/news/politics
Navigation
Cartes, Facebook, Kijiji

Les élus rappelés à l’ordre

cartes
Étienne Laberge/Agence QMI
cartes
Étienne Laberge/Agence QMI

Coup d'oeil sur cet article

Quelques heures après la publication des photos compromettantes d’élus en train de jouer aux cartes sur leur ordinateur en pleine séance du conseil municipal, le président d’assemblée a rappelé les élus à l’ordre, les invitant à respecter les règles d’éthique.

Les conseillers Luis Mirranda et Frank Venneri ont été photographiés lundi soir en train de jouer au Solitaire sur leur tablette, tandis que le conseiller François Limoges naviguait sur le site de petites annonces Kijiji.

«Lors de la prochaine séance du conseil, je profiterai de l’occasion pour faire un rappel du code d’éthique. Le matériel de la ville doit être utilisé pour remplir les fonctions d’élus», a indiqué le président du conseil, Harout Chitilian.

Reste maintenant à savoir si messieurs Mirranda, Venneri et Limoges, utilisaient leur ordinateur personnel.

M. Chitilian souhaite que chaque conseiller écoute attentivement lors des séances, y compris lors de la période de questions des citoyens.

Son trop fort

L’apparition des appareils électroniques a considérablement modifié la dynamique dans la salle du conseil.

Le président, qui dirige les débats entre élus, est parfois dérangé par des conseillers qui utilisent leur téléphone intelligent.

«Il m’arrive d’entendre le son d’un reportage qui sort des écouteurs d’un téléphone. Je dois faire signe au conseiller avec les yeux de fermer ça. C’est pas la place», a-t-il indiqué.

Il a également demandé un avis formel légal pour baliser l’utilisation des médias sociaux, afin d’éviter les dérives. Jusqu’à maintenant, aucune règle ne balise cet usage.

De son côté, le ministre des Affaires municipales, des Régions et de l'Occupation du territoire du Québec, Sylvain Gaudreault, a refusé de commenter cette affaire.

Pas de sanction

Conseiller sous la bannière d’Union Montréal, Luis Mirranda n’aura aucune sanction pour avoir joué aux cartes.

«Je n’excuse pas son geste, mais il est assez grand pour savoir ce qu’il a à faire. Je crois que de s’être fait prendre en flagrant délit l’a brassé pas mal», a déclaré le chef de la majorité à Union Montréal, Jean-Marc Gibeault.

Toutefois, M. Gibeault comprend la tentation des élus de passer le temps comme ils peuvent.

«J’ai déjà été dans la troisième rangée en salle de conseil moi aussi. Vingt-cinq heures sans parler, c’est long», se rappelle-t-il.

Concernant le conseiller François Limoges, surpris à regarder des appartements sur Kijiji, son parti est derrière lui.

«Nos élus interviennent plusieurs fois par conseil, contrairement à d’autres. C’est la preuve que nous prenons notre rôle au sérieux à Projet Montréal», a déclaré l’attachée de presse Catherine Maurice.

Commentaires
Loading