/sports/others
Navigation
Sports inusités

Le roi du hockey sur table

Le Québécois Carlo Bossio est cinq fois « champion du monde »

Coup d'oeil sur cet article

Véritable Mario Lemieux du hockey sur table, le Québécois Carlo Bossio détient le titre de «champion du monde» de la discipline depuis cinq ans.

Bientôt, il devra défendre son titre pour une sixième fois de suite à l’occasion du Montréal Classic IX, le 6 avril.

«Je suis premier par un cheveu en ce moment, après mes quatre premiers tournois de la saison. Patrick Côté, Sam Anoussis et Gino Bossio sont presque ex æquo. Chacun a des chances de me ravir mon titre.»

Seuls les trois meilleurs tournois de chaque joueur sont comptés à leur fiche pour ne pas désavantager ceux qui ne peuvent pas voyager.

À défaut de millions de dollars et de groupies, le statut de champion de hockey sur table apporte son lot de satisfaction.

«Ça ne paie pas, mais ça donne des droits de vantardise!» dit Carlo Bossio qui est aussi président de l’Association de hockey sur table du Québec.

Ouverte aux Américains et aux étrangers (Suédois, Russes, Finlandais, etc.), la ligue québécoise organise la moitié de ses tournois aux États-Unis.

Une soixantaine de joueurs participent à au moins un des six tournois au programme pendant la saison. Environ 75% des joueurs viennent du Québec.

Populaire au Québec

Pour les Québécois qui participent à des tournois à Detroit, Chicago et New York, le hockey sur table, c’est du sérieux.

«Il y a parfois des taches de sang sur le panneau sous la baie vitrée arrière près des manivelles quand certains joueurs un peu trop intenses se meurtrissent les jointures», raconte Carlo Bossio, qui travaille chez Kraft Canada.

En guise de preuve, le vétéran Michael Brossard montre ses doigts blessés par le hockey sur table.

«Des fois, le caoutchouc protecteur derrière la «pinouche» du gardien de but se rétracte, alors, si on l’accroche par accident, on se coupe», explique-t-il.

Numéro deux de la ligue, Patrick Côté est à un cheveu de ravir le titre de champion à Carlo Bossio. Après les cinq premiers tournois, il a accumulé 200,8 points, soit 0,1 point de moins que le champion en titre.

La lutte sera serrée lors des deux dernières épreuves de la saison.

Selon ses admirateurs, Patrick Côté possède un talent naturel exceptionnel puisqu’il ne s’entraîne jamais en dehors des séances de jeu ou des tournois.

«J’ai été frustré toute ma jeunesse par le fait que je ne pouvais jouer avec personne. Je gagnais tout le temps par une marge tellement élevée qu’on ne voulait plus jouer avec moi. Dans la ligue québécoise, j’ai enfin trouvé des joueurs de mon calibre», a-t-il dit.

Portrait
de joueurs
Carlo Bossio
Âge : 40 ans
Profession : Technicien
«Je suis le champion du monde, je fabrique des tables de jeu haut de gamme et je préside l’association Hockey sur table Québec.»
Patrick Côté
Âge : 32 ans
Profession : Gérant d’une succursale de Jean Coutu
«Si parmi vos lecteurs il y a des gens qui se croient bons à ce jeu, ils devraient venir de mesurer à nous.»
Sam Anoussis
Âge : 48 ans
Profession : restaurateur
«J’ai dû apprendre à contrôler mes émotions pendant les tournois parce que, si on est déconcentré par la colère et la déception après un mauvais jeu, on devient vulnérable et on se fait marquer des buts.»
Michael Brossard
Âge : 58 ans
Profession : bâtisseur de marques
«C’est un jeu très psychologique. Quand l’adversaire a une faille, on l’exploite. Avec les Carlo, Sam, Gino et Patrick, je n’ai aucune chance ou presque de gagner. Ils sont meilleurs que moi.»
Commentaires