/opinion/blogs/columnists
Navigation

Une journaliste québécoise mise en demeure par une militante anti-racisme

Coup d'oeil sur cet article

Je ne peux pas laisser passer ceci. Trop c'est trop.

J'ai parlé plus tôt aujourd'hui de l'affaire Mario Jean qui a imité Boucar Diouf lors du gala des Oliviers le visage peint en noir. Dur pour un Blanc d'imiter un Noir sans avoir recours au maquillage. Ce qui a suscité chez une blogueuse du Huffington Post Canada, une montée de lait contre les Québécois qui seraient une bande de joyeux racistes.

Selon Nydia Dauphin, le blackface, un phénomène culturel américain détestable qui consistait, à une autre époque, à se barbouiller le visage en noir, avec des lèvres et des cheveux exagérés, pour caricaturer tous les Noirs de manière méprisante  et grotesque, serait en hausse au Québec. Pardon ?

Selon elle, 'les humoristes québécois nourrissent une obsession maladive pour le blackface.' Elle ajoute: 'une maladie bien spéciale qui afflige la société québécoise' (mes italiques). Quand Fred Armisen, un comédien blanc, se maquillait pour jouer Barack Obama presque toutes les semaines à Saturday Night Live, les Noirs de New York ne descendaient pas dans les rues.

Madame Dauphin cite son expérience en tant que femme noire, née et élevée au Québec, qui a souffert de se faire demander 'd'où venez-vous ?', de réaliser qu'on parlait peu des Noirs dans les livres d'histoire du Québec (et ailleurs ?), qui n'osait pas regarder la télé ou des films québécois de peur d'être confrontée au 'N word', (oui, celui d'Yvon Deschamps) ou à des stéréotypes de Noirs, qui pense que le racisme est un sujet tabou au Québec et que les seuls les francophones ont le droit de parler de discrimination et j'en passe.

Une jeune chroniqueuse du journal Metro, Judith Lussier, lui a répondu dans un texte bien senti et pas du tout agressif, intitulé: Les Québécois, tous des racistes. Elle raconte qu'elle a demandé à madame Dauphin comment elle propose qu'on imite Boucar Diouf. 'Elle s'est contentée de rire de ma question, fermant la porte à un dialogue qui m'emmènerait à mieux comprendre sa vision des choses.'

Judith Lussier termine ainsi sa chronique: 'Ce qu'il y a de plus irritant, dans le texte de Nydia Dauphin, ce sont tous les autres griefs qu'elle adresse à la nation québécoise, faisant passer TOUS les Québécois pour de vrais attardés qui lui demandent d'où elle vient vraiment, même si elle est née au Québec et qui justifient leur racisme en disant, et je cite:'que le seul ami noir trouve ça correct. Ça, c'est tout simplement du Québec bashing et ça ne m'apparaît pas très constructif pour combattre le racisme.'

Tout cela me semble assez bien dit, merci.

Croyez-le ou non, cette jeune chroniqueuse de talent a reçu une mise en demeure des avocats torontois de madame Dauphin, rédigée en anglais, of course, exigeant le retrait de la chronique qu'ils estiment diffamatoire ! Bravo aux éditeurs qui n'ont pas retiré la dite chronique qui n'a rien, mais absolument rien d'injurieux ou de diffamatoire.

Pendant que Judith Lussier se terre, Nydia Dauphin elle continue sa croisade anti-Québec, sur le Huffington Post, se posant en victime des méchants Québécois. Elle revient à la charge: 'Il m'a fallu beaucoup de courage pour dire en public que le blackface est une pratique raciste.' Et voilà qu'on lui adresse des propos diffamatoires, parce que les Québécois n'aimeraient pas être accusés de racisme. Elle ajoute même: 'J'interprète le geste surréel de Judith Lussier et du journal Metro comme un exemple pour montrer à tous les Québécois de couleur ce qui va leur arriver s'ils osent affirmer leur humanité  en s'élevant contre le racisme au Québec.'

Elle s'octroire même des points Godwin en établissant un lien entre le blackface et les symboles nazis. Les points Godwin sont attribués selon la loi de Godwin: 'Plus une discussion en ligne dure longtemps, plus grande est la probabilité d'y trouver une comparaison impliquant les nazis ou Hitler.'

