Sports | Canadien

Hockey | Canadien

Avec les hommes

À 18 ans, Alex Galchenyuk jouera son premier match dans la LNH ce soir

Jean-François Chaumont

Jean-François Chaumont @

Journal de Montréal, Publié le: | Mise à jour:

QMI_QMI_1301172011_014

PIERRE-PAUL POULIN/LE JOURNAL DE MONTRÉAL/AGENCE QMI

Alex Galchenyuk a convaincu l'état-major du Canadien de lui faire commencer la saison à Montréal.

Alex Galchenyuk suit les traces de Petr Svoboda. Pour la première fois en 29 ans, le Canadien ouvrira les portes de son vestiaire à un jeune joueur de 18 ans pour le premier match de la saison.

«C’est fou ce que je vis depuis quelques mois, a dit Galchenyuk, entouré d’une vingtaine de journalistes, hier, après un entraînement au Centre Bell. J’ai recommencé à jouer à Sarnia et je produisais à un bon rythme, j’ai ­ensuite gagné une ­médaille d’or avec les États-Unis au Championnat du monde à Oufa et maintenant j’apprends que je jouerai mon premier match dans la LNH avec le Canadien. Je ne peux pas être plus heureux.»

Toujours aussi calme et posé devant la meute de journalistes, le premier choix du CH au dernier repêchage à Pittsburgh a reconnu que plusieurs choses lui ont ­traversé l’esprit depuis qu’il a appris la bonne nouvelle.

«Je ne deviendrai pas fou avec cette ­annonce, mais c’est vrai que je retiens mes émotions», a-t-il dit avec un petit ­sourire en coin.

Long corridor

Peu de temps après son arrivée au ­Centre Bell, il a reçu une convocation de la part de Marc Bergevin et Michel ­Therrien.

«J’étais le dernier joueur à me présenter dans leur bureau, a rappelé l’Américain natif de Milwaukee. J’ai vu plusieurs joueurs sortir de cette salle pour ensuite ramasser leur poche de hockey.

«J’ai commencé à être nerveux devant mon casier, mais quand j’ai vu Brendan Gallagher ressortir avec un grand sourire, j’ai compris que je devais rester moi aussi. Je peux vous dire que la marche dans le corridor semblait plus longue pour me rendre à leur bureau.»

Pour ses premiers pas dans la LNH, Galchenyuk aura droit à un classique du samedi soir face aux éternels rivaux, les Maple Leafs de Toronto. Le numéro 27 jouera à l’aile gauche, fort possiblement en compagnie de Tomas Plekanec et du ­capitaine Brian Gionta.

Pas une audition

Aux yeux de Michel Therrien, la ­décision de le garder à Montréal s’est prise naturellement.

«Tout se dessinait tranquillement avec Galchenyuk cette semaine, a expliqué l’entraîneur en chef. On avait un esprit très ouvert avec lui, mais plus la semaine progressait, plus ça devenait clair pour tout le monde qu’il ferait l’équipe.»

Sur le plan théorique, Galchenyuk pourrait profiter d’une audition de cinq rencontres avec le CH. À son sixième match, il «brûlera» la première année de son contrat professionnel.

En conférence de presse, Therrien a ­refusé de parler du mot audition pour son jeune protégé.

«On ne parle pas de ça, a-t-il répondu. Il mérite d’entreprendre la saison avec nous.»


► En 1984-1985, Svoboda avait obtenu 31 points (4 buts, 27 aides) en 73 matchs. Le CH avait repêché le défenseur tchèque au 1er tour (5e au total) au repêchage de 1984.

Vos commentaires

En commentant sur ce site, vous acceptez nos conditions d'utilisation et notre netiquette.

Pour signaler un problème avec Disqus ou avec la modération en général, écrivez à moderation@quebecormedia.com.
Les commentaires sont modérés. Vous pouvez également signaler aux modérateurs des commentaires que vous jugez inappropriés en utilisant l'icône.

Commentaires propulsés par Disqus