/misc
Navigation

Étudiez, qu'ils disaient (extrait)

Coup d'oeil sur cet article

Il y a quelques jours, pendant nos vacances de Noël, ma blonde et moi avons fait la rencontre d’une femme hyper sympathique qui travaille dans le milieu de la recherche scientifique.

Depuis des années, cette femme (appelons-la Lise) travaille pour l’industrie pharmaceutique — ce qu’on appelle « les Big Pharmas ».

 

UN SECTEUR EN DÉCLIN

 

Pendant quelques années, cette industrie a eu le vent dans les voiles, grâce à un important programme de subventions et de crédits d’impôt créé par le Parti québécois sous Bernard Landry.

Mais le PLQ a décidé de privilégier l’industrie minière (au grand bonheur des gens habitant dans le Nord du Québec) et de mettre un terme à ce programme généreux.

Résultat : le secteur (un ancien fleuron de l’économique québécoise) s’est effondré. L’ensemble du secteur pharmaceutique a perdu plus de 1 400 emplois depuis 2006.

Pire : afin de couper leurs coûts, et faire face à la nouvelle réalité, les entreprises pharmacologiques basées au Québec font maintenant faire de la sous-traitance en Inde.

« Il y a quelques années, j’ai formé des étudiants originaires de l’Inde, de dire Lise. Or, une fois que ces jeunes chercheurs ont complété leur formation, ils sont retournés dans leur pays et font maintenant la job qu’on faisait, pour une fraction du coût ! »

 

Texte au complet sur le site du Journal de Montréal...

 

 

46 commentaire(s)

le nationaliste dit :
14 janvier 2013 à 21 h 47 min

C'est vrai. Shire a fermé ses portes. Pfizer. Ensuite GSK laval où j'ai travaillé quelques années, le centre de recherche Merks autoroute 40 ouest..... Il ne reste plus grand chose. La plupart de mes collègues en maîtrise se trouve des petits contrats de 6 mois dans des petites entreprises qui ferment leurs portes soit parce que leur produit ne vaut rien, soit parce que les grosses compagnies les achètent.

Aux indes, en chine et au Mexique aussi.

C'est véritablement un milieu mort actuellement. Avec un bac en biochimie ou en chimie on peut se trouver un poste de technicien au controle qualité. Des maîtres et des doctorants prennent aussi ce genre d'emplois.

À Québec, même chose.

Michel Cloutier dit :
14 janvier 2013 à 22 h 35 min

Mr. Martineau, cette fois-ci, j'ai surtout envie de vous demander quel peut bien être l'objet de votre billet.

Vous nous présentez plusieurs faits intéressants, relies entre eux, mais quel est votre message ? L'effet pervers des subventions, la pertinence de faire de longues études, les affres de la mondialisation ?

Toute cette situation me parait être bien dommage, mais je constate que de donner des cadeaux a Big Pharma n'a fait que retarder une échéance tellement prévisible. Dommage tout de meme, pour une fois que le PQ subventionnait autre chose que leurs sacro-saintes Régions !

JEAN-CLAUDE DION dit :
15 janvier 2013 à 4 h 16 min

''QUI S'INSTRUIT, S'ENRICHIT '' nous a-t-on dit dans les années 60. Cuba est un pays où les jeunes sont très instruits mais pauvres donc l'Instruction ne garantit pas à coup sûr la richesse. Ce qu'il reste à faire à Louise c'est de former une équipe de gens dans divers domaines ( gestionnaires, entrepreneurs etc ) et de partir un projet original.,

Un prof de philo à la retraite.

Elyse dit :
15 janvier 2013 à 6 h 20 min

"au grand bonheur des gens habitant dans le Nord du Québec"

Ceux qui ce sont renseingner sur ou est aller l'argent ne vois rien de possitif dans cet dépence inutile.

l gagne dit :
15 janvier 2013 à 6 h 51 min

C'est malheureux pour nos travailleurs mais vous n'allez quand meme pas nous faire pleurer sur le sort des pharmaceutiques.

