Sports | Canadien

Canadien

Subban: «Je manquais de synchronisme»

Jonathan Bernier

Jonathan Bernier @

Journal de Montréal, Publié le: | Mise à jour:

Canadien c. Sabres_4

Photo Le journal de Montréal, Pierre-Paul Poulin

Mise en échec de P.K. Subban sur Matt Ellis.

P.K. Subban n’a pas mis de temps à contribuer aux succès offensifs des siens. Il a profité de ce premier match pour récolter son premier point de la saison.

Utilisé pendant 18 minutes, le défenseur de 23 ans s’est bien défendu dans l’ensemble. Même s’il n’est pas prêt à le reconnaître.

«Je n’ai pas fait aussi bien que je l’aurais souhaité, a déclaré Subban, acclamé lors de sa première présence sur la glace. J’ai effectué quelques passes stupides en zone défensive. Je manquais un peu de synchronisme. Une chance qu’on détenait une large avance. Ce fut par ailleurs un bel effort d'equipe.»

Bien au fait que Subban pourrait éprouver quelques ennuis, Michel Therrien avait choisi d’habiller sept défenseurs.

«On veut l’intégrer tranquillement, alors c’était important de bien gérer son temps d’utilisation», a mentionné l’entraîneur du Canadien.

Ne fais pas le fou

Sans surprise, Markov fut le plus utilisé du groupe passant 24:25 sur la glace. À l’autre bout du spectre, on retrouvait Tomas Kaberle, utilisé pendant à peine plus de sept minutes.

Subban fut la plupart du temps employé avec Kaberle et Francis Bouillon. D’ailleurs, Bouillon était sur le point de venir à la défense de Subban, rudoyé par le géant John Scott, lorsque celui-ci lui a conseillé de laisser tomber.

«Je n’ai pas de doute sur les capacités pugilistiques de Bouillon, mais je ne voulais surtout pas qu’il engage le combat simplement pour me défendre. Ce gars-là (Scott, un gaillard de 6 pi 8 po et 270 lb) est un tueur!»

Shawn Thornton, sa dernière victime, est bien placé pour en témoigner.

Tel un train

Depuis le temps que ses entraîneurs lui demandent de le faire, Rene Bourque a enfin compris que se pointer le nez au filet pouvait se révéler payant.

Cependant, il n’est pas prêt à dire qu’il s’agit là de la seule raison qui explique ses récents succès.

«Je me sens mieux, je suis en santé. Je veux prouver que je suis un bon joueur, a soutenu Bourque. Je n’ai jamais douté de mes capacités, mais j’ai connu des moments difficiles à mon arrivée de Calgary. Et ça me trottait dans la tête.»

Pas d’excuses

Les Sabres ayant maintenant été remis à leur place, c’est au tour des Sénateurs de s’amener au Centre Bell.

Le Canadien voudra sans doute venger son échec de 5 à 1 subi mercredi dans la capitale fédérale.

«C’est possiblement le seul match au cours duquel nous n’avons pas été à la hauteur, mais nous serons prêts demain», a assuré David Desharnais.

Reste à voir comment le Canadien saura se débrouiller devant une équipe qui aura les jambes fraîches.

«L’allure de la rencontre d’aujourd’hui (hier) m’a permis d’offrir un temps de glace équitable à tous les joueurs. De cette façon, on sera en forme demain (aujourd’hui)», a indiqué l’entraîneur du Canadien.

Comme le veut son slogan, le Canadien n’aura, par conséquent, pas d’excuses.

Vos commentaires

En commentant sur ce site, vous acceptez nos conditions d'utilisation et notre netiquette.

Pour signaler un problème avec Disqus ou avec la modération en général, écrivez à moderation@quebecormedia.com.
Les commentaires sont modérés. Vous pouvez également signaler aux modérateurs des commentaires que vous jugez inappropriés en utilisant l'icône.

Commentaires propulsés par Disqus