Actualité | Transports

Pont Champlain

Ottawa s’engage à collaborer avec Québec

Louis Gagné / Agence QMI

Publié le: | Mise à jour:

champlain

Photo Agence QMI / Archives

Ottawa s’engage à ne plus travailler en vase clos dans le dossier du nouveau pont Champlain.

 

C’est du moins ce qu’a annoncé la première ministre Pauline Marois, vendredi, au terme de son premier tête-à-tête avec son homologue fédéral, Stephen Harper, à Lévis.

«J‘ai indiqué à M. Harper qu’il était à mon point de vue inadmissible que son gouvernement agisse en solitaire sur cette question qui est névralgique pour la région de Montréal, et il a reçu cette demande très favorablement», a dit Mme Marois.

Les deux gouvernements ont convenu de mettre sur pied une table de concertation où sera mis en commun l’ensemble des expertises et des informations concernant le futur pont Champlain.

«On ne peut pas travailler chacun de façon isolée, quand on sait tous les investissements qu’on devra faire nous-mêmes du côté de (l’échangeur) Turcot», a fait valoir la première ministre.

Depuis qu’il s’est engagé à construire un nouveau pont en octobre 2011, le gouvernement Harper a essuyé de nombreuses critiques, notamment pour ne pas chercher à coordonner son projet avec les autres ordres de gouvernement concernés. Les conservateurs se sont également vus reprocher de ne pas avoir de plan pour le transport collectif.

L’actuel pont Champlain a été inauguré en 1962. Avec ses quelque 150 000 passages quotidiens, il est le pont le plus achalandé au pays.

 

Vos commentaires

En commentant sur ce site, vous acceptez nos conditions d'utilisation et notre netiquette.

Pour signaler un problème avec Disqus ou avec la modération en général, écrivez à moderation@quebecormedia.com.
Les commentaires sont modérés. Vous pouvez également signaler aux modérateurs des commentaires que vous jugez inappropriés en utilisant l'icône.

Commentaires propulsés par Disqus