROTECTION et COMPENSATION. On ne parle que de COMPASSION , COMPRÉHENSION et RÉHABILITATION.

Je crois sincèrement que nous faisons fausse route avec notre laxisme, notre complaisance et notre indécrottable manie de toujours donner des "secondes chances" , en ne faisant jamais payer les pots cassés aux coupables.

Est-ce pour des raisons économiques que nous refusons d'imposer des peines de prison sévères? De quoi avons-nous peur sinon?

Pourquoi ne saisissons-nous pas purement et simplement tous les biens et avoirs des criminels en cravate ( mafieux, politiciens corrompus et etc ) ? De quoi avons-nous peur?

Pourquoi nous montrons-nous clément lorsqu'un jeune imbécile tue en voiture une jeune fille qui posait des décorations d'Haloween dans la cour arrière de sa maison? Comment pouvons-nous pardonner un tel geste?

Pourquoi acceptons-nous la folie comme étant une circonstance atténuante lors d'un meurtre? Il y a bien meurtre et çà change quoi que le coupable soit fou ou non? Quelle importance? Pour les victimes, çà ne change rien. Elles restent mortes quand même. Alors pourquoi nous montrons-nous plus clément?

Et je pourrais continuer comme çà, longtemps, longtemps, longtemps...

Marco dit :
19 décembre 2012 à 14 h 09 min

Le Qc est tellement moderne que vous rêvez tous de devenir des Gratton 2012-13. Riches, américains et qui pensent que le monde arrête à la frontière. Le Qc s'écroule et plutôt que de se regrouper pour changer les choses, vous continuez de jaser en regardant couler le navire. Mo, j'ai pris une sage décision: quitter le Qc!!!

Yves dit :
19 décembre 2012 à 14 h 44 min

Hey Marco! Tu t'en va où? Dis-nous où c'est mieux qu'icitte.

J'avoue que çà fait dur ici pour plein de raisons mais quand je regarde un peu partout ailleurs, ils ont tous l'air d'être aussi fous que nous-autres ou même pires haha.

Alors, il est où ce super endroit où tu veux déménager, où la justice est parfaite, où l'économie va bien, où on est libre et etc...?

Dis-nous c'est OÙ et on va peut-être y aller nous autre aussi :)

Pierre Menard dit :
19 décembre 2012 à 15 h 06 min

Le compas moral existe...on l'a juste mis à la poubelle et on a bien vissé le couvercle dessus.

magiterre dit :
19 décembre 2012 à 17 h 49 min

Vous avez bien raison M.Martineau,moi non plus je ne comprends dans tout ce jugement de Turcotte,il y a quelques années une dame a meme écopé de la prison pour avoir oublié de rapporter un livre a sa bibliotheque.

lorraine st louis dit :
19 décembre 2012 à 19 h 41 min

Je sais que je ne suis pas la seule, mais je n'ais pas encore compris le verdict de non culpabilité rendu pour Turcotte.Il a pu se payer les meilleurs avocats et les psychiatres n'ont jmais été du même avis.Il aurait fallu un psy.indépendant nommé par le juge pour régler ce problème.Cet homme n'a jamais montré un seul remords .Il a tué ses petits anges d'une manière atroce et ensuite il a bu du lave vitre.Lui un médecin,il savait bien que le lave vitre ne tue pas.Le seul problème qu'il a eu c'est son orgeuil démesuré et sa rage vis à vis son épouse.Avez-vous entendu l'abbé Gravel faire des remontrances et dire à Isabelle Gaston et à M.Boismenu d'oublier leur vengeance et de pardonner.Pour qui se prend-il?Comment peut-il comprendre des parents qui ont eu des enfants torturés et assasinés,lui un célibataire qui n'a qu'à se regarder le nombril.Ce n'est pas sa job de prêtre qui le fait mourir.Il a manqué une chance de se taire .,il n'a qu'à se rappeler tout le mal que plusieurs de ses semblables ont fait souffrir aux enfants dont ils avaient la garde et cela le faire taire à jamais.Révoltant.

pasquinel dit :
19 décembre 2012 à 20 h 12 min

nous avons une loi stupide pour les tueurs d'enfants au canada,tu a raison Martineau pour ton commentaire.

G. Fecteau dit :
19 décembre 2012 à 21 h 27 min

Souvent à Québec, je dois passer devant l'édifice du ministère de la Justice, et je ne sais pas pourquoi - je demanderai au Doc Mailloux la prochaine fois - , mais une petite voix intérieure irrépressible parfois monte en moi et essaie de me convaincre de le remplacer par: ministère de l'Injustice!!!

