Sports | Canadien

Canadien

L’ABC du jeu défensif

Le Canadien signe un quatrième gain d’affilée

Jean-François Chaumont

Jean-François Chaumont @

Journal de Montréal, Publié le: | Mise à jour:

L’ABC du jeu défensif

photo le journal de montréal, ben pelosse

Après avoir procuré les devants au ­Canadien, Brandon Prust est sur le point de recevoir l’accolade d’Alex ­Galchenyuk, au troisième vingt.

Les entraîneurs martèleront toujours qu’il faut limiter les erreurs pour gagner un match. Le Canadien a suivi cette règle simple dans un gain de 3 à 0 contre les Hurricanes de la Caroline, hier au Centre Bell.

Avec Carey Price au repos pour un deuxième match d’affilée, Michel Therrien a orchestré un plan infaillible pour réduire au silence les Hurricanes, qui avaient remporté cinq de leurs six matchs précédents.

Sur une lancée, le Tricolore (10-4-1) a maintenant remporté ses quatre derniers matchs. Même les plus croyants n’auraient pas parié sur les chances du CH d’atteindre le plateau des 10 triomphes après seulement 15 rencontres.

«Je le disais à mes joueurs après la deuxième période, si on veut devenir une bonne équipe, on doit apprendre à gagner des matchs défensifs, a reconnu Michel Therrien après la rencontre. C’est très bon pour la confiance de l’équipe.»

Peter Budaj a encore une fois remplacé Price avec brio. Sans être étincelant, le ­gardien slovaque a fait le travail. Il a signé son premier jeu blanc dans l’uniforme bleu-blanc-rouge et le 10e de sa carrière.

Pour une deuxième rencontre, il a bloqué moins de 20 tirs pour obtenir la victoire. Les Hurricanes ont dirigé seulement 19 tirs dans sa direction. Contre les Flyers, il avait aussi stoppé 19 rondelles.

En bon coéquipier, Budaj devra inviter sa brigade défensive pour un petit souper.

Trois buts en troisième

Le Tricolore a gagné ce match avec trois buts en troisième période. Cam Ward, qui a connu plusieurs soirées glorieuses sur la glace du Centre Bell, voudra rapidement ­oublier la dernière période.

Brandon Prust, Tomas Plekanec et Max Pacioretty l’ont tour à tour déjoué. Plekanec et Pacioretty ont touché la cible dans un ­intervalle de seulement 18 secondes. Les deux fois, ils ont profité d’un cadeau de Ward.

Ward risque de revoir à plusieurs ­reprises le but de Pacioretty. L’Américain l’a battu d’un lob de la ligne rouge. La rondelle a bondi devant le gardien natif de Saskatoon pour se frayer un chemin dans le filet.

À son retour au banc des joueurs, ­Pacioretty riait de bon cœur avec Plekanec. Il ne devait pas s’attendre à marquer son premier but de l’année de cette façon.

Pour les dernières minutes du match, Ward a subi les moqueries de la foule. On scandait son nom dès qu’il bloquait un tir.

En matinée, Kirk Muller avait louangé le travail de ses deux premiers trios, menés par les frères Eric et Jordan Staal. Malgré la présence des parents des Staal dans les ­gradins, ils ont été très discrets. Idem pour Alexander Semin.

Les Hurricanes n’avaient pas la même fougue à l’attaque en l’absence de Jeff Skinner.

Perte importante

Depuis le début de l’année, on a répété des dizaines de fois qu’Alex Galchenyuk et Brendan Gallagher ont changé l’image de l’équipe. On l’a remarqué encore plus avec l’absence de Gallagher, victime d’une ­commotion cérébrale, samedi, après une mise en échec de Luke Schenn des Flyers.

Sans le petit ailier, le CH a pris du temps avant de trouver son rythme à l’attaque. Therrien se croisera les doigts pour un ­retour rapide de Gallagher. Mais, il faut ­toujours jouer de prudence avec une ­blessure à la tête.

Dans le cas de Galchenyuk, il a servi de bougie d’allumage sur le premier but du match, celui de Prust.

«Le bon jeu pour Alex était d’opter pour un tir, mais il a voulu être généreux en me faisant une passe, a expliqué Prust. J’ai ­finalement récupéré une rondelle libre pour battre Ward. Les bons joueurs comme ­Galchenyuk font leur chance.»

Le Canadien renouera avec l’action dès ce soir en visitant les Rangers au mythique Madison Square Garden. Il s’agira d’un retour à New York pour Prust.

«Oui, ce sera un match spécial pour moi, a-t-il dit. J’ai passé les trois dernières ­années de ma vie avec les Rangers.»


  • Avec la commotion à Gallagher, Ryan White a retrouvé sa place au sein de la ­formation. Le numéro 53 du CH avait ­regardé les quatre derniers matchs des siens en veston et cravate.
  • À la ligne bleue, Tomas Kaberle et ­Yannick Weber ont encore une fois profité d’une ­soirée de repos.
Budaj
Peter Budaj avait de grosses jambières à chausser avec l’absence de Carey Price. Il a rempli son mandat à la perfection avec des victoires contre les Flyers et les Hurricanes.
 
Semin
Kirk Muller a décrit Alexander Semin comme sa révélation depuis le début de l’année à Raleigh. Semin n’a pas  répondu à l’appel contre le  Canadien avec un seul tir. Il devait s’ennuyer de Jeff  Skinner, blessé.

Vos commentaires

En commentant sur ce site, vous acceptez nos conditions d'utilisation et notre netiquette.

Pour signaler un problème avec Disqus ou avec la modération en général, écrivez à moderation@quebecormedia.com.
Les commentaires sont modérés. Vous pouvez également signaler aux modérateurs des commentaires que vous jugez inappropriés en utilisant l'icône.

Commentaires propulsés par Disqus