Mais jamais dans son texte elle ne dit avoir retenu les services d'avocats pour restreindre la liberté d'expression.

Je vais vous en donner du racisme et du diffamatoire à mâcher, moi. L'activiste communautaire, militante du PLC et blogueuse du Huff Post Québec Rachel Decoste, qui a pris parti pour madame Dauphin, dans un échange enflammé sur Twitter a dit à la journaliste de Radio-Canada Sophie Langlois, qui a adopté un enfant noir: 'Si tu comprends pas que le blackface est offusquant, t'as pas d'affaire à élever un enfant noir en Amérique.'

Tout ce que Sophie Langlois, grande spécialiste de l'Afrique, la dernière personne au Québec chez qui je soupconnerais d'avoir la moindre molécule de racisme dans le corps, a dit pour mériter cette dégueulasse rebuffade ? 'Boucar Diouf serait un cr... de cave parce qu'il ne s'offusque pas d'une caricature ?? mère d'un noir.'

Le pire dans tout ce délire, c'est que PERSONNE n'endosse le blackface. Au pire, les gens ne savent pas ce que c'est et aux mieux, et c'est là que je me situe, porter du maquillage pour imiter un humoriste noir, ce n'est pas du blackface. C'est une imitation. Ce que Boucar Diouf lui même reconnaît. Mais si on se dit d'accord avec Boucar Diouf, selon madame Decoste, on défend des symboles racistes. Ce que je serais en train de faire.

À force de tout mélanger, on ne voit plus clair. Et ça, c'est pas un commentaire raciste.

Oui, il y a du racisme au Québec et c'est dans le taux de chômage chez les minorités visibles qu'il frappe le plus fort. Pas sur la scène du Saint-Denis.

En fait, moi non plus je n'ai pas eu de réponse à ma question: 'Comment un humoriste blanc fait-il pour imiter un humoriste noir sans se maquiller ?' 'Il appelle Anthony Kavanagh', c'est pas la bonne réponse...

58 commentaire(s)

Daniel Girard dit :
27 mai 2013 à 13 h 40 min

Bravo pour le texte. Il n'y a pas plus de racisme au Québec qu'ailleurs. Le taux de chômage plus élevé chez les gens de couleur est-il lié au racisme? J'aimerais voir la documentation qui établit le lien de cause à effet. L'affirmative action n'a pas fonctionné aux États-Unis, même la gauche le reconnait.

André Villeneuve dit :
27 mai 2013 à 13 h 42 min

Oui, mais les "canadians" nous aiment. Ils remplissent des autobus pour venir nous le dire, la veille des référendum!.

JC dit :
27 mai 2013 à 13 h 56 min

Ce n'est simplement pas à un groupe racial de décider ce qui devrait en offusquer un autre. La projection a ses limites, comme ce débat le montre bien. Si des noirs sont offensés, c'est que c'est offensant. Ces Québécois "de souche" qui ne savaient même pas ce qu'est le blackface il y a une semaine, qui n'ont jamais vu Birth Of A Nation, dont tous les ancêtres sont venus de ce côté de l'Atlantique par libre choix n'ont pas un mot à dire. Répéter que M. Diouf n'est pas offensé c'est prouver exactement le point de la chronique de Mme. Dauphin sur la justification par sa connaissance "de couleur". La vie de M. Diouf n'englobe pas celle de tous les noirs et il n'en est pas le porte-parole. Ce débat, initié après une obscure chronique mal définie, mal écrite, brouillonne et malhabile démontre néanmoins parfaitement le bobo dénoncé par l'auteure. Les québécois acceptent le noir, celui qui était seul dans leur classe primaire ou secondaire. Ils n'acceptent pas pour autant les noirs, qui remplissent des classes complètes d'écoles de certains quartiers. Ils acceptent le comédien, le journaliste, le politicien noir mais changent de trottoir en croisant trois ados noirs au centre-ville. Et ça c'est le plus insidieux des racismes, celui qu'on ne s'avoue même pas soi-même. Comment un humoriste blanc imite un humoriste noir? Par ses gestes, son parler, ses manières personelles, ses tics comme le ferait un Verville. Ou pas du tout.