Guy Baker dit :
19 décembre 2012 à 22 h 19 min

Imagine une Société ou, le Temps de Repos est pour « prendre le Temps en Famille », ou l’Emphase est mise sur une Relation du Couple ensemble et des Enfants aussi intégrés dans cet Ensemble ou la Relation est importante ( pas seulement l’acte de présence ), sur le Principe que: « The family that play’s together, stay’s together ».

Imagine que ces relations sincères ont développées chez les Enfants, le même Respect que leur Parents avaient l’un envers l’autre et qu’ayant vus l’Importance qu’ils avaient de la pert de leurs Parents, ils y ont vus le Modèle de la Base même de leur vie, qu’ils transmetteront à leurs Enfants et qu’ils remettront à leurs Parents, dans leur Âge avancé.

Imagine que cette Société valorise le Mariage et l’Engagement fidèle des Époux l’un envers l’autre et que de ce fait, la « liberté sexuelle » hors de Celui-ci, n’est plus considérée comme « aventureuse et excitante » mais comme à éviter.

Imagine que le « droit à la propriété privée » est respecté et que de ce fait, le Vol ( sous toutes ses formes ) est condamnable et punissable, sur le Principe d’une Juste Rétribution. Imagine que l’Intégrité Physique d’une Personne est aussi respectée et que le Viol ou le Meurtre seront aussi traité comme l’Abomination qu’ils sont et que là aussi, une Juste Rétribution tombera sur les Coupables ( et non sur les Victimes ) de ces Actes de Haine.

Imagine une Société ou le Mensonge ( et tout ses Corollaire ) n’est pas permis chez des Gens qui aiment la Sincérité et la Transparence et qui ne se gêneront pas de le faire savoir. Imagine aussi cette Société, fondée sur une Cellulle Familiale solide et intime, qui n’encourage pas l’Envie et la Convoitise mais qui valorise le Contetement et le Travail pour Honnête pour « poursuivre » les Buts de sa vie.

Notre Société Québécoise serait drôlement améliorée et pourtant, ce sont ces valeurs qui ont été « Flushées » depuis près de 60 ans ( + ou – ) .

Croyants ou pas en Jésus, CE Nord fut Bien.

Steve Harvey-Fortin dit :
20 décembre 2012 à 1 h 25 min

Un juge de la cour suprême américaine à déclaré un jour qu'il n'y avait plus rien de blanc et de noir dans la société mais que tout était gris parc e qu'il n'y a plus rien de vraiment défini par rapport à nos valeurs. Il devient alors plus difficile de juger du vrai et du faux car il n'y a plus de base de référence (vérité) et même s'il y en avait une, il ne serait pas aussi aisé de juger certains cas ou causes.

Il est vrai qu'avant il y avait le pouvoir de la religion catholique au Québec qui unissait sous une certaine loi commune et un certain ordre les gens du peuple dans un ensemble. Cela donnait une certaine cohésion de fonctionnement socialement dans la famille et la société économique que représentait le Québec d'alors. Mais le peuple ayant pris conscience de son libre arbître à s'affirmer face à la religion en ayant le sentiment qu'on l'empêchait de goutter à l'émancipation et à la découverte de la connaissance qui était péché sous le poids de la damnation éternelle s'émancipa de lui-même pour évoluer. Ce constat créa un vide spirituel qui engendra UN DÉSORDRE CULTUREL ET SOCIAL dans les valeurs de la société québécoise en ayant plus de guide spirituel comme berger.

Mais aujourd'hui, nous pouvons nous en remettre à une certaine sagesse pratique qui évolue constamment et qui se reflète dans nos institutions administratives et qui ont parfois l'humilité de se remettre en question face à certaines réalités comme société. Nous ne sommes pas complètement abandonnés puisque en ce qui concerne la religion, cela est devenu une affaire de choix personnelle selon l'orientation choisie car ce n'est plus le glas d'un peuple choisi mais de foi personnelle.

Il nous faut donc être plus coopératifs et faire plus confiance en cessant de critiquer la moindre action qui nous déplaît car nous sommes plus divisés que jamais sur le plan social et des idées. Mais celui qui détiendra l'absolue vérité se fera le plus petit que possible afin de ne pas...

