/sports/hockey/canadien
Navigation
Sénateurs | Canadien

Dure défaite, grosse perte

Le Canadien s’incline 4 à 2 face aux Sénateurs lors du premier match et Lars Eller sort sur une civière

Sénateurs
Photo le Journal de Montréal, Martin Chevalier
Les Sénateurs ont inscrit trois buts sans riposte pour remporter le premier match de la série.

Coup d'oeil sur cet article

Le Canadien avait déjà un genou au sol après la perte de Lars Eller, mais il a finalement terminé la rencontre au tapis. Menés par un Craig Anderson magistral, les Sénateurs ont triomphé du CH 4 à 2, hier, au Centre Bell.

Sur papier, le Tricolore a seulement perdu le premier match de cette série contre les rivaux d’Ottawa. Mais psychologiquement, le revers pourrait s’avérer très douloureux.

Eller, l’un des meilleurs attaquants de l’équipe, a terminé sa soirée à l’hôpital. Atteint à la tête par Eric Gryba, le Danois a subi une commotion cérébrale avec une perte de conscience. Il a aussi subi des fractures au visage en plus de perdre des dents. Dans le registre des bonnes nouvelles, Eller était conscient et alerte, mais il demeurera en observation à l’hôpital.

«On voulait gagner pour Lars, mais on n’a pas atteint notre objectif, a dit Ryan White après le match. C’est difficile de voir un coéquipier tomber au combat.»

Sur la glace, Anderson a gagné largement le premier chapitre contre Carey Price. L’homme masqué des Sénateurs a été la grande étoile de cette première ­rencontre avec 48 arrêts.

«Ce n’est pas compliqué, Anderson a été l’histoire du match», a logiquement ­répondu Michel Therrien.

«Anderson a été très bon, mais on doit bondir sur les retours, on doit générer plus de trafic afin de le déranger», a renchéri Tomas Plekanec.

Au chapitre des tirs au but, le CH a ­malmené ses rivaux 50-31, mais il n’a pas remporté la plus importante des batailles, celle des buts...

En retard 2 à 1 après 40 minutes, les ­Sénateurs ont rebondi en troisième période avec des buts de Jakob Silfverberg, Marc Methot et Guillaume Latendresse. Price n’a pas fait le travail sur les deux premiers buts des ­Sénateurs en troisième. Le gardien du CH n’a pas rencontré les médias.

Le premier à Karlsson

Michel Therrien disait que ses joueurs avaient fait leurs devoirs pour cette série contre les Sénateurs durant la longue pause de quatre jours avant le premier match. En première période, le CH ressemblait à de bons étudiants. Il y avait une énergie contagieuse sur la glace et la ­nervosité n’a pas étouffé l’équipe.

Il y a seulement eu deux problèmes non résolus en première pour le Tricolore: Anderson et Erik Karlsson. Anderson a maintenu les Sens dans le match en multipliant les gros arrêts. Il a sorti sa grosse mitaine contre Jarred Tinordi en plus de stopper trois attaques de Brendan Gallagher.

Les Sénateurs ont remercié leur gardien pour son bon travail en lui offrant un petit but de coussin. Karlsson, le gagnant du trophée Norris en 2012, a redirigé une passe de Kyle Turris pour surprendre Price. Le Suédois de 22 ans s’était faufilé entre Josh Gorges et Raphael Diaz.

Le CH se lève, Eller tombe

Anderson a montré son côté humain en deuxième période. Au 34e tir, l’Américain a plié une première fois. Pour le déjouer, Rene Bourque a trouvé un minuscule trou au-dessus de l’épaule droite. Il l’a battu d’un tir du revers d’une précision chirurgicale. Avant de marquer, Bourque avait raté plusieurs occasions.

Après l’euphorie, les partisans ont vécu des moments d’angoisse quand Eric Gryba a assommé Eller avec un coup d’épaule directement à la tête. Eller s’est effondré tête première sur la glace, perdant beaucoup de sang. Il a quitté la glace sur une civière. Diaz a placé Eller dans une position dangereuse en lui faisant une passe dans les patins au centre de la glace à la hauteur de la ligne bleue.

Le match de Gryba a pris fin avec une punition de cinq minutes et une expulsion.

Brendan Gallagher a vengé son coéquipier en marquant le deuxième but des siens durant la punition à Gryba. Il a ­profité d’un relais précis de Plekanec.

Trois buts en troisième

Les visiteurs ont gagné ce match en troisième en déjouant Price à trois reprises. Silfverberg a ouvert le bal avec un tir entre les jambières du numéro 31. Methot et ­Latendresse ont suivi.

Le Canadien et les Sénateurs joueront le deuxième match de cette série dès ce soir, à Montréal.

Anderson
Craig Anderson a joué comme un gagnant du trophée  Vézina. Il a fait face à un bombardement de 50 tirs, dont 27 en deuxième période. Sans lui, les Sénateurs auraient perdu ce premier match.
 
Gryba, Price et Ryder
Eric Gryba mérite une mauvaise note pour sa mise en échec dangereuse, Carey Price pour sa troisième période et Michael Ryder pour s’être transformé en fantôme.

4
2
Première période
1-Ott: Erik Karlsson (1)
(Turris, Methot) 17:25
Punition: Prust (Mon) 11:10.
Deuxième période
2-Mon: Rene Bourque (1) (Subban, Desharnais) 13:39
3-Mon: Brendan Gallagher (1) (Plekanec, Galchenyuk) -AN-14:08
Punitions: Conacher (Ott) 2:31; Gonchar (Ott) 8:12; White (Mon) 10:46; Gryba (Ott) (maj. et inc. de partie, purgée par Latendresse) 13:28; Pageau (Ott) 17:07 .
Troisième période
4-Ott: Jakob Silfverberg (1) (Zibanejad, Karlsson) 3:27
5-Ott: Marc Methot (1) (Alfredsson) 5:20
6-Ott: Guillaume Latendresse (1) (Silfverberg, Zibanejad) 13:55
Punitions: Gonchar (Ott) et Prust (Mon) 5:52.
Tirs au but
OTTAWA 12 - 7 - 12 - 31
MONTRÉAL 14 - 27 - 9 - 50
GARDIENS:
Ott: Craig Anderson (G, 1-0); Mon: Carey Price (P, 0-1).
AVANTAGES NUMÉRIQUES:
Ott : 0 en 2; Mon : 1 en 5.
ARBITRES:
Mike Leggo, Dan O’Rourke.
JUGES DE LIGNES:
Derek Amell, Tim Nowak.
ASSISTANCE:
21 273.
1 Craig Anderson
2 Brendan Gallagher
3 Erik Karlsson
Commentaires
Loading