Dominique Lavoie dit :
15 janvier 2013 à 7 h 56 min

Désolée pour "Lise", c'est loin d'être le seul secteur touché qui voit ses jobs ficher le camp en Inde, au Maroc, en Chine ou au Mexique, et la qualité du travail descendre de façon exponentielle. Pensez juste à une compagnie de télécom qui a recours à ça et qui a vu sa réputation ficher le camp encore plus vite que les emplois québécois qu'elle a flushés pour faire plaisir aux actionnaires et à la haute-direction!

Géniale l'idée de nos gouvernements qui tolèrent ça pour faire plaisir aux grosses corporations qui ne sont jamais assez riches. Ça crée des chômeurs ici ou des gens qui doivent se rabattre sur des métiers pas payants pour arriver à joindre les deux bouts comme avant. Quand toutes nos jobs seront à l'étranger, le gouvernement pourra toujours faire appel à l'aide internationale pour nous faire vivre, bande d'insignifiants, parce que le Tiers-Monde, ça va être ici si ça continue.

Bonne chance à la madame et effectivement, ça donne quoi d'étudier!

jackwood dit :
15 janvier 2013 à 8 h 07 min

Au Québec, comme dans plusieurs pays d`occident, les gouvernements(payeurs de taxes) subventionnent des entreprises pour créer de l`emploi, très souvent par de l`endettement. Notre niveau de vie au Québec est financé par de l`endettement chronique. Et on voit ce qui arrive lorsque les gouvernements(les payeurs de taxes) arrêtent de subventionner.

Steven dit :
15 janvier 2013 à 8 h 14 min

Unepetite question juste comme ça. Le prix des médicaments que l'on achète pour se faire soigner coûtent les yeux de la tête alors comment se fait-il que ses compagnies doivent avoir des incitatifs fiscaux pour survivre et lorsqu'on leur coupe les vivres ils font des pertes? La réponse se trouve dans la façon que ses multinationales ont structutés leurs opérations en canalisant les profits dans des paradis fiscaux. À lire le jugement du 18 Octobre 2012 de la cour suprême du Canada dans l'affaire Glaxosmithkline ont comprends comment cette multinationale à bien manipulé les prix de transfert entre le Canada et ses filiales étrangères. Glaxosmithkline n'est pas la seule. Toutes les compagnies phamaceutiques le font.

émile lafreniere dit :
15 janvier 2013 à 8 h 40 min

Quoi qu'on dise du plan Nord,il restera quand meme un élément a considérer c'est le facteur que la ressources naturelle est dans notre sol et non ailleurs.Il s'agit maintenant que le gouvernement favorise la transformation ici. Ce sera beaucoup plus difficile pour les corporations qui sont dans les secteurs miniers de transporter les jobs ailleurs comparativement a beaucoup d'autres domaines où la ressource de base n'est pas l'essentiel pour s'établir. Sur un autre point de vue,les grandes pharmaceutiques ,malgré qu'il faut reconnaitre les couts de recherche ,ont quand meme abusé de leurs privileges sur le cout de leurs produits.

belgix dit :
15 janvier 2013 à 8 h 55 min

Des cas comme celui de "Lise" c`est pas d`hier que ça existe; juste à penser à Hyundai qui était à Bromont et qui est parti juste après 2-3 ans le temps des subventions. Il ne reste plus rien de l`industrie automobile au Québec.

Au titre "Étudiez, qu’ils disaient" je reponds "Exilez vous, comme j'ai fait" et ... comme ça vos études n`auront pas servi à rien !!!

Pierre Letourneau dit :
15 janvier 2013 à 9 h 05 min

J'ai moi même eu a faire face a de la compétition des pays émergant , durant 30 ans mon entreprise a du ce batre avec des cout de productions 3 fois supérieur au compétiteur Chinois . Bien sur nous ont étais pas subventionner car trop petit (80 emplois). Un temps on vendais une qualité supérieur , ce qui étais de moins en moins vrai , car le produit de nos compétiteur étais aussi bien sinon mieu , on as m'y l'enfase sur la rapidité de livraison et sur le service , ca aussi ca très bien marcher , un temps , puis on est passé a l'innovation et la recherche de nouveau produit plus performant , bref on as survécue sans aide , dans un marcher hautement compétitif , ca as prit de la chance , une bonne équipe et bien des nuit blanche . Si j'ai un conseil a donnez a de jeune entrepreneur , ces celui si , percévéré , spécialisé vous , innové , perfectionner votre produit a l'extrême et surtout n'attendez rien des autre (aide gouvernemental) car y as rien de plus volatile qu'une promesse de politique.

jean Martin dit :
15 janvier 2013 à 9 h 09 min

La majorité des médicaments voient leur brevet se terminer depuis quelques années.Cela veut dire que les génériques prennent la place et les cies pharmaceutiques voient leurs profits plafonner.Le gvt du Québec en bénéficie,mais les cies coupent leurs coûts et mettent les chercheurs à pied.

