/misc
Navigation

Monsieur Cinéma (extrait)

Coup d'oeil sur cet article

Afin de mieux cerner vos goûts, chers lecteurs, et aiguiller nos pauvres producteurs qui ne savent plus quoi inventer pour augmenter la vente de pop-corn dans les cinémas Guzzo (ce qui, on le sait, est la raison principale pour laquelle on produit des films au Québec), laissez-moi vous poser quelques questions.

 

En plus de ses allées de quilles, ses auto-tamponeuses et ses carrousels, qu’est-ce que monsieur Guzzo devrait construire dans les halls de ses cinémas ?

a) Une piscine olympique

b) Un zoo

c) Une pente de ski

 

Qu’est-ce que Denis Villeneuve aurait pu ajouter à Polytechnique pour attirer davantage de spectateurs ?

a) Le tourner en 3D

b) Demander à Louis-José Houde d’incarner Marc Lépine

c) Changer la fin et ajouter une folle poursuite entre 15 autos patrouille de la SPVM et le tueur.

 

Louis Cyr s’annonce déjà comme le prochain gros succès du cinéma québécois. Devrait-on en faire une suite ? Si oui, quel devrait en être le titre ?

a) Louis Cyr contre les vampires de l’espace

b) Louis Cyr, Maurice Richard, le géant Beaupré, Alexis le trotteur et Monica la mitraille contre Les Avengers

c) Cruising Bar 25 : Louis Cyr et Gérard à Brokeback Mountain

 

Texte au complet sur le site du Journal de Montréal...

13 commentaire(s)

jean Martin dit :
28 janvier 2013 à 21 h 11 min

Les salles de cinéma en Amérique du Nord sont vouées à un déclin inexorable.Plus personne n'a le goût de payer une fortune pour aller voir un film.On est bien mieux chez soi avec notre écran géant,même si le film sort plus tard .Il y a trop de navets pour justifier des salles de cinéma ,

Mathieu dit :
28 janvier 2013 à 21 h 20 min

"Qu’est-ce que Denis Villeneuve aurait pu ajouter à Polytechnique pour attirer davantage de spectateurs ?"

Simple, si le film avait eu une quelconque valeur cinématographique, il aurait trouvé son publique, et ce pas juste au Québec.

Le navet de Denis Villeneuve est fort justement tombé dans l'oublis, aussi vite que l'argent des contribuables qui y fut engouffré.

Charles Delepon dit :
29 janvier 2013 à 0 h 34 min

Perso j'y vais 5-6 fois par années si les images et les effets spéciaux en valent la peine. Je suis retourner voir Titanic même si je savais qu'il coulerait encore une fois à la fin. Je voulais voir l'effet 3D.

Des fois avec mes fils parce que mon épouse trouve le film trop violent. comme Transformer et aussi parce que j'ai vu les plateau de scène dans les rues de Chicago. C'était incroyable les décor qu'ils avaient fait dans la rue et je voulais valider dans le film .(2-3 sec) Pour le reste je préfère les regarder chez moi, Il y a moin de distraction et de toute façon j'ai beau payer pour super écrans mon épouse les louent presque tous avant de toutes façons.

Pour le reste il peut bien engager le circle du soleil si ca lui chante ca changera rien pour moi je n'y irai pas plus souvent J'ai été voir Bon Cop Bad Cop mais certainement pas Incendie..

Yves dit :
29 janvier 2013 à 5 h 41 min

"En plus de ses allées de quilles, ses auto-tamponeuses et ses carrousels, qu’est-ce que monsieur Guzzo devrait construire dans les halls de ses cinémas ?"

Un prix compétitif peut être ? Au cinéma Cote des neiges, c'est 5$ en matinée et 7$ en soirée, pour moi , c'est ce que ça vaut une expérience cinématographique, au cinéma dollar c'est 2,50$, bon on voit le film après tlm, so what ? Mais payer 13,50$ pour un film parce que y'a des auto-tamponneuses dans place ? No way. Si je veut jouer aux auto-tamponneuses, y'a la Ronde pour ça, quand je vais aux vues c'est pour voir un film.

pasquinel dit :
29 janvier 2013 à 6 h 31 min

Jean Martin a raison,aller au cinéma interesse plus les québécois.

