/sports/hockey/canadien
Navigation
Canadien | Subban

«Je veux l’argent que je mérite» - Subban

JDM_bilancanadien_CP_46
Chantal Poirier / Le Journal de
P.K Subban continue de faire parler de lui.

Coup d'oeil sur cet article

«Je ne tente pas de voler la banque. Je ne réinvente rien. Je ne tiens pas un fusil sur la tempe du Canadien en disant: "Payez-moi ou je m’en vais". Je veux tout simplement l’argent que je mérite.»

C’est en ces mots que le défenseur P.K. Subban a commenté sa situation contractuelle, qui l’empêche actuellement de revêtir l’uniforme du Tricolore, au quotidien «The Gazette».

«Vous savez que j’ai confiance en moi, a-t-il ajouté. Mais je suis réaliste. J’ai approché cette situation en professionnel. J’ai tout tenté pour ne pas devoir en arriver là.»

«Il y a cependant quelques trucs que je ne peux contrôler. J’ai laissé ça entre les mains de mon agent (Don Meehan). J’espère que le match du 7 avril (contre les Maple Leafs de Toronto) n’était pas mon dernier dans l’uniforme du Canadien. J’espère pouvoir porter ce chandail pendant plusieurs années encore.»

Est-ce qu’une transaction ou une offre hostile d’une autre formation de la Ligue nationale de hockey a traversé l’esprit de Subban?

«Tu dois y penser à un certain moment, a-t-il avoué. Si tout le monde est tanné de cette situation et que le tout laisse un goût amer dans la bouche de tout le monde...»

Meehan a pour sa part indiqué à la chaîne TVA Sports que «si une offre hostile était déposée, il ne la rendrait pas publique». Il a ajouté qu’«aucune rumeur de transaction n’était venue à ses oreilles et qu’il continuait de discuter avec Marc Bergevin», le directeur général du Canadien.

Subban en rajoute

Au cours des deux dernières saisons, Subban a amassé 74 points, dont 21 buts, en 158 rencontres avec le Canadien.

«J’ai accompli beaucoup pour quelqu’un qui n’a que 23 ans, a-t-il poursuivi. Je joue dans l’un des meilleurs marchés de la LNH. Pour moi, ça semble plutôt facile. Je veux être à Montréal et je veux y être pour longtemps.

«J’ai encore beaucoup à apprendre, mais je le sais et je n’ai jamais laissé croire le contraire. Je n’ai jamais démontré que ce que j’avais accompli était suffisant. J’en veux toujours plus.»

«Est-ce que je me vois jouer pour une autre équipe? C’est certain que je pourrais être à ma place avec plusieurs autres formations et jouer un rôle important. Mais ultimement, je veux jouer pour les Canadiens de Montréal.»

 

Commentaires
Loading