Steve Harvey-Fortin dit :
20 décembre 2012 à 1 h 28 min

Le cynisme est l'ennemi de la vérité et de l'ordre.

riouxrejean dit :
20 décembre 2012 à 7 h 26 min

Pour vivre au Quebec il faut endurer les croches on travaille au noir puis on laisse lise tibo en liberté puis turcotte et ce cher lacroix alors faites nimporte quoi on vous pardonne pour le reste des factures soufflés et il y a tellement de trucs comptable que tout est permis ou presque salut

Danièle dit :
20 décembre 2012 à 7 h 43 min

Le verdict de non culpabilité de G. Turcotte n'est pas acceptable dans notre société. Ce fût un procès ou des psychiatres ont débattus toutes sortes d'hypothèses trop compliqués a comprendre pour les gens du jury. A mon avis, G. Turcotte, de par son métier de cardiologue, avait de l'argent pour se payer les meilleurs psychiatres et le meilleur avocat, ce qui n'est pas le cas de d'autres meurtriers d'enfants.

L'argent mène le monde, si tu n'as pas d'argent pour te payer les meilleurs avocats, tu vas pourrir en prison pour de longues années.

La cause est en appel et j'espère de tout coeur, que le procès soit repris afin de créer une jurisprudence car beaucoup de gens ont perdu confiance a notre système de justice.

C'est vrai que nous avons jeté par dessus bord, notre religion catholique et nos valeurs, est-ce pour cette raison que nous ne sommes plus responsable de rien. Je ne le crois pas, moi personnellement, je mettrais cela sur la faute que les enfants sont placés dans des garderies. La mère n'est plus a la maison avec son enfant pour lui apprendre le bien et le mal et les valeurs.

Un enfant qui passe ses journées dans des services de garde sous la supervision des intervenantes sont là pour les distraire, les nourrir et leur apporter les soins d'hygiène et non pour leurs apprendre les valeurs de la vie.

Pourquoi les mamans ou les papas ne restent-ils pas avec leurs enfants jusqu'à ce qu'ils partent pour l'école, ses cinq années ou le parent éduque son enfant sont primordiales.

Lily dit :
20 décembre 2012 à 8 h 15 min

@ Lorraine St-Louis

L'abbé Gravel est dans le champs (comme d'habitude). Il faut laisser du temps pour le pardon de se faire et plus l'offense est grave plus il sera difficile d'y parvenir. Et parfois, sans l'aide divine vous ne pouvez même pas y arriver. Le cas d'Isabelle Gaston (surtout) et de M. Boisvenu est grave. Le pardon n'est pas non plus absence de justice qui est différent de la vengeance. L'abbé Gravel est déconnecté et manque totalement de compassion pour ces parents. Lui qui a combattu et qui était «indigné» que l'église refuse le mariage homosexuel. On voit bien oû sont ses priorités!

Guy Baker dit :
20 décembre 2012 à 8 h 42 min

L’Homme n’est pas Fiable et son Coeur et ses Pensées ne permettent pas qu’il trouve la Solution à son Problème.

La Révolution Française n’a rien réglée et la Russe Soviétique encore moins et la Culturelle de Mao non plus car le Problème n’est pas dans le Système mais dans/en l’homme qui va toujours trouver le Moyen, par sa Nature « Déviante », de pervertir le Meilleur des Systèmes et la meilleure des Justices.

L’Homme a beau avoir de « Bonnes Intentions » mais ça  « foire » et ça et va toujours « foirer » quand l’Hommerie ... même Religieuse ... s’en mêle.

C’est comme si l’être Humain a besoin d’un Coeur nouveau et d’un Esprit nouveau ... une Régénération de sa Personne.

En tout cas, en attendant, si la Boussole revenait ... par Motif de Conscience envers Dieu ou par Attachement à la Vertu ... aux Anciennes Bases et Bornes de la vie Personnelle et Sociale, notre Société, par ses Individus, connaîtrait la Guérison et la Vigueur d’une Bonne Santé Morale et Éthique.

Diane H. dit :
20 décembre 2012 à 8 h 57 min

suite.:

....il ne faut jamais avoir la pensée magique "que cela ne nous arrivera jamais, que le mari ne nous laissera jamais tomber et ne nous fera pas défaut un jour.....".

Pour ce qui est des garderies, honnêtement je crois que la plupart son correctes et essaient de bien éduquer les petits sous leur garde....

Mes trois enfants ont été gardés (dans le temps, par des gardiennes à domicile car cela m'aurait coûté trop cher, les garderies dans le temps étant à plein prix!).