Pierre Letourneau dit :
29 janvier 2013 à 9 h 07 min

A vrai dire , si le film est bon , 10,15,20 $$ ces pas grave , mais 20 $ pour un popcorn et une liqueur la non merci. Cinéma maisons , grand écran , bon fauteil , cochonzeté (chip,pop-corn-pepsi) a volonté , rien ne vos une bonne soiré cinéma en famille. M. Guzzo veux du monde dans ces cinéma ? Cochonzeté au juste prix et voila , la dernière fois que j'ai amener mes ti-enfant au cinéma , j'ai due prendre une hypothèque sur la maisons (exagéré un ti brin) et ce M ce demande vraiment quoi faire ? Pas fort .....

ID Ologie dit :
29 janvier 2013 à 9 h 10 min

Il y a l'art cinématographique, et il y a le cinéma popcorn. La plupart des québécois ne sont fans que d'une seule de ces catégories et je vous laisse deviner laquelle.

Personnellement, je considère le cinéma comme une forme d'art. Rien ne m'empêche, bien sûr, d'apprécier de temps en temps un film popcorn comme tout le monde, mais pourquoi le cinéma devrait se limiter seulement à un style?

Le gros problème présentement, c'est que les cinémas sont devenus des grosses chaînes qui carburent au profit, au même titre que n'importe quelle grosse entreprise où tout ce qui compte, c'est le chiffre en bas de la feuille qui doit toujours être plus gros afin de faire plaisir aux actionnaires. Je ne les blâme pas non plus, car souvent, les actionnaires font partie des investissements de nos propres REER et caisses de retraites dont NOUS demandons qu'ils soient performants...

Ce qui me désole vraiment pas contre, ce n'est pas les cinémas qui tentent de faire de gros profits, mais le fait que la demande est essentiellement pour des navets à grand déploiements américains. Les gens semblent avoir de plus en plus de difficulté à regarder un film où il n'y a pas d'extraterrestres et de grosses explosions, ou de gros rires gras issus de blagues vulgaires. Aussitôt qu'un film semble arborer un minimum de sérieux et de réflexion, on perd la plupart de l'auditoire, comme si on se disait que "j'ai quand même pas payé pour me forcer à réfléchir quand même!"... ce qui démontre, dans un sens, à quel point nous sommes rendus complaisants dans notre médiocrité...

Désolant.

Jean L dit :
29 janvier 2013 à 10 h 33 min

Pour ma part j'habite en banlieue et je suis un peu pépère pour ce qui est de me rendre a Montréal pour voir un film étranger car ce sont souvent ces films qui m'intéressent de par leur histoire qui sont développés autrement. Ils n'ont pas peur d'explorer tous les recoins sombres de l'être humain dans leurs malaises, dans des silences lourds a supporter qui réussissent a mettre même le cinéphile mal a l'aise. Ces silences parlent beaucoup plus que 15 minutes d'explosions et d'effets spéciaux. Malheureusement aussi, ces films étrangers sont souvent présentés avec des sous-titres. Mais bon, évidemment les salles de cinéma sont plus fréquentées par les jeunes qui eux ont besoin d'action. J'aime Téléquébec et Art Tv qui nous présentent souvent des films intéressants autre que du beding bedang et que sur une scène de plage ceux qui se baignent ne sont pas tous des canons de beauté entre 18 et 25 ans, que celui qui ramasse les poubelles ne ressemble pas a Brad Pitt et que la nounou n'a pas l'air d'une Miss Untel.

G. Fecteau dit :
29 janvier 2013 à 12 h 34 min

«Afin de mieux cerner vos goûts, chers lecteurs, et aiguiller nos pauvres producteurs qui ne savent plus quoi inventer pour augmenter la vente de pop-corn dans les cinémas Guzzo......etc....»

