/news/currentevents
Navigation
Ski de fond

Armand Vaillancourt accueille les skieurs

skieurs
Les skieurs ont d’abord effectué dans la journée la désormais traditionnelle traversée de la baie de Gaspé.

Coup d'oeil sur cet article

GASPÉ – La grande Traversée de la Gaspésie à ski de fond (TDLG) s’est terminée vendredi sur un air de fête à Gaspé. On a profité de l’évènement pour inaugurer une œuvre au fil d’arrivée, une arche nommé «L’Éveil Collectif» de l’artiste montréalais Armand Vaillancourt.

Les skieurs ont d’abord effectué dans la journée la désormais traditionnelle traversée de la baie de Gaspé. Partis du parc national Forillon, ils ont pu profiter d’une dernière journée magnifique.

Le temps ensoleillé et le ciel bleu ont littéralement changé le paysage blanc des derniers jours. Encore une fois, citoyens, enfants, musiciens et beaucoup de médias étaient du comité d’accueil.

Les skieurs ont terminé leur périple en passant sous l’arche, précédés d’Armand Vaillancourt qui a brisé le ruban rouge en formant une vague humaine avec des enfants, main dans la main.

Parmi les invités, le député de Gaspé et ministre délégué aux Régions, Gaétan Lelièvre, le maire de Gaspé, François Roussy et Claudine Roy, présidente et co-fondatrice de l’évènement.

Mme Roy, en béquilles, a accueilli les skieurs un à un en les remerciant de leur participation, comme elle le fait à tous les ans et ce, avec une sincérité évidente. Mme Roy, blessée à un ligament du genou gauche au départ de l’aventure lors d’une mauvaise chute, a tout de même tenu à suivre les skieurs tout au long de la semaine. Elle a ainsi du se résigner à faire le trajet en motoneige plutôt qu’à ski, pour la première fois en 11 ans.

Plus d’un mètre de neige est tombé sur le trajet des skieurs cette semaine, ce qui a nécessité de nombreux ajustements au programme. De plus, même s’il ne s’agissait pas d’un skieur du groupe, la disparition d’un homme dans le Parc de la Gaspésie a marqué le déroulement des choses de bien triste façon.

Mais en bout de course, à constater la mine heureuse des participants sur la ligne d’arrivée, la TDLG pourra dire «mission accomplie» encore une fois cette année.

 

 

Commentaires