L.boivin dit :
27 mai 2013 à 14 h 02 min

Ah la bêtise humaine...et que de mauvaise foi de la part de cette "dite" journaliste. Quand est ce qu'ils vont comprendre que nous n'avons pas les mêmes racines et la même histoire! J'ai l'impression que tout de qui est francophone devient du seconde classe.

Jon dit :
27 mai 2013 à 14 h 02 min

Je suis en désaccord avec votre évaluation. J'étais à une fête d'Halloween, et il y avait un couple habillé en blackface. J'ai été absolument horrifiée. Apparemment, ils étaient habillés comme «Aunt Jemima" et "Oncle Ben".

Si les gens ne peuvent pas dire comment horriblement raciste c'est, alors peut-être ils ont besoin pour retourner à l'école et d'apprendre l'histoire.

Rick dit :
27 mai 2013 à 14 h 04 min

.. inquiet toi pas mon chum... c`était le dernier référendum.....

John doe dit :
27 mai 2013 à 14 h 30 min

Et quand le comédien Dave Chappelle se verse un sac de farine sur le visage, personne ne crie au scandale non plus.

Yvonne dit :
27 mai 2013 à 14 h 34 min

Puisque Boucar est correct avec ça, tous les noirs devraient s'ouvrir comme lui et l'accepter. Ça aussi ça fait partie de la généralisation, tous les noirs qui sont en Amérique du Nord n'ont pas eu l'expérience de l'esclavage et ne portent pas ce fardeau. Pour les noirs qui sont descendants des esclaves, le 'blackface' est tellement offensif. Mme Ravary, tous les noirs ne sont pas réprésentés par Boucar Diouf ni par Nydia Dauphin.

Ce n'est pas parce qu'elle est conne que les problèmes réelles de manques d'opportunité pour les noirs, la discrimation à l'embauche, le manqe de diversité dans les médias et administratiobn publiques, tout ça, existe, et des fois c'est dû au pur peur de l'autre à cause de la couleur de sa peau.

Sylvain Latulippe dit :
27 mai 2013 à 14 h 44 min

Le nouveau parti égalité le dit aussi "tous les québécois sont des racistes et des fascistes" selon ce qui a été rapporté de leur dernière assemblée. C'est peut-être vrai. Il faut dire que d'avoir un ministre de la culture d'origine africaine n'en change rien. Pas plus que le fait que le maire de Montréal soit anglophone et juif de surcroît et que le maire de Mont-Laurier soit d'origine Haïtienne, tout comme la présidente de la FIQ. C'est peut-être qu'en plus d'être racistes et fascistes, les Québécois sont aussi de grands masochistes. Je crois que nous assistons en faits à un mouvement partant des anti-Québécois. Il est étrange que dans la même semaine, tous les canons soient braquer sur le Québec pour le faire passer pour plus raciste que le reste du monde. On voudrait faire un "stunt" politique qu'on ne ferait pas mieux. Une petite question comme ça en passant: Toujours dénigrer les Québécois et les traiter de tous les mots, est-ce du racisme ou de la xénophobie ? P.S. Message en Jean-Michel Anctil, ne t'habille plus en Prescila car tu tombe lamentablement dans le pur sexisme.

Pascale Dalpé dit :
27 mai 2013 à 14 h 52 min

Je suis bien d'accord avec Mme Dauphin comme quoi le racisme est une chose horrifiante, mais est-ce que le raciste ne s'arrête qu'aux blancs et noirs. Moi je vois aussi beaucoup de noir raciste parce qu'ils voient tout ce qui se passe autour d'eux comme allant à leurs encontre. J'ai personnellement un surplus de poids, et si je m'horrifie sur tout ce qui se dit sur les personnes grosses alors aussi bien m'engager un avocat à temps plein. Faites la part des choses, on verra toujours des gens se déguiser en noir, en gros et même des hommes se déguisés en femmes, des femmes se déguisés en animaux, des femmes se déguisés en hommes, des gens se déguisés en arabe. Faut pas virer fou non plus....

Athéna dit :
27 mai 2013 à 15 h 28 min

JC : Votre raisonnement maladroit ne sert qu'à justifier une campagne de culpabilisation et de victimisation sans fin. Selon votre raisonnement, chaque Noir peut décider que n'importe quoi l'offense, pourvu que ça vienne d'un Blanc ou de quelqu'un d'une autre race. Or, n'importe quel Noir, comme n'importe quel Blanc, Asiatique, Autochtone, francophone, anglophone, chrétien, musulman, juif ou autre, peut être critiqué, imité et caricaturé.