Ils ont quant même bien grandi entouré de notre amour et de nos bons soins et sont maintenant trois adultes avec de bonnes valeurs et un bon cheminement de vie, alors il ne faut pas mettre tout le monde dans le même sac, voyez-vous....

Diane H. dit :
20 décembre 2012 à 9 h 03 min

Zut, mon premier commentaire à Danièle s'est perdu semble-t-il, et cela à cause de cette fichue limite de caractères. "Pourquoi les mamans ou les papas ne restent-ils pas avec leurs enfants jusqu’à ce qu’ils partent pour l’école, ses cinq années ou le parent éduque son enfant sont primordiales." dit-elle?

Parce que la réalité est que si tu prend 5, 10, 12 ans de temps (mettons pour une famille de 2-3 enfants) pour arrêter, alors les exigeances du marché du travail te rattrape et tu dois te recycler pour y retourner.

Aussi avec tous les divorces, les séparations, les couples de nos jours sont fragiles et il faut avoir un plan B si on reste à la maison, au cas où on se retrouve divorcée, veuve ou avec un conjoint malade et incapable de travailler. C'est notre réalité aujourd'hui....et les femmes se sont assez battues auparavant pour avoir le droit de choisir et d'avoir une carrière!

mario dit :
20 décembre 2012 à 11 h 41 min

@ Diane H.

Vous avez un point de vue, j'ai le mien. Lequel est le meilleur??? sans doute celui qui convient le mieux à chacun.

Votre jeunesse a sûrement été différente de la mienne, car pour moi, plus jeune d'une famille de trois enfants, notre maman est restée à la maison pour nous éduquer, soigner, laver, torcher si nécessaire, et notre père travaillait pour faire vivre tout ce beau monde.

Pas de garderie (inexistantes à l'époque) pas de nintendo, internet, ipod cellulaire etc.

La vie "platte" pour certains, à voir la tv après les devoirs, avant de se coucher tôt pour être en forme le lendemain...(chapelet en direct à 6:45 p.m., NON OBLIGATOIRE, mais que plusieurs aimaient réciter)

Avant: messe le dimanche, couples mariés pour le meilleur et pour le pire pour la vie, enfants à l'école pour APPRENDRE, médecins de famille pour tous, pas de cartes de crédit, pas de dettes impossibles à rembourser, pas de dette de 250 milliards impossible à rembouser pour le Québec...

Maintenant: magasinage le dimanche, couples "accotés" pour le temps que cela dure, enfants à l'école pour se baggarer, taxage, violence, décrochage éventuel sans savoir lire,écrire ou compter convenablement, médecins de famille pour les très rares chanceux, sinon va à l'urgence poireauter 24 heures, visa mastercard sears amex etc etc achète même si t'en a pas les moyens, et finalement paye plus de taxes et tais-toi...

En plus du plus haut taux de suicide au Canada, des mts 3 fois plus élévées qu'il y a 15 ans, oui, Diane H., le Québec évolue, mais pour moi et Simon, nous ne voulons pas évoluer de cette façon...

à bientôt

Pierre Letourneau dit :
20 décembre 2012 à 13 h 36 min

Ont est ce qu'on appele une grosse famille de notre coté , sur 4 génération , tous on travailler a l'extérieurs et eu de nombreux enfants , notre devise , ce n'es pas la quantité , mais bien la qualité de temps que l'ont donne a nos enfants qui compte. Je remerci le ciel tout les jours , quand je voie mes enfants , petite enfants et arriere petits enfants être heureux , équilibré , respectueux et avoir de belle cariere et s'accomplire , je ne dit pas ici que ces facile , mais bien que ces possibles . Mes arriere petits enfants vont a la garderie (certain même avec joie retrouver leur petit amies) et je vous assures qu'ils son bien plus équilibré et allumer que nous a leur ages , mais ils y vont pour être gardez , pas éduquer , ca reste le domaine de leur parents qui font leur possible pour bien faire , comme nous avant eu , quand on travaillais 80 heurs semaines. Ils ne faut pas être si sévere avec les parent d'aujourd'hui , certain d'entre eux accomplisse , jours apres jours de vrai miracle , juste a regardez la bouille de notre petite derniere (8 mois) pour s'en convaincre. ;)

Diane H. dit :
20 décembre 2012 à 13 h 48 min

Mario, je ne dis pas d'adhérer à tout ce qu'est la société aujourd'hui, mais abstenez-vous donc de juger les gens qui vivent différemment de nos jours.

Quoi, vous voudriez que les gens qui ne s'aiment plus restent ensemble "pour le bien des enfants"? Ils seraient malheureux, ou du moins l'un d'entre eux et les enfants s'en ressentiraient, soyez-en assuré!

