Actualité | Faits divers et judiciaire

Sans-abri

Un Noël « en famille »

Mélanie Bergeron

Mélanie Bergeron

Publié le: | Mise à jour:

Un Noël « en famille »

Photo le journal de Montréal, Mélanie Bergeron

Des sans-abri de la Mission Old Brewery ont reçu un premier cadeau de Noël, hier matin, lorsqu’on leur a offert un sac de pâtisseries.

Des milliers de sans-abri s’entasseront dans les refuges après-demain pour célébrer Noël et arriver à se mettre quelque chose sous la dent.

«Je n’ai ni famille ni ami, alors je vais rester ici», confie Addelkader Kaci, qui séjourne à la Mission Old Brewery depuis deux mois.

«C’est rendu eux notre famille», ajoute-t-il en montrant des bénévoles et des résidents qu’il côtoie depuis son arrivée au Cana­da.

Son ami Martin, lui, passera Noël avec sa mère. «Pour moi, c’est une journée comme une autre. Je ne me crée pas d’attentes sinon je vais avoir des déceptions», lance-t-il.

Rencontré par le Journal à l’accueil Bonneau, Marcello Brunetti dit garder le moral, même s’il vient tout juste de perdre son emploi.

«J’essaye de me rappeler mes beaux souvenirs d’enfance… De mes Noëls de p’tit gars», précise-t-il, alors qu’il s’apprête à en vivre un sans sa famille.

Période achalandée

Les refuges débordent d’itinérants, spécialement durant le mois de décembre.

Interrogée par le Journal quant à savoir s’il s’agit d’une grosse période pour eux, une cuisinière de la Mission Old Brewery affirme que «ce n’est pas le mot tellement c’est plein».

Jackie Charette explique que la période des Fêtes est très difficile pour la plupart. «Ils se rappellent de leur père, de leur mère qu’ils ne voient plus, bien souvent, dit-elle. Je leur donne à manger, mais il faut aussi les aimer.»

Les bénévoles de l’accueil Bonneau abondent dans le même sens.

«Je remarque un peu de tristesse chez les hommes. Ils se disent qu’ils n’ont plus de Noëls comme ils avaient… On sent la nostalgie», rapporte sœur Monique Picard, coordonnatrice du service bénévole.

Plusieurs organismes offrant de l’aide alimentaire organisent des banquets pour le 25 décembre. Entre 500 et 600 sans-abri seront attendus à table.

«On essaye de rendre ça joyeux pour mettre une ambiance et pour les aider à traverser cette période-là», indique-t-elle.

Un grand chef au grand cœur

Avec une vingtaine de bénévoles, le chef exécutif des services de la restauration de l’Université McGill a préparé, samedi matin, 650 biscuits et pains, qu’ils ont offerts aux itinérants de la Mission Old Brewery.

«On est tous très gâtés, on célèbre Noël et on doit penser à ne pas trop manger alors que les besoins sont énormes, dit Oliver de Volpi. Il suffit que tout le monde fasse un petit quelque chose…», conclut-il.

Vos commentaires

En commentant sur ce site, vous acceptez nos conditions d'utilisation et notre netiquette.

Pour signaler un problème avec Disqus ou avec la modération en général, écrivez à moderation@quebecormedia.com.
Les commentaires sont modérés. Vous pouvez également signaler aux modérateurs des commentaires que vous jugez inappropriés en utilisant l'icône.

Commentaires propulsés par Disqus