/news/currentevents
Navigation
Harcèlement | Twitter

@Jeffsabres regrette

Des travaux communautaires pour avoir harcelé des vedettes sur Twitter

jeffsabres
Photo agence qmi, Philippe-Olivier Contant Dans l’un des propos qu’il avait envoyés, Jean-François Champagne avait menacé de frapper une de ses victimes avec un bâton de baseball, tout en ajoutant connaître l’adresse de sa cible.

Coup d'oeil sur cet article

Celui qui harcelait des stars sur Twitter évite la prison. En contrepartie, Jean-François Champagne effectuera 140 heures de travaux communautaires et n’ira plus sur les réseaux sociaux.

«Vous avez utilisé des propos inquiétants, même enfantins, a commenté le juge Maurice Galarneau avant de rendre sa sentence. Ce sont des crimes sérieux, vous le réalisez aujourd’hui.»

Jusqu’en mars 2011, Jean-François Champagne avait agi en «troll» sur la toile, inondant les réseaux sociaux de messages insultants et menaçants, sous l’alias @Jeffsabres. Parmi ses victimes, on comptait Guy A. Lepage, Michelle Blanc, les Justiciers masqués, Angie Landry et Alex Perron.

Lettre d’excuse

Il avait plaidé coupable en juin dernier et hier, au palais de justice de Montréal, le «Twitteux» semblait repentant. L’homme de 23 ans a d’ailleurs fait savoir qu’il comptait envoyer une lettre d’excuses à chacune de ses victimes.

«Je comprends que j’ai mal agi et je le regrette, a-t-il écrit. Vous n’avez pas à craindre pour votre sécurité et je promets de ne pas communiquer avec vous.»

C’est que les propos qu’il avait tenus avaient de quoi inquiéter. Dans l’un d’eux, il menaçait de frapper une de ses victimes avec un bâton de baseball, tout en ajoutant connaître l’adresse de sa cible. Les messages étaient encore visibles sur Twitter hier.

En plus des travaux communautaires, le juge Galarneau a interdit à l’accusé d’aller sur les réseaux sociaux pendant les deux ans que durera sa probation, même si son ordinateur lui sera restitué. Le magistrat donnait ainsi suite à un rapport psychiatrique, qui encourageait «toute mesure légale pour appuyer son implication sociale».

@Jeffsabres possède d’ailleurs des antécédents psychiatriques. Selon un rapport, il est passé à l’acte principalement à cause d’un mauvais jugement.

«Il recherche la gratification pour renforcer une estime personnelle déficitaire», indique le rapport.

Il est cependant bien entouré par sa famille et ne constitue pas un danger pour la société, selon les évaluations.

Un cas nouveau

Avec l’ampleur que prennent les réseaux sociaux, le nombre de cas à la @Jeffsabres pourrait augmenter, croit la procureure à la Couronne dans ce dossier, Me Anne Aubé.

«On va être appelé, peut-être, à intervenir dans ce genre de dossier car les réseaux sociaux ont changé la donne, a-t-elle commenté à la sortie de la salle d’audience. C’est facile d’avoir accès à plusieurs personnalités et de les inquiéter.»

Dans le cadre de sa probation, Jean-François Champagne n’aura pas le droit de s’approcher de ses victimes et devra suivre une thérapie avec un psychologue. Il ne pourra pas non plus quitter la province.

Jean-François Champagne est sans emploi.

Commentaires