Opinions | Chroniqueurs

Dolan, plus provocateur qu’efficace

Christian Dufour

Christian Dufour @

Publié le: | Mise à jour:

Ah, ce réflexe de penser que c’est en interdisant les choses qui ne font pas notre affaire qu’on réglera les problèmes! Même pour un adulte majeur et vacciné comme moi, il était difficile vendredi de regarder la vidéo du ­réalisateur québécois Xavier Dolan.

À bas la censure, mais vive la critique!

Illustrant une chanson du groupe Indochine, le clip dénonce le harcèlement à l’égard des gais à l’école. Selon le chanteur Nicola Sirkis: «Il est beau et violent, comme l’est la vie aujourd’hui».

Talentueux créateur

En noir et blanc, la vidéo est quelque part magnifique, confirmant le talent de son créateur. Le caractère très exagéré — il y a une scène de crucifixion! — et provocateur du clip montre que le talent de Dolan est peut-être encore plus grand pour se mettre en vedette. Cette controverse est une bénédiction pour le réalisateur québécois, à qui elle assure un statut de star en France.

Grand bien lui fasse! Mais esthétique ou pas, la véritable question à se poser au sujet de cette vidéo est de savoir si c’est un moyen efficace de lutter contre le harcèlement à l’égard des homosexuels. J’ai bien peur que non, que cela ait même l’effet inverse en France.

Dans le contexte de la polarisation extrêmement malsaine là-bas sur le mariage gai, Dolan ne fait que rajouter à la controverse: un élément de plus dans le camp des pour, auquel répondra bientôt un élément supplémentaire dans le camp des contre.

Cette vidéo séduira les déjà convaincus, mais irritera par sa violence une partie des indifférents, en donnant probablement des idées aux homophobes.

Violence banalisée

Dans un monde hypermédiatisé, où les informations les plus choquantes sont vite banalisées, cette affaire illustre la tendance à toujours en rajouter, sous le couvert de beaux sentiments. C’est comme ces publicités de la SAAQ, où l’on voit les gens agoniser en râlant sous nos yeux.

Un petit clip de Xavier avec cela ?

En France, le gouvernement Hollande a piloté le mariage pour tous de façon extrêmement maladroite: on a mélangé allègrement mariage, adoption, procréation assistée. Joint à la polarisation traditionnelle de la vie politique française, c’est l’un des éléments expliquant le pathétique dérapage d’une société qui a amplement prouvé depuis des siècles sa tolérance en matière de mœurs. Y compris à l’égard des homosexuels.

Le message de Dolan est que le problème est l’indifférence du monde ordinaire à l’égard du harcèlement des gais. S’il faut combattre ce dernier, efficacement plus que violemment, il ne faut pas sous-estimer non plus l’importance de cette grande valeur de civilisation qu’est la tolérance, mais également de la moins noble indifférence.

Quand tous les citoyens seront tolérants ou indifférents à l’égard des gais, il n’y aura plus de discrimination ni de harcèlement.

Maîtresse femme

Maîtresse femme

J’avoue qu’elle m’a parfois tombé sur les nerfs, avec son féminisme exacerbé et ce qui me semblait sa conviction que les femmes étaient supérieures aux hommes. Un texte d’une rare vérité nous rappelle, dans Le Devoir de vendredi, pourquoi cette maîtresse femme qu’est Lise Payette est Lise Payette...

De façon poignante, sans misérabilisme ni bons sentiments faciles, à bientôt 82 ans, elle raconte l’hiver et le printemps vécus après une chute sur la rue Sherbrooke, qui l’a laissée un moment immobilisée et souffrante:

«Je suis toujours là, et j’ai bien l’intention de ne pas gaspiller le temps qu’il me reste à vivre (…), de faire tout en mon pouvoir pour venir en aide aux personnes qui traversent une vieillesse sans tendresse et sans espoir. Je continuerai de vous (…) parler de cette ­société qui est la nôtre et qui tourne avec le vent sans jamais ­remettre ses choix en question. Je tiens à vous dire que je suis heureuse d’être vivante et heureuse de vous retrouver. Et surtout, que je vais bien.»

On lui souhaite le plus beau des étés.

Vos commentaires

En commentant sur ce site, vous acceptez nos conditions d'utilisation et notre netiquette.

Pour signaler un problème avec Disqus ou avec la modération en général, écrivez à moderation@quebecormedia.com.
Les commentaires sont modérés. Vous pouvez également signaler aux modérateurs des commentaires que vous jugez inappropriés en utilisant l'icône.

Commentaires propulsés par Disqus