/news/politics
Navigation
Laval

Léo Bureau-Blouin interpelé par les jeunes

Coup d'oeil sur cet article

LAVAL - L'organisme Bureau de consultation jeunesse (BCJ) conteste une décision du gouvernement Marois qui a alloué une subvention de 200 000 $ à Léo Bureau-Blouin, l’adjoint parlementaire au volet jeunesse, pour qu'il puisse faire le tour de la province et revienne avec une nouvelle politique jeunesse.

Le groupe de jeunes de Laval tentait depuis deux ans de mener à bien le même projet, mais les subventions demandées leur ont jusqu'ici été refusées.

Ils se sont présentés samedi au bureau du député de Laval-des-Rapides, qui ouvre ses portes aux citoyens le troisième samedi de chaque mois, pour lui présenter une lettre publique.

«Ils ont les mêmes partenaires que nous, alors on se demande si nous allons être mis de côté. Dans notre tournée à nous, on appelle à certains endroits et on nous répond qu'il y a déjà M. Bureau-Blouin qui va passer. Ça nous ferme des portes et nous, notre projet, c'est par des jeunes qu'il est fait», a expliqué un membre du Bureau de consultation jeunesse.

«M. Bureau-Blouin a été financé de 200 000 $, il a été mandaté, mais nous c'est notre coeur qui nous mandate cette tournée-là. C'est nous, c'est nos envies. On n'a pas un signe d'argent qui nous dit qu'on va le faire», d'ajouter une jeune femme.

Le député Léo Bureau-Blouin n'a rien contre l'idée de collaborer avec ces jeunes, mais précise que la tournée reste une initiative gouvernementale.

«J'ai reçu la demande de l'organisme nommé Bureau de consultation jeunesse le 11 mars. On va donner suite à leur demande et on organise en ce moment une tournée jeunesse à travers le Québec pour consulter les jeunes, améliorer le plan d'action gouvernemental pour les jeunes. Je souhaite travailler avec les organisations lavalloises et avec l'ensemble des organisations jeunesse à travers le Québec. On va s'arranger pour les consulter à travers cette tournée», a affirmé Léo Bureau-Blouin.

Le député s'est engagé à rencontrer officiellement les jeunes du BCJ le 4 avril prochain.

Des menaces sur Facebook

Le troisième samedi citoyen du député péquiste, qui se tenait de 10 h à 16 h, s’est poursuivie sans dans le calme, malgré les menaces de perturbations proférées sur la page Facebook de l’événement.

En lien avec le Sommet sur l’enseignement supérieur et la proposition d’indexation des frais de scolarité du gouvernement Marois, plusieurs citoyens avaient exprimé leur mécontentement sur la page de l’événement et promis quelques surprises pour le député.

Pendant l'événement, aucune discussion n’a eu lieu sur un ton de confrontation, ce qui laisse présager que les citoyens qui menaçaient de se rendre au samedi citoyen pour perturber la journée ont préféré laisser tomber.

Du côté de la police de Laval, une patrouille de deux policiers surveillait l’établissement afin de s’assurer que la journée se déroule dans l’ordre.

Le bureau de Léo Bureau-Blouin, situé sur le boulevard St-Martin, à Laval, avait été vandalisé en février, quelques jours avant le Sommet sur l’enseignement supérieur.

Le prochain samedi citoyen aura lieu le 20 avril prochain.

Commentaires