Si la critique est injuste, par exemple dans le cas d'un préjugé généralisé contre un groupe tout entier, elle appelle une contre-critique. Ça s'appelle la liberté d'expression dans une civilisation qui en fait le fondement de débats d'idées. N'essayez pas de saper ce principe pour obtenir un privilège d'intouchabilité pour les Noirs, ce dont Boucar Diouf ne veut surtout pas.

Jon : Il y a une sacrée marge entre imiter un humoriste et se déguiser en « Uncle Ben » et en « Aunt Jemima ». Mario Jean n'imitait pas « un » Noir, il imitait son confrère Boucar Diouf. Nuance.

Alain Mallette dit :
27 mai 2013 à 15 h 30 min

Et apres ca on viendra nous dire par autobus "Kweebek we loooove you". Ben oui. Ils nous aiment dociles,"tolerants",le dos courbé,anglisisé,colonisé.....

Marie Dupré dit :
27 mai 2013 à 15 h 30 min

Mon Dieu, quel décalage avec la réalité! J'ose à peine imaginer ce qui se dit dans les cuisines...

J'ai été lire le dernier texte de Nydia Dauphin. Impossible de commenter car la section est fermée.

Les mots-clefs qui "tagguent" le texte de la madame qui perd son souffle à force d'haguïr les Québecois sont éloquents: Racism, Bigotry, Blackface, Canada Racism, Intolerance, Quebec, Quebec Racism... Quebec Racism?

"Quebec Racism" apparaît donc, ce qui veut dire que "Quebec Racism" a été créé et existe dans leur thésaurus. Incroyable! Avez-vous ça, au Journal de Montréal, un tag «canadians-s'adonnant-au-Québec-bashing»? Ce serait à ajouter, peut-être bien.

Jacques Lambert dit :
27 mai 2013 à 15 h 38 min

Moi, madame, je retiens deux choses au sujet de cette « discussion ».

Le « Quebec Bashing » est, après le hockey, le sport national du ROC. C’est rentré dans la normalité.

D’ailleurs, le Toronto Sun (de Quebecor) et le National Post atteignent des sommets dans le genre.

Ils voient la paille dans l’œil des Québécois, mais pas la poutre qui les aveugle.

Pourquoi discuter avec des gens de mauvaise foi?

Je ne suis peut-être pas tous les jours fier d’être Québécois, mais j’ai cessé depuis longtemps de partager les valeurs canadiennes.

Et non, je ne suis pas raciste. Je travaille avec des gens de toutes les origines. En français.

Athéna dit :
27 mai 2013 à 15 h 39 min

Le « blackface » serait en hausse au Québec? Ayoye! La dame devrait se taper quelques vidéos des Bye Bye des années 1980, ainsi que de RBO... Elle en ferait une crise cardiaque : les imitations de Noirs y étaient bien moins subtiles dans ce temps-là.

plastirac dit :
27 mai 2013 à 15 h 40 min

Un grand sage du 18ème siècle disait qu'il fallait souffrir la sottise. Voilà, j'ai fait mon effort aujourd'hui. Salutations.

mansour dit :
27 mai 2013 à 15 h 47 min

Je dois habiter une autre planète que bien d’autres. En fin de semaine, je déjeunais au resto habituel, il y avais à ma gauche, un noir et une blanche, à ma droite, un blanc et une noir, la serveuse était une anglophone bilingue, fatigante, mais bon, je lui avait fait une grimasse, le placier, un indou trilingue et la caissière une musulman parlant joual. Le vendeur que j ai rencontré plus tard, était noir parlant joual et le bouché un asiatique parlant un français impeccable. Mon voisin de gauche est russe, celui de droite est portugais, les trois maisons suivantes sont habitées par des noirs, et ensuite, c est des arabes. On rigole tous ensemble suite à un bonjour polis pour ensuite retourner à nos plantations de tomate. Ou ça? Et non, pas la planète mars, simplement Greenfield-Park. La madame chose la, elle devrait arrêter de se prendre au sérieux et sortir un peu, on ne vie surement pas dans le même monde, car dans le mien, et bien, c’est plutôt harmonieux.’’