Ivan Champetier dit :
15 janvier 2013 à 9 h 38 min

Tout ça pour dire que quand il faut subventionner a tour de bras,ça ne vaut pas grand chose! C'est toujours le contribuable cochon-payeur qui se fait lessiver! Il ne faut pas confondre subvention et crédit d'impôts,comme font trop souvent certains,en passant!

Richard Ortie dit :
15 janvier 2013 à 10 h 04 min

Vous entamez encore un faux débat, Martineau. Le problème avec les compagnies pharmaceutiques n'est pas à savoir où elles sont implantées mais plutôt le fait qu'elles jouent avec la santé de la population tout en faisant des profits scandaleux. Vous avez de petits amis dans le secteur pharmaceutique? Tant mieux pour vous... Mais vous pouvez aller pleurer ailleurs.

jean Martin dit :
15 janvier 2013 à 10 h 35 min

@Richard Ortie

Vous dites que les compagnies pharmaceutiques jouent avec la santé des gens,et bien que dire alors des médecins,qui sont leurs complices,et qui prescrivent des tonnes d'ordonnances inutiles et coûteuses pour la société.Ces mêmes médecins qui se font payer des voyages de ski ou dans le sud pour toute leur famille par les cies pharmaceutiques.On ne parle jamais de cette alliance qui ressemble beaucoup à la collusion de la construction.J'en connais personnellement des médecins qui profitent de ce système,et la corporation des médecins ferment les yeux,comme celle des ingénieurs dans la construction.

Ici pour commenter dit :
15 janvier 2013 à 10 h 45 min

Richard Ortie dit : 15 janvier 2013 à 10 h 04 min Vous entamez encore un faux débat, Martineau. Le problème avec les compagnies pharmaceutiques n’est pas à savoir où elles sont implantées mais plutôt le fait qu’elles jouent avec la santé de la population tout en faisant des profits scandaleux. Vous avez de petits amis dans le secteur pharmaceutique? Tant mieux pour vous... Mais vous pouvez aller pleurer ailleurs. =====

Décroche le troll, t'apporte rien non plus au débat! t'es un pathétique.

guyd dit :
15 janvier 2013 à 11 h 40 min

Le jour ou une pharmaceutique inventera un vaccin a base de pétrole ... le gouvernement Harper le subventionnera,pour sur !

le nationaliste dit :
15 janvier 2013 à 11 h 52 min

@Jean Martin

C'est vrai aussi que les génériques sont un ralentissement de l'industrie pharmaceutique. Cependant, elles ont les moyens de financer des chercheurs autant au sein de leur entrprise que dans le public pour développer de nouveaux traitements. Elles sont toujours en avancent. Elles achètent tout ce qui peut être rentable.

@Richard Ortie

Je crois que ce sont plutôt les états à travers Santé Canada et la FDA qui permettent ce genre de phénomènes. Beaucoup d'effets secondaires apparaissent à long terme. Je ne dirais pas que le monde pharmaceutique est un monde merveilleusement honnête, mais il n'y a pas que du mauvais. Et on oubli facilement tous les chercheurs qui sont honnêtes et qui travaillent activement au bien être des individus. Encore une fois, le problème, selon moi, est lié au capitalisme et à la notion du profit à tout prix.

le nationaliste dit :
15 janvier 2013 à 11 h 57 min

@GuyD

La plupart des molécules organiques synthétiques que l'on retrouve dans les pilules comme agent pharmacateutique sont produitent à partir de composés très toxiques et parfois des alcanes (hydrocarbures). C'est d'ailleurs comment il faut procéder. Synthétiser une molécule à partir de composés simples et sutrtout peu dispendieux.

