Sports | Canadien

Le baptême de trois recrues

Alex Galchenyuk, Brendan Gallagher et Jarred Tinordi vivront leur première expérience en séries

Jean-François Chaumont

Jean-François Chaumont @

Journal de Montréal, Publié le: | Mise à jour:

Alex Galchenyuk et Jarred Tinordi ont opté pour une stratégie intelligente en faisant pousser leur barbe des séries quelques jours à l’avance. Brendan Gallagher, l’autre recrue dans le vestiaire du Canadien, n’a pu imiter ses coéquipiers, se contentant de quelques poils sur le menton.

«Alex a laissé pousser sa barbe depuis deux mois, vous devriez lui demander de se raser, ce n’est pas juste, a plaidé Gallagher après un entraînement d’environ 60 minutes, hier, à Brossard. À cause de lui, je passe pour un clown. Mais peu importe, je m’attends à avoir la pire barbe des séries de la LNH. J’ai hâte de voir à quoi ça ressemblera, je m’attends à ce que ce soit gênant.»

Avec ou sans barbe, Gallagher, Galchenyuk et Tinordi feront chacun leurs premiers pas en séries.

«Je suis vraiment excité, il s’agira d’une nouvelle expérience, a affirmé Galchenyuk. Quand tu obtiens une chance de gagner la coupe Stanley, c’est logique d’avoir hâte de jouer. Je devrai changer un peu mon état d’esprit, mais je m’encourage à l’idée de poursuivre sur ma lancée de la fin de la saison.»

«Je ne suis pas nerveux, je le serai peut-être quand nous approcherons encore plus du premier match, a ajouté Gallagher. Tu veux vivre l’expérience des séries, tu veux te retrouver sur cette scène. J’ai entendu des histoires sur la folie des séries à Montréal. C’est difficile d’imaginer une foule encore plus bruyante.»

Aux côtés d’Eller

À l’entraînement, Galchenyuk et Gallagher se retrouvaient encore en compagnie de Lars Eller. Le trio, baptisé la ligne des jeunes, pourrait faire des ravages contre les Sénateurs.

Des trois, Gallagher est celui qui dérangera le plus les Sénateurs. En quatre matchs cette saison, le numéro 11 du CH a déjà fait perdre patience à plusieurs défenseurs, dont Marc Methot.

«Je ne changerai pas mon style en séries, a expliqué Gallagher. Je dois jouer de la même façon, mais je ne dois pas en faire trop. J’ai reçu plusieurs coups de hockey dans le dos depuis mes débuts au hockey, ça ne devrait pas changer en séries.»

Un jeune vétéran

À la ligne bleue, Jarred Tinordi aura également des missions importantes, notamment en infériorité numérique. D’une belle franchise, le choix de premier tour du Tricolore en 2010 a parlé d’un scénario magique pour lui.

«Pour vous dire la vérité, je ne m’attendais pas à me retrouver parmi le top six des défenseurs du Canadien pour le début des séries, a lancé Tinordi. À ma première saison chez les professionnels, je rêvais simplement de jouer un premier match dans la LNH. Il y a eu une ouverture et je devrai en profiter.»

À son deuxième rappel avec le Canadien en fin de saison, Tinordi a grandement impressionné son partenaire, Francis Bouillon.

«Il joue encore mieux qu’à son premier passage avec nous, a souligné Bouillon. Il est confiant, il est plus mature. Il est prêt pour les séries. C’est un jeune vétéran avec de l’expérience. Il a été capitaine chez les juniors [Knights de London] et ça paraît. Il n’agit pas comme une recrue.»

Le bon encadrement

Les Gallagher, Galchenyuk et Tinordi recevront l’aide des vétérans de l’équipe d’ici le début de la série.

«J’ai la chance de rester avec Josh Gorges depuis le début de la saison et je n’ai jamais hésité à lui poser des questions, a rappelé Gallagher. Je connais assez bien Josh et je sais qu’il sera heureux de me raconter des histoires sur ses participations en séries avec le Canadien.»

Curieusement, Tomas Kaberle est le joueur ayant la plus grande expérience en séries, avec 102 matchs derrière la cravate. À moins d’un miracle, Kaberle restera à 102 matchs.

Les Brian Gionta, Andrei Markov, Tomas Plekanec, Gorges et Bouillon serviront plus de mentors.

«Nos jeunes sont bien entourés, a souligné Michel Therrien lundi, en conférence de presse. Quand tu es dans tes premiers pas, tu vas écouter les directives de ton entraîneur, mais tu vas aussi écouter les conseils à gauche à droite. On a des gars qui ont gagné la Coupe, de jeunes vétérans qui ont bien performé au bon moment. La concentration et l’exécution seront importantes.»


►Avant le premier match des séries, Brandon Prust a emprunté un chemin contraire à celui de Galchenyuk et de Tinordi en se rasant la barbe. Le vétéran ne voulait pas obtenir une trop grande avance sur ses coéquipiers.

Vos commentaires

En commentant sur ce site, vous acceptez nos conditions d'utilisation et notre netiquette.

Pour signaler un problème avec Disqus ou avec la modération en général, écrivez à moderation@quebecormedia.com.
Les commentaires sont modérés. Vous pouvez également signaler aux modérateurs des commentaires que vous jugez inappropriés en utilisant l'icône.

Commentaires propulsés par Disqus