/news/currentevents
Navigation
Enquête | Laval

Chanceuse dans l’immobilier

La femme de l’ex-maire Gilles Vaillancourt a mis la main sur un condo beaucoup moins cher que le marché

Coup d'oeil sur cet article

MIAMI | La femme de l’ex-maire Vaillancourt semble avoir profité d’une incroyable aubaine lorsqu’elle a fait l’achat de son condo en Floride auprès d’une société anonyme des Bahamas, il y a quelques années.

La conjointe de Gilles Vaillancourt a fait l’acquisition, en 2006, d’une copropriété de luxe sur une des plus belles plages de Miami pour un prix équivalent à moins de 60 % de la valeur du marché de l’époque.

Francine Dupuis-Vaillancourt a acquis pour 160 000 $ l’unité 504 au prestigieux ­Tropicana, dans le district de Sunny Isles, selon des documents déposés auprès du Miami-Dade County Recorder et du Miami-Dade County Appraiser (l’évaluateur municipal agréé), selon des documents consultés par notre Bureau d’enquête.

Le vendeur était FLORIM S.A., une socié­té anonyme inscrite aux Bahamas, paradis fiscal notoire.

Comme c’est souvent le cas, le nom du ou des actionnaires de cette société est tenu secret.

Au nom de Madame

Mme Dupuis-Vaillancourt aurait elle-même payé 160 000 $ pour ce condo, selon des documents déposés auprès du Miami-Dade County Appraiser.

Il s’agit de l’appartement 504, situé du côté de la plage. Il y a deux chambres à coucher et deux salles de bains. La superficie est de 1283 pi2.

Le Tropicana compte 54 résidences sur neuf étages.

À l’époque de l’acquisition par Mme Vaillancourt, le même appartement avait une valeur sur le marché estimée à 418 160 $, selon l’évaluateur de Miami-Dade. C’est donc 258 160 $ de plus que le prix payé par la femme de l’ex-maire. Toute une aubaine!

Analyse des ventes

Notre Bureau d’enquête a analysé toutes les ventes de condos au Tropicana depuis sa construction, en 1983, en particulier celles d’appartements en 2005 et 2006, pério­de durant laquelle Mme Vaillancourt a acquis le sien.

Ainsi, sept autres appartements ont changé de mains pour des sommes variant entre 600 000 $ et 850 000 $.

Un an plus tôt, en 2005, cinq autres ­appartements se sont vendus entre 520 000 $ et 650 000 $ chacun.

Voici des exemples :

• L’unité 502, voisine du même étage (une superficie plus grande avec 1401 pi2), a été vendue pour 650 000 $ en novembre 2005.

• L’unité 403, située un étage plus bas (1283 pi2 de superficie), a été achetée pour 600 000 $ en avril 2006, soit un mois avant l’achat de Mme Vaillancourt.

• L’unité 303 (1283 pi2 de superficie) a été vendue pour 650 000 $ en mars 2006.

• L’unité 302 (1400 pi2 de superficie) a été vendue pour 690 000 $ en juillet 2006.

• L’unité 804 (1283 pi2 de superficie) s’est vendue 800 000 $ en mars 2006.

Pas de commentaires

Bien que notre recherche soulève des questions quant au faible prix d’achat payé par Mme Vaillancourt, celle-ci a refusé de nous répondre lorsque nous l’avons jointe au téléphone.

«Non, monsieur, je vous réponds pas!» ­ a-t-elle lancé, sèchement.

«Non, c’est pas de vos affaires!»

Quand nous avons tenté de visiter le complexe en Floride, personne n’a voulu répondre à nos questions et nous avons été rapidement escortés hors des lieux.

Commentaires