mathieuy Bush dit :
15 janvier 2013 à 12 h 05 min

Encore & toujours mon argents.............bla,,,,,bla,,,,bla,,,,,,,,,,,,,,,,,

L'Imprévu dit :
15 janvier 2013 à 12 h 59 min

La fuite des cerveaux c'est ça. Pendant des décennies l'Amérique du Nord (USA et Canada) ont profité des cerveaux de partout dans le monde pour faire de la recherche ou de l'enseignement. Les cerveaux fuyaient la RDA, l'URSS, le Viet-nam communiste.... etc. pour venir faire fortune ici et nous les avons accueillis les bras ouverts. Nous avons jamais éprouvé de remords à l'idée que nous profitions des cerveaux sans avoir eu à les former, et que les pays qui les avaient formé se trouvaient en déficit. Après tout, c'était des pays communistes la plupart du temps. Maintenant les temps changent. Nous devenons la pépinière du monde entier pour la création de cerveaux, qui repartent ensuite dans leurs pays faire fortune et nous riant au nez. C'est le jeu du balancier.

JP Bouchard dit :
15 janvier 2013 à 13 h 10 min

Ivan Champetier,

Bien d' accord avec vous...Tout ce qui est subventionné fini par s' écrouler. C' est ce qui est en train d' arriver dans le secteur culturel.

Nous payons des fortunes pour produire des navets...films, disques etc.

Gaspille éhontée de nos taxes et impôts.

Il va falloir tourner à droite bientôt...très bientôt!

guyd dit :
15 janvier 2013 à 13 h 50 min

le nationaliste .... comme ca, Jean Coutu serait de méche avec Harper ! ;-)

francine Gagnon dit :
15 janvier 2013 à 14 h 14 min

@ guyd vous dites: Le jour ou une pharmaceutique inventera un vaccin a base de pétrole ... le gouvernement Harper le subventionnera,pour sur !

Vous êtes contre les subventions accordées au prétole, vous avez votre vendu votre char dites-moi? Non parce queand on est contre quelque chose tout le temps, on donne le ton. Si vous trouvez^ça horrible que Harper subventionne votre pétrole montrez l'exemple prenez votre bicycle ou taisez-vous!

Stevest dit :
15 janvier 2013 à 14 h 24 min

@l gagne: «C’est malheureux pour nos travailleurs mais vous n’allez quand meme pas nous faire pleurer sur le sort des pharmaceutiques»

C'est vrai, vous avez raison, les compagnies pharmaceutiques ne font pas pitié, ils font de très bons profits... Mais vous le dites vous-même: Ce sont les travailleurs qui payent et à 1400 pertes d'emplois spécialisées en une seule année, c'est toutes la société qui subit cette perte...

Je préfere compter parmi mon parc industriel quelques méchants milliardaires qui font vivre décemment 1400 travailleurs qui eux font rouler l'économie plutot que de relocaliser ces 1400 travailleurs dans des McDo ou des Wal Mart...(bien sur, j'exagère un peu... ;) )

L'Imprévu dit :
15 janvier 2013 à 15 h 00 min

Tiens..... vous parliez des poupounes et des médias...... allez donc regarder la photo prise pour parler de la journée sans pantalons dans le métro (sur le BUZZ de TVA).

Une jolie demoiselle aux courbes bien faites, vue de dos avec une petite culotte très aérée.

Je vous disais de porter attention aux photos utilisées par votre organisation. En voici une éloquente preuve.

Bonne journée. Continuez votre bon travail M. Martineau !.

Marco dit :
15 janvier 2013 à 16 h 12 min

1400 emplois depuis 2006 ou une moyenne de 116 postes X 6 ans. S,il faut tenir compte du fait que les postes étaient payés avec nos taxes, je ne vois pas pourquoi pleurer sur le sujet. Nous ne sommes plus compétifs et nous crevons lentement.

guyd dit :
15 janvier 2013 à 16 h 31 min

Francine Gagnon ... pour l'instant, continuer a croire que tonton Harper subventionne le gaz de votre auto !

Pour l'instant ... pas de bouette bitumineuse dans ma Honda.

guyd dit :
15 janvier 2013 à 16 h 34 min

Juste dommage que les pharmaceutiques, n'est pas trouver le bon dosage a Marco,avant de partir !

papajohn dit :
15 janvier 2013 à 17 h 00 min

"Juste dommage que les pharmaceutiques, n’est pas trouver le bon dosage a Marco,avant de partir !"

ni le tien d'ailleur!

