/entertainment/movies
Navigation
cinéma québécois

Téléfilm finance cinq films

Le film inspiré de la vie de Geneviève Jeanson a le feu vert de l’organisme

Le temps que durent les roses
photo courtoisie

Coup d'oeil sur cet article

Après la SODEC la semaine dernière, c’était au tour hier de Téléfilm Canada d’accorder son appui financier au film Le temps que durent les roses, qui s’inspire librement de la vie de Geneviève Jeanson. Des projets de Ricardo Trogi et d’Émile Gaudreault ont aussi reçu l’aval de l’organisme.

Réalisé par Alexis Durand-Brault (Ma fille, mon ange) et scénarisé par Sophie Lorain et Catherine Léger, Le temps que durent les roses mettra en vedette l’actrice Laurence Lebœuf dans le rôle d’une jeune coureuse cycliste (Laurence Lebœuf) confrontée à des choix difficiles alors que des soupçons de dopage planent au-dessus de sa tête.

Patrice Robitaille campera son entraîneur. Le tournage s’amorcera en avril, en Belgique, pendant la course de la Flèche Wallonne, avant de se poursuivre à Montréal. Des scènes seront aussi tournées à Phoenix, en Arizona.

Également financés la semaine dernière par la SODEC, 1987 de Ricardo Trogi (Horloge Biologique, Québec-Montréal) et Qu’est-ce qu’on fait ici?, de Julie Hivon (Tromper le silence), ont aussi reçu hier le feu vert de Téléfilm Canada.

1987 tourné au printemps

1987 fera suite à 1981, comédie dramatique inspirée de l’enfance et l’adolescence de son auteur, Ricardo Trogi. L’acteur Jean-Carl Boucher reprendra donc le rôle de Ricardo.

«Dans 1987, Ricardo a 17 ans et il s’est fixé des priorités pour les vacances d’été: il veut perdre sa virginité, s’acheter un char et se trouver une job. Mais, bien sûr, ce ne sera pas si simple que cela», résume en riant la productrice Nicole Robert.

1987 sera tourné en mai et en juin, principalement à Montréal. Quelques séquences seront aussi filmées à Québec, où se déroule l’histoire.

«Il y a des scènes notamment sur la Grande-Allée», indique Nicole Robert.


• Le réalisateur Émile Gaudreault (De père en flic, Le sens de l’humour) a aussi reçu hier du financement pour son prochain film, Au champ de mars, une adaptation de la pièce de Pierre-Michel Tremblay.

• Téléfilm Canada a également donné son aval au cinéaste Nicolas Roy pour son film Ensemble.

Commentaires
Loading