Serge Latrémouille dit :
27 mai 2013 à 15 h 55 min

Une chose est certaine: il faut mépriser les Québécois pour si mal les connaître tout en les ayant côtoyés aussi longtemps.

Pendant ce temps, il y a de médiocres racistes qui se déguisent en Pinkiest et qui ont la sanction royale et patriotarde ! Le Canada anglais mérite plus d'estime que ses péquenots en suscitent.

Cette histoire me fait penser à cette «humoriste» sino-canadienne que le fait français rendait folle! Les excessifs ont la cote d'une société de plus en plus atteinte du trouble de l'attention. Exit les nuances de la réflexion approfondie. On veut tout, maintenant et surtout facilement. L'effort est devenu ringard ...

Et il y a Howard Calganov qui reprend du service. Le Québec Nazi ? Le Fleur de Lys pas mieux que le svastiska ?

Comment ce bouffon aurait qualifié le gouvernement ontarien qui interdisait aux Canadiens Français d'étudier dans leur langue ? S'il était un peu moins ignorant, il se garderait une grosse gêne. Quoique son jugement, étant ce qu'il est ...

Antiracisme dit :
27 mai 2013 à 16 h 02 min

L'utilisation du Blackface, ce n'est pas drôle.

On y irait pas se maquiller en jaune et faire les yeux bridés pour représenter un asiatique.

On peut figurer le contexte d'une imitation sans devoir nécessairement orchestré la blague avec un déguisement de mauvais goût.

Je n'ai pas vu le sketch mais je suis certain qu'il est possible de faire des blagues sur Boucar Diouf sans l'utilisation d'artifices et d'un maquillage noir.

Rachid Badouri réussit parfaitement à le faire dans sa manière de le faire.

seb dit :
27 mai 2013 à 16 h 03 min

Mme.Ravary, vous allez être accusée d'être une méchante séparatisssse qui joue la carte de la victimisation.... :)

Befrtrand Bégin dit :
27 mai 2013 à 16 h 18 min

malheureusement il y aura toujours des personnes stupides ici comme ailleurs et cette madame Dauphin en est un parfait exemple. Plus idiot que ça tu meurs!

Lise Ravary dit :
27 mai 2013 à 16 h 18 min

Bien sûr qu'on se fait des yeux bridés pour imiter des Asiatiques, Marc Laurendeau l'a fait dans le temps des Cyniques. Ou qu'on se met des gros nez ou des boudins pour faire des Juifs. Et au Canadien anglais on porte des chemises à carreaux et des barbes pour imiter des 'canadiens-français'. Et un homme se met des faux seins pour imiter une femme, et ainsi de suite.

Faudrait-il faire semblant que Boucar Diouf est blanc ?

Mario Jean imitait Diouf. Il ne faisait pas des blagues sur lui. Imiter une personne, ce n'est pas ridiculiser un peuple.

Moi aussi le blackface me mets mal à l'aise mais de là à descendre la société québécoise au grand complet, y'a une limite.

Et quand l'humoriste américain Dave Chapelle fait du white face avec de la farine, on dit quoi ?

Drako dit :
27 mai 2013 à 16 h 20 min

"Ils nous aiment dociles,”tolerants”,le dos courbé,anglisisé,colonisé....."

@Alain Mallette,

Bien oui, tu as tout compris, une folle d'Ontario vivant dans le passé de ses ancêtres qui se dit une éternelle victime (comme certains québécois remarquez bien) représente tous les Canadiens (comme les quelques Québécois dans son genre représente tous les québécois).

Maudit que le panier doit être à veille d'exploser. En tout cas, j'étouffe dans ce panier maudit.

Drako dit :
27 mai 2013 à 16 h 31 min

"Et quand l’humoriste américain Dave Chapelle fait du white face avec de la farine, on dit quoi ?"

Qu'il a l'air d'un épais.

Puis c'est quoi qu'il arrive avec tous les soldats blancs, dans tous les pays du monde qui se beurrent la face en noir pour leurs missions de nuit??? Mme Ravary, pouvez-vous demander à notre éternelle victime du racisme de l'Ontario ce qu'elle en dit de ça??

Heureux de voir que l'éternelle victime n'est pas juste une maladie québécoise. C'est rassurant en quelque sorte.

