Sports | Impact

Soccer | Impact

Valentin se sent d’attaque

Dave Lévesque

Dave Lévesque @

Journal de Montréal, Publié le: | Mise à jour:

Valentin se sent d’attaque

photo d’archives

L’arrière latéral droit de l’Impact, Zarek Valentin, compte rebondir cette saison alors qu’il se sent en pleine forme.

Sans dire qu’il veut oublier la saison 2012, Zarek Valentin a la ferme intention de faire sa place cette année.

L’arrière latéral droit de 21 ans était pressenti pour être le partant à cette position en début de saison l’année passée, mais quelques matchs difficiles et surtout deux blessures sont venus contrecarrer ses plans. Le jeune homme originaire de la Pennsylvanie n’a finalement disputé que 15 matchs, ayant été tenu à l’écart du jeu par une blessure au mollet et une autre à la cheville.

«C’est agréable d’amorcer la saison à 100 % même si j’ai encore beaucoup de travail à faire, a-t-il admis hier. C’est plus facile et ça me permet de mettre la pédale au plancher. Ça me donne plus de liberté et la possibilité de jouer sans souci.»

Frustration

Valentin, qui était perçu comme le projet de Jesse Marsch, avoue sans détour avoir vécu beaucoup de frustration l’an passé.

«La saison dernière a été frustrante. Ce n’est pas comme si je ne m’occupais pas bien de mon corps. Ce sont des blessures malheureuses qui sont survenues.»

Mais tout n’est pas négatif parce que cet épisode lui a permis de gagner en maturité.

«Peut-être que le fait de ne pas jouer la saison dernière a été bon pour le petit enfant en moi. Il s’est fâché, mais je peux en tirer profit cette saison.

«Je pense que j’ai pris de la maturité sur le plan mental. En parlant avec les autres défenseurs, ça m’aide beaucoup parce je pense que je suis entouré de certains des meilleurs arrières de la ligue.»

Apprentissage

Il assure aussi que ces blessures font partie de l’apprentissage lié au sport professionnel.

«Les blessures font partie de la courbe d’apprentissage», en notant qu’elles ont provoqué une prise de conscience.

«On se questionne à savoir si on a assez bien préparé notre corps. Je passe plus de temps à l’entraînement. J’arrive à 9 h, ce qui est beaucoup plus tôt que l’heure à laquelle nous devons être ici.»

Changé

Dans son discours, Valentin démontre qu’il a fait un bond en avant en terme de croissance.

«J’essaie de croître en tant que joueur et entre les deux oreilles et je pense que ça paraît sur le terrain.»

Cela dit, il ne tient rien pour acquis et est pleinement conscient qu’il doit ­encore faire ses preuves.

«Je pense que tout le monde a un peu l’impression de repartir à zéro et de devoir faire ses preuves parce que mis à part Felipe, il ne nous connaissait pas. Mais je pense que c’est une bonne chose parce que nous nous battons tous et que les chances sont égales pour tout le monde.»

Vos commentaires

En commentant sur ce site, vous acceptez nos conditions d'utilisation et notre netiquette.

Pour signaler un problème avec Disqus ou avec la modération en général, écrivez à moderation@quebecormedia.com.
Les commentaires sont modérés. Vous pouvez également signaler aux modérateurs des commentaires que vous jugez inappropriés en utilisant l'icône.

Commentaires propulsés par Disqus