/news/health
Navigation
Étude

La musique améliore le système immunitaire et diminue le stress

dubeau
Photo archives / Agence QMI
dubeau
Photo archives / Agence QMI

Coup d'oeil sur cet article

L’écoute et la pratique de la musique ont des effets bénéfiques importants sur la santé mentale et physique, selon une étude menée par des chercheurs du département de psychologie de l’Université McGill.

L’équipe de spécialistes dirigée par le professeur Daniel Levitin affirme que la musique renforce le système immunitaire et diminue le niveau de stress.

«Nous avons découvert des preuves indiscutables selon lesquelles les interventions musicales peuvent jouer un rôle sur la santé dans des contextes allant de la salle d’opération à la clinique de médecine familiale, a affirmé le professeur Levitin, dans un communiqué publié mercredi. Nous avons pu documenter les mécanismes neurochimiques grâce auxquels la musique exerce des effets bénéfiques sur quatre plans: la régulation de l’humeur, le stress, l’immunité et la création de liens sociaux.»

Selon cette étude, la musique augmente le taux d’immunoglobuline A – un anticorps important dans l’immunité des muqueuses – et réduit la production de cortisol, l’hormone du stress.

Les auteurs de la recherche indiquent aussi que l’écoute et la pratique de la musique augmentent le nombre de cellules tueuses naturelles qui combattent les microbes et les bactéries.

Dans des projets de recherches subséquents sur les effets bénéfiques de la musique, les auteurs estiment qu’il faudrait tenter d’établir un lien entre la musique et l’ocytocine (la «drogue de l’amour»), ainsi qu’avec l’appartenance à un groupe. Ils tenteront de déterminer si le plaisir musical est déclenché par les mêmes mécanismes chimiques cérébraux que ceux activés par d’autres formes de plaisir, comme, par exemple, la nourriture.

Cette étude portant sur 400 articles de recherche sur la neurochimie de la musique soulève aussi de nombreuses questions: les effets bénéfiques de la musique sont-ils dus à la distraction, à l’établissement d’un certain état d’esprit, au sentiment de former des liens sociaux ou de recevoir un soutien social, ou à d’autres facteurs?

Les effets sont-ils différents selon qu’on pratique ou qu’on écoute de la musique? Quel est le rôle de l’ocytocine, la «drogue de l’amour», comme médiateur de l’expérience musicale?

Commentaires
Loading