Philippe dit :
27 mai 2013 à 16 h 36 min

La rectitude politique que défend l'extrême gauche d'une certaine clique universitaire ont horreur de la liberté d'expression et adorent la victimisation..même si la victimisation est ridicule et non fondée...

La société d'accueil est toujours coupable et le racisme inversé n'existe pas...

Cette Mme Dauphin doit avoir quelques amis parmi les idéologues universitaires de Bouchard-Taylor...

Nelson dit :
27 mai 2013 à 16 h 41 min

Certains du ROCK et au Quebec veulent faire peur avec des histoires du racisme, pour l'associer avec les peur à la souveraineté......classique.

antiracisme dit :
27 mai 2013 à 17 h 05 min

Les Cyniques, RBO, les bleus poudres et d'autres expérimentaient peut-être les limites de l'humour et qu'aujourd'hui on peut passer à autre chose.

Les deux cônes dans le chandail pour représenter Pamela Andersson, le blackface obligatoire pour représenter un noir par un blanc, etc.

Je ne sais pas si ça me fait rire ou non, mais je me dis que ce n'est pas nécessaire d'en faire autant pour si peu que ça peut faire rire quelques uns.

C'est juste facile de faire une caricature par l'imitation de quelqu'un sur ses attributs physiques plutôt que ses manières.

belgix dit :
27 mai 2013 à 17 h 29 min

Mme Ravary,

Vous avez oublié le parfait exemple qui aurait pu faire tout un plat et qui a parfaitement bien passé ... Jean-Marc Parent et son sketch sur les handicapés. La chose qui avait été comique dans le temps c`est que les groupes de défense des handicapés s`était insurgé mais ils avaient été mis au pas par les principaux concernés.

Richard de Montreal dit :
27 mai 2013 à 17 h 38 min

L'utilisation du black face est dégradant, inutilement blessant. Le visage en noir N'est en rien un référant exclusif à Mr.Diouf, Je n'approuve pas plus l'utilisation du whiteface.Nous devrions avoir dépassé ce stade en humour depuis fort longtemps (alors SVP ne dépoussiérrons pas les cyniques, misère!) Un humoriste noir caricaturera un artiste blanc par son parler, sa gestuelle et de fins détails que Mr.Jean en fasse autant. De là à partir une guerre à ce sujet on se garde une gêne...

lison dit :
27 mai 2013 à 17 h 48 min

Si les Québécois ont des doutes sur leurs supposé racismes, je leur donne un conseil.

Prenez l'avion pour n'importe quels pays d'Afrique, du Moyen-Orient, Haïti, République Dominicaine et essayez d'aller vous promener seul (sans voyage organisé )dans leurs pays, leurs villes, leurs rues et vous viendrez nous raconter comment vous avez été reçu.

Aussi, comment expliquer qu'ici au Québec et au Canada, nous avons des ministres ainsi qu'une gouverneure générale de culture africaine qui sont nommés ou furent nommés dans nos parlements, alors que je suis presque certaine, qu'aucun blanc de souche européenne ne pourraient avoir une toute petite chance de devenir président, ministre, gouverneur en Haïti, Afrique, au Moyen-Orient, peut être pas non plus en République Dominicaine, sans une protestation de levé de boucliers de leur part.

Comment ce fait-il aussi que l'on nous traite de vilains racistes, alors qu'EUX ont tous chassé les blancs de souche européenne, d'Afrique et du Moyen-Orient, au cour des derniers 50, 60 ans?

Ca prend du culot pour venir nous traiter de racistes, alors qu'ils se bousculent a nos portes d'immigration pour venir vivre avec des personnes de souche européenne, alors qu'ils nous ont prouvé hors de tout doute qu'ils refusent de vivre avec des personnes de souche européenne, dans leurs pays respectifs.

Allez les Québécois et Canadiens levez-vous et ne vous laissez pas traiter de racistes par des BEAUCOUP PLUS racistes que vous.

DevilinDisguise dit :
27 mai 2013 à 17 h 52 min

Votre texte est très intéressant à lire!

Je me contenterai de commentaires brefs, n'ayant pas envie de recevoir une poursuite légale quelconque... Hahaha!

Comment dirais-je... Ou cette dame prend-elle son "vécu" de grand racisme, au Québec?!