Je suggérerais aux cinéastes québécois de nous lancer un film épique un peu comme Lincoln ou une comédie musicale du genre de Les Misérables. Au Québec nous avons des personnages historiques qui ont été extrêmement courageux: il n'y en pas qu'aux États-Unis et ailleurs dans le monde. Je leur suggérerais: Champlain, De Maisonneuve, d'Iberville, Cavelier de la Salle - tiens lui il passerait bien aussi aux États-Unis, ça couvrirait leurs dépenses puisque les Américains pourraient s'y intéresser, ce qui ne veut pas dire nécessairement les cruches d'Hollywood!!!!... - etc.. Naturellement, il faudrait qu'ils fassent des recherches de manière à respecter l'histoire en la mettant intelligemment dans le contexte de l'époque en question - lire entre les lignes, nous éviter la façon «gôchiste omniprésente dans tout le cinéma québécois» toujours encline «au misérabilisme à moitié gratuit c'est la faute aux autres» de nous le présenter, le film, est-ce possible ça au Québec ou si je rêve en courleurs - ??????

ID Ologie dit :
29 janvier 2013 à 12 h 56 min

@ G. Fecteau,

Je suis en partie d'accord avec vous sur ce point. Pourquoi, au Québec, à chaque fois que l'on fait un film ou une série historique sur un personnage ayant marqué notre histoire, il faut presque toujours que ça soit un film démontrant à quel point l'individu, l'humain, était un être torturé, en expliquant qu'il a été battu par sa mère où qu'il a mangé de la misère pour souper pendant 20 ans ce qui explique ses défauts, etc, etc...

Oui, c'est correct d'aborder ces pans de l'histoire de ces personnes, mais pourquoi les films ou séries semblent inexorablement toujours tourner autour de ces aspects? Pourquoi toujours cet espèce de discours où l'ont dit que "oui, il a réalisé de grandes choses... MAIS c'est avant-tout un être torturé qui a sombré dans l'alcool pour s'évader de ses responsabilités de leader, etc, etc..."

J'ai l'impression qu'au lieu de célébrer ceux qui ont façonné notre histoire, on se fait presque une mission de les démolir, de les déconstruire et d'en faire un sujet de thèse de psychologie. Je n'ai rien contre ça, au contraire, mais j'ai l'impression de ne voir QUE ça...

Selon moi, il est possible de faire de grands films intelligents et profonds sur notre histoire, sans pour autant tomber dans cette espèce de manie de toujours vouloir montrer de grands personnages comme étants de petits hommes ordinaires. S'ils étaient si ordinaires que ça, ils n'auraient pas accompli ce pourquoi on se souvient d'eux. Il y a un espèce de message latent sous tout cela qui implique presque que la vie n'est toujours qu'une question de chance, et qu'au fond, nous sommes tous de petites personnes bien ordinaires...

Miche dit :
29 janvier 2013 à 17 h 13 min

Qu'est-ce que ça prend? De belles ENVELOPPES BRUNES, peut-être? Pour ma part, je NE me fie PLUS aux CRITIQUES! Si je veux voir TEL film, je prendrai les informations sur Internet! Si ça m’intéresse vraiment, j'irai le Mardi! Si ça ne me plaît PAS, j'aurai dépensé moitié prix! Si je suis seule, je prévois manger AVANT ou APRES! Je préfère manger un bon REPAS au RESTO qu'un PANIER de Pop-corn et boissons gazeuses insipides qui coûtent les yeux de la tête! Alors, que M Guzzo veuille passer ou non des films québécois, et bien souvent trop PEU longtemps, je louerai les films que je veux pour une fraction du prix : 5$ au lieu de 44$ A ce prix(44$), je peux offrir un bon repas pour 4-6 personnes! ET d'ailleurs, Pourquoi ASSOCIER Pop-corn et FILM? Si je veux du Pop-corn, je n'ai qu'à m'en faire chez-moi pour une FRACTION du PRIX! Pop-corn et FILM; Américains et armes; Un concept qui nous a été inculqué? Une « culture »? A y penser!...

G. Fecteau dit :
30 janvier 2013 à 10 h 00 min

ID Ologie dit : 29 janvier 2013 à 12 h 56 min

Très bon commentaire!

Richard Ortie dit :
30 janvier 2013 à 17 h 47 min

Les blagues répétitives, les litanies de Martineau. On a compris la blague. Un seul paragraphe aurait suffi. Plus c'est banal, c'est du remplissage.

Loading