/news/politics
Navigation
Conférence

Jacques Duchesneau répond à 200 étudiants

Jacques Duchesneau Académie Lafontaine
PHOTO JEAN-PATRICE DESJARDINS / Agence QMI Les jeunes de l’Académie Lafontaine ont posé de nombreuses questions à Jacques Duchesneau.

Coup d'oeil sur cet article

SAINT-JÉRÔME – Le député de Saint-Jérôme, Jacques Duchesneau, a donné lundi une conférence devant 200 étudiants de secondaire 5 de l’Académie Lafontaine. Il a notamment abordé la question de corruption et de la commission Charbonneau.

L’élu de la Coalition avenir Québec a prononcé un discours appuyé par de nombreux chiffres et ponctué d’arguments percutants, dans le style bien personnel de l’ex-policier.

Les jeunes ont posé de nombreuses questions à Jacques Duchesneau. Quelles seront les sentences imposées aux corrupteurs? La commission Charbonneau sera-t-elle réellement efficace ou seulement en apparence? La commission sert-elle seulement à apaiser l’opinion publique? Le député a pris le temps de répondre à toutes les questions, visiblement surpris par l’intérêt porté par les jeunes.

M. Duchesneau, ancien directeur de police et ancien patron de l'Unité anticorruption, avait été appelé comme témoin à la commission Charbonneau, en juin 2012. Il a dit avoir entièrement confiance en la juge France Charbonneau, rappelant qu’elle était parvenue à faire condamner Maurice « Mom » Boucher en 2002.

«Nous sommes à la croisée des chemins, et les résultats de la commission éveilleront des consciences, a-t-il expliqué. Le travail de la juge aura certainement un effet éducatif sur la population. Je crois que c’est un moment charnière de l’histoire du Québec, un peu comme l’a été la commission Cliche en 1974.»

Le député a pris le temps de rencontrer les étudiants à la fin de sa conférence.

 

Commentaires