Je complète en lui suggérant amicalement de déménager ailleurs au Canada, étant donné qu'elle est une telle martyr au Québec; je ne comprends pas sa persistance à demeurer dans notre province, ce n'est pas logique!

Minona dit :
27 mai 2013 à 17 h 53 min

Mme Dauphin est difficile à suivre: d'un côté, elle se plaint que des gens lui demande où elle vient mais puisqu'elle traite tout les québécois de racistes, j'en conclu qu'elle ne fait allusion qu'aux québécois blancs, ce qui laisse entendre qu'elle ne se considèrerait pas comme une québécoise si elle vivait au Québec. Je ne sais pas où elle vit mais si son sentiment d'appartenance à un peuple passe par la couleur, elle est plus raciste que ceux qu'elles dénonce!

Au fait, le racisme anti-blanc existe, il porte même un nom: "leucophobie". On devrait peut-être poursuivre Shawn et Marlon Wayans, deux acteurs noirs qui se sont déguisés en femmes blanches dans le (très merdique) film "White Ckicks" :D

Jon_Wang dit :
27 mai 2013 à 18 h 01 min

Excellent article

pompier52 dit :
27 mai 2013 à 18 h 33 min

cette dame devrais faire un peu de retrospective(Blacface) Un des mieux comus Al Jolson adul, er mondialement pour ses chanson sudiste(Noir) a ouvers la portes aux vrais noir de se produire soit en chanson ,sinema,sport,etc,etc, au lieu de chialer elle devrais etre fier que Les Blackfaces ont doner une ouverture ces gens car elle serait peut etre encore a tissier du conton ou en recolter

Carlito's way dit :
27 mai 2013 à 18 h 40 min

Si j'ai compris bien l'article de madame, pour imiter une personne de race noire on doit obligatoirement faire du blackface ? A mon avis on peut bien imiter Barack Obama sans le blackface. Il suffit de dire YES WE CAN et le tour est joué. Au Québec on a la mauvaise habitude de metionner la couleur de la peau des personnes. Trop souvent pour faire rire.

Martin Mimeault dit :
27 mai 2013 à 19 h 03 min

@ antiracisme, tu dis :

"C’est juste facile de faire une caricature par l’imitation de quelqu’un sur ses attributs physiques plutôt que ses manières."

C'est peut-être facile, mais l'humour doit avoir plusieurs ressorts pour faire réagir, pour surprendre. Alors l'un n'empêche pas l'autre. Tout est dans l'intention. Et, en humour, dieu sait si le monde n'est pas pétri d'une infinie horde de crétins qui comprennent tout croche les intentions des humoristes...

Pensez au gag du Bye-Bye 2008 avec l'imitation de Barak Obama, et qui a aussi stupidement été traité de raciste, alors que le propos était de se moquer de Denis Lévesque... C'était aussi évident que le rouge d'un nez de clown, mais, comme toujours...

Levons nous ! Continuons à rire ! On est 100 fois plus intelligents ainsi ! Qu'ils braillent les incomprenants frustrés ! Ça augmentera leur taux de cortisol, nous de belles endorphines ! la la lèere heu !

Guy Peterson dit :
27 mai 2013 à 19 h 17 min

Prenez une Prozac tout le monde, c'est l'opinion d'UNE personne. Nous avons nos chroniqueurs et journalistes morons et racistes qui s'expriment librement, alors laissons faire les montées de lait!

denissera dit :
27 mai 2013 à 19 h 34 min

Ce débat rappele que les races sont une réalité tangible qu'on ne peut pas nier.

Les races existes. Et votre appartenance raciale est fondamental dans la manière dont vous serez jugé pour les autres.

La journaliste pointée du doigt aurait pu dire toutes les infamies possibles sur les Blancs, les Chrétiens et les Asiatiques, sans que personne ne puisse la critiquer.

Et cessez de mettre la faute sur le Fédéral. Les mêmes situations existent en Grande-Bretagne, en France et en Suède.

Martin Mimeault dit :
27 mai 2013 à 19 h 55 min

@ deniserra :

Pour le plaisir de faire mon schtroumph à lunettes : Chez l'humain, génétiquement, il n'y a qu'une race "homo sapiens". Tout comme il y a des chats gris, roux, noirs... ce sont tous des chats, même chose chez l'humain.