Gaétan Henley dit :
15 janvier 2013 à 17 h 12 min

Bonjour monsieur Martineau, Cette situation est tellement courante. J'ai fait des études universitaires en administration des affaires et je n'arrive pas à me trouver d'emploi, que ce soit dans mon domaine ou même dans les McJobs! "Ca va t'ouvrir plein de portes". Ce n'est pas vrai dans la réalité. Il y a trop de bachelier en administration des affaires; tellement qu'à chaque fois qu'il y a un poste qui ouvre quelque part, il y a une quantité industrielle de candidatures! Alors, les seuls débouchés réels, ce sont les services financiers;mais ce n'est pas tout le monde qui est fait pour ce métier. Les recteurs d'universités vont sortir plein de statistiques comme de quoi, il y a des BAA dans tous les secteurs d'activités. Oui c'est vrai. Mais il y en a une grande quantité qui vendent des vêtements ou servent dans les bars ou restaurants. Je connais personnellement 3 personnes qui ne travaillent pas dans ce qu'elles pensaient faire. Je regretterai mon choix de carière jusqu'à la fin de mes jours. J'aurais du faire une technique en comptabilité, c'est beaucoup plus en demande et payant qu'un baccalauréat. Et ca m'aurais coûté bien moins cher.Merci

Miche dit :
15 janvier 2013 à 17 h 26 min

Pour moi, une SUBVENTION ne devrait exister QUE pour donner un COUP de POUCE à la NAISSANCE d'une entreprise! Cette dite SUBVENTION ne devrait PAS être là pour RESTER Ad vitam æternam ! OUI, le PQ a donne de généreuses SUBVENTIONS aux Cies pharmaceutiques ! Que s'en est-il SUIVI ? ...L'ASSURANCE-MEDICAMENTS !!! Qui paye pour ça ?... La SEMPITERNELLE POPULATION des TRAVAILLEURS !!! RIEN n'est GRATUIT ! M Martineau, ne vous méprenez pas au sujet du sort des Cies pharmaceutiques, seulement parce que vous avez rencontré « LISE », une EMPLOYéE sûrement honnête,et qui ignore tout des ROUAGES de ces dites Cies pharmaceutiques ! ETUDIEZ le système, allez voir TOUS les DESSOUS de ces Cies:le salaire des PDG, leurs bénéfices, leurs primes de départ, les voyages accordés aux médecins,TOUTE la MAGOUILLE... Ça ressemble à la CORRUPTION de la CONSTRUCTION !!! Et demandez-vous si ces Cies pharmaceutiques agissent VRAIMENT pour le BIEN de la POPULATION ! Avec ou sans subvention, les Cies pharmaceutiques nous chargent  « les yeux de la tête. » L'IMPORTANT, pour eux, c'est de faire de l'ARGENT !!! AVEC SUBVENTIONS, c'est encore MIEUX...pour EUX !!!

Francois Lev dit :
15 janvier 2013 à 17 h 50 min

Toujours la magouille du PQ. Je subventionne pour des votes mais le Québec ne retire rien. Bernard Landry, passera à l'histoire comme le plus incompétent de tous les ministres des finances et les PM que le Québec a connu. Pauline suis de très de près.

Guy dit :
15 janvier 2013 à 17 h 52 min

Meme en Inde y capote parce que les jobs sont exporté vers les Philippine , c a pus de fin !!!

Francois Lev dit :
15 janvier 2013 à 17 h 55 min

Donner des subventions (PQ ) avec incompétence (Gaspésia) c'est du Landry

Marco dit :
15 janvier 2013 à 18 h 10 min

Il faut quoi pour que les gens du Qc allument que la province est pauvre....plus pauvre que la moyenne canadienne. Les entreprises restent au Qc pour une seule raison: avoir des subventions. Nos universités coutent rien et nous avons un taux ridicule de diplômes. Nos entreprises sont irchent avec nos taxes et nous avons un taux énorme de chomeurs. You-ou!!!!!