Mon père nous a battus, mère et enfants et dans le temps, il n'y avait pas grand place où aller chercher du secours. Ma mère n'ayant qu'une quatrième année n'aurait pu trouver un travail adéquat et payant pour nous faire vivre si nous serions partis. Personne ne semblait la soutenir dans sa famille et ses amis car dans le temps, les curés lui disaient de "porter sa croix" et qu'elle aurait "sa récompense dans l'autre monde".

Croyez-moi, j'aurais 100 fois préféré que mes parents divorcent et que nous demeurions avec ma mère....

Aujourd'hui, ce que je dis est que les femmes ont besoin d'un plan B. si elles se séparent car la réalité est qu'elle vont avoir besoin d'un emploi convenable pour soutenir leurs enfants et ne pas dépendre toujours des autres. C'est la réalité de nos jours....

Tout ce que vous décrivez, le chapelet en famille, la messe etc. j'ai connu ça. Je ne sais pas quel âge vous avez mais moi j'en aurai bientôt 60 alors oui, je connais ces deux mondes bien différents et je préfère cent fois celui de nos jours, même s'il n'est pas parfait!

mario dit :
20 décembre 2012 à 17 h 35 min

@ Diane H.

Moi aussi je suis très près de la soixantaine, nos prénoms Diane et Mario étaient populaires au début des années 50...

Quand vous dites que les femmes ont besoin d'un plan B, "si elles se séparent"... et bien voilà votre choix...

Quand on se mariait jadis, il fallait y penser 2 fois plutôt qu'une, parce qu'une fois marié, ce l'était pour de bon.

De nos jours, divorce facile, avortement facile, DPJ à la rescousse, capotes en vente libre, autre temps, autres moeurs...

Je préfère 100 fois le monde d'autrefois, même s'il n'était pas parfait...

Miche dit :
20 décembre 2012 à 19 h 52 min

Ou est la Cohérence dans ces JUGEMENTS? Je suis totalement écoeurée! QUAND L’homme n'a plus de compas moral, ca prend LA LOI! Qui sont ces JUGES? Des personnes sous influence de substances illegales? Des personnes aussi CORRUPTIBLES qu'en CONSTRUCTION? Si tu AS de l'ARGENT et une BELLE "position", t'es sauf: Tu passes à "GO" et tu collectes la LIBERTE! Si t'as PAS d'ARGENT, tu passes à "JAIL" et tu Y croupis Très, Très longtemps! Il serait BON que notre Beau "systeme judiciaire" passe sous la loupe de la Commission...Charbonneau? La "JUSTICE" au Quebec, c'est une GROSSE FARCE!!!

marco massico dit :
21 décembre 2012 à 11 h 21 min

Un procès c,est quoi? un concourt d,art oratoire entre avocats, a qui sortirait les meilleurs arguments, et comme les gens en générale se laissent assez facilement influencer par les beaux parleur si jury il y a cela donne ce que cela donne, De plus souvent le juge a les mains liées par la jurisprudence, dans une causse semblables tel verdict a été rendus donc,,, au fait je crois que le verdict rendus dans la causse du docteur Turcotte servira de jurisprudence.

Diane H. dit :
21 décembre 2012 à 13 h 42 min

Eh bien moi Mario en tant que femme et ayant vu ce que ma mère a subit, je préfère le monde d'aujourd'hui.

En tant qu'homme, vous ne pouvez avoir la même perspective, désolé.

"Quand on se mariait jadis, il fallait y penser 2 fois plutôt qu’une".

Là-dessus, je suis pas mal en accord, car on dirait que les gens se marient et démarient pour un oui ou pour un non. Je persiste à dire cependant que si l'un des conjoints est malheureux, le mariage ne devrait pas être une prison. La vie est courte, on peut refaire sa vie si on découvre qu'on s'est trompé.

Cependant, une bonne thérapie conjugale sauve parfois des couples, ou bien leur faire prendre conscience qu'il vaut mieux, pour le bien de tous (enfants compris) se séparer.

De là le plan B. Toujours se tenir prête et prêt à retomber sur ses pattes....

gold account dit :
21 décembre 2012 à 19 h 09 min

Le seul risque de récupération serait que les créanciers fassent juger que l'argent qui y a été placé par les parents sont des sommes manifestement exagérées par rapport à leurs habitudes de vie. Ce thème dans certains cas la bonne solution.

Loading