Vous auriez du dire : "apparence" raciale, plutôt qu"appartenance" raciale.

Mais on vit effectivement dans un tel monde d'apparences... Pas surprenant que l'on ne creuse justement pas beaucoup pour juger, et les images, et le contenu des choses.

apouchkine dit :
27 mai 2013 à 20 h 02 min

Les pays occidentaux qui reçoivent beaucoup d’immigrants et de réfugiés se sont tiré dans le pied avec leur excès de vouloir surprotéger les minorités visibles . On a mis sur un piédestal des gens qu’on ne peut plus toucher avec notre charte des droits et libertés. L’envers de la médaille c’est que les employeurs n’osent plus les embaucher à cause de la couleur de leur peau ou de leur religion de peur d’être traîné devant tribunal pour quelque raison que ce soit.

popole dit :
27 mai 2013 à 21 h 02 min

Les gens qui nous détestent trouveront toujours des arguments pour nous mépriser.Mais avouons que depuis que le p.q. est au pouvoir .la honte s'infiltre en nous.

albert bela dit :
27 mai 2013 à 21 h 17 min

la question devrait plutot etre qui peut rire d un noir

Rejean Dompierre-Laurier-Suzuki dit :
27 mai 2013 à 21 h 17 min

Peut etre je suis la seule personne ici qui pensent que le blackface a choquer madame Dauphin car ca n'arrivera jamais dans un autre endroit que le Québec. Puis la majorité de vous pense que c'est Mme Dauphin qui est raciste. Bein voyons donc! C'est 2013, reveiller vous. Aux Pays Bas il y a Svarte Pete à Noel puis c'est vraiment raciste au boute. Judit Lussier a tord.

papajohn dit :
27 mai 2013 à 21 h 33 min

C'est pas Michel Louvain qui se maquillacé sur scène avant d'entamer what a wonderful world de Luis Armstrong qui rendait avec brio, et jamais aucun n'a déchiré sa chemise pour ça, c'était en quelques sorte une preuve d'amour et d' appréciation et de reconnaissance de cet artiste, l'adulation !

Lucien Trepanier dit :
27 mai 2013 à 21 h 47 min

Je suis mal pris. Ma conjointe est mulâtre. Je la garde ou je me divorce?

Exellent texte Mme. Et Boucar est tout un joyeux personnage. Il est calis que Mme Dauphin est dans le champ. De plantain?

zenbyte dit :
27 mai 2013 à 22 h 39 min

Ce qui est scandaleux c'est de voir des "humoriss" insignifiants qui ne trouvent rien de mieux que d'imiter d'autres "humoriss" insignifiants. Pas de danger que le Québec produise un Bill Maher. Ou un Jon Stewart. Une chance qu'il y a Guy Nantel pour racheter, un peu, les choses. La majorité des humoristes québécois se laissent aller à la vulgarité et à la facilité. Un tas de débiles. Même pas drôles. Les peuples ont les humoristes qu'ils méritent.

Veronique dit :
27 mai 2013 à 23 h 45 min

La Mme Dauphin s'énerve le poils de jambes pour rien. Mario Jean caricaturait Boucar Diouf. Boucar Diouf ne s'en offusque pas pcqu'il sait que c'est de l'humour et qu'il n'y a rien de méchant. Comme la caricature le visait, il est le seul a avoir le droit de s'offusquer s'il en ressent le besoin.

Quand Denise Bombardier est caricaturée par un homme, est-ce qu'elle crie que l'humoriste en question est misogyne? Que tous les hommes du QC sont des misogynes?

Lorsqu'Anthony Kavanagh se moque de l'accent de Jean-Claude Van Damme (qui est belge), est-ce qu'une personne d'origine belge s'insurge? Traite Kavanagh de raciste?

A un moment donné, get a life! A force de crier au loup, lorsqu'il se pointera le bout du museau, Mme Dauphin ne le verra pas.

Mme Ravary, ce sont nous les Quebecois qui devrions poursuivre Mme Dauphin pour diffamation. Nous avons été traité de racistes. C'est diffamatoire, non?

Un p'tit message à Mme Dauphin et ses semblables : les gens qui ont toujours le sentiment d'être persécutée alors que les propos ne les concernent