/news
Navigation
Défi sportif AlterGo

Des jeunes autistes et artistes

altergo
Photo Marie-Pier Gagné / Agence QMI Des jeunes vivant avec une limitation fonctionnelle participent au Défi sportif AlterGo.

Coup d'oeil sur cet article

MONTRÉAL – Le documentaire L’autiste au tambour réalisé et produit par Yves Langlois a été diffusé mercredi en avant-première dans le cadre de la 30e édition Défi sportif AlterGo.

Le film suit de jeunes autistes québécois initiés à la musique qui partent en France pour vivre une résidence d’artistes et présenter un spectacle. On y voit comment ces jeunes artistes ont développé leur intérêt pour la musique et la chanson grâce à un programme d’intégration par les arts et les loisirs.

Cette approche appelée sociodynamique de l’intégration par l’art (SDIA) vise à amener les autistes à développer leurs habiletés sociales. Elle est utilisée notamment par le formateur Mohamed Ghoul qui cherche à l’implanter dès septembre à Montréal. Elle repose sur une cinquantaine de rythmes de base. «Tout le monde peut taper sur un djembé, a raconté Mohamed Ghoul. Avec le rythme, on est dans l’action et petit à petit, on peut développer un intérêt pour la société».

Les études ont aussi prouvé l’efficacité du traitement. En 23 semaines, à raison d’une journée par semaine, le taux de concentration des autistes passe de 33% à 64%, selon M. Ghoul.

L’Artiste au tambour n’est pas le premier documentaire d'Yves Langlois sur les personnes handicapées. Avec L’Envol du monarque et J’veux pas aller à Saint-Charles-Borromée, le cinéaste et psychosociologue de formation poursuit sa réflexion sur le handicap et la différence. À travers ce troisième film, il souhaite faire «connaître au monde ces gens-là» et changer la perception du handicap.

Le film sera diffusé prochainement sur les ondes de Radio-Canada dans le cadre de l’émission Zone Doc.

 

Commentaires