Hervé dit :
15 janvier 2013 à 18 h 55 min

Je travailles dans le nord présentement et je peut te dire qu'il n'y a pas que du monde du nord.Il y a des des travailleurs de Montréal,Ontario,et maritimes.Le total des travailleurs est beaucoup plus élevé que les emplois perdus dans l'industrie pharmaceutique et a salaires aussi élevés.

Enseigner dit :
16 janvier 2013 à 13 h 17 min

@Michel Cloutier,

"Vous nous présentez plusieurs faits intéressants, relies entre eux, mais quel est votre message ?"

Pour le savoir, il vous faut payer QUATRE SOUS, LOL :-D

Enseigner dit :
16 janvier 2013 à 13 h 33 min

@Marco,

"Il faut quoi pour que les gens du Qc allument que la province est pauvre....plus pauvre que la moyenne canadienne."

Même Martineau et Péladeau sont pauvres, la preuve c'est qu'ils demandent QUATRE SOUS pour qu'on puisse lire leurs chroniques.

papajohn dit :
17 janvier 2013 à 10 h 16 min

Même Martineau et Péladeau sont pauvres, la preuve c’est qu’ils demandent QUATRE SOUS pour qu’on puisse lire leurs chroniques.

lâche ton abonnement internet et 1) tu aura les moyens de te payer le journal a chaque matin et 2) on aura la cr... de paix d'un autres insignifiants qui n'a rien a dire

Steve Harvey-Fortin dit :
17 janvier 2013 à 10 h 55 min

L'étude est très formateur et payant même si vous ne travaillez pas dans le domaine pour lequel vous avez étudié. Il ne faut pas se désillusionner de voir que le marché de l'emploi change parce que vous avez étudié dans un domaine précis, l'important est d'avoir une formation précise qui vous fera évoluer toute votre vie. On dit qu'on peut changer jusqu'à cinq fois de carrière dans notre vie pour divers motifs aléatoires, alors il ne faut poas se formaliser avec le changement du marché de l'emploi sous prétext que vous avez fait de hautes études. RESTEZ POSITIF, vous ne faite pas des études simplement dans le but d'occuper un emploi à vie.

Serge dit :
17 janvier 2013 à 16 h 41 min

@Steve Harvey-Fortin dit :@Gaétan Henley dit : J'aime bien votre message,,effectivement rien ne vaut le positivisme! Comme ''Lise'' des milliers de nos diplômés universitaires se retrouvent à occuper des emplois qui finalement ne nécessite qu'un secondaire 5...pas facile de rester positif dans ces circonstances!! Pas facile aussi d'admettre que l'État a dépenser des centaines de millions de dollars en formation pour rien!! Je ne veux pas revenir sur certains de mes commentaires suggérant que certaines formations universitaires devraient être contingentées.. Mais...pourquoi pas faire preuve de positivisme? Pourquoi..ne pas réunir tous ces cerveaux perdus? Dans un espèce de Québec Inc...PRIVÉ! Sans aucune subventions ou influences de l'État!! J'mettrais un 10$ la dessus!!

Serge dit :
17 janvier 2013 à 17 h 47 min

...suite Toutes ces compétences perdus! Tous ces êtres désabusés! Non mais..çà pas d'allure! Réveillez-vous ...bordel!!

P.S. Propos tenus par un diplômé de secondaire 5

Serge dit :
17 janvier 2013 à 17 h 54 min

...suite Attendez le soutien de l'État?? Alors, soit! Pourrez mourir tranquille!

Serge dit :
17 janvier 2013 à 18 h 13 min

...suite Quand je pense à tous ceux qui sont morts pour vous procurez ''Votre instruction!! Tous ces travailleurs qui jour après jour meurent sur leurs chantiers de constructions! Tous ces travailleurs d'usine qui meurent les poumons remplis de fibre de coton ou empoisonné par la toxicité des produits qu'ils utilisent pour gagner leur vie et la vôtre! Tel était le sort de vos pères et mères! Et vous osez vous plaindre! Me semble que vous devriez agir! Bof,,qui suis-je pour émettre un tel commentaire? Ah..celui qui a payé pour vos études!

Serge dit :
17 janvier 2013 à 18 h 48 min

..suite J'arrête car mes propos pourraient devenir injurieux! Réveillez-vous ..gang de cons Gager un 10$ sur vous?? Pas sur!! Prouvez-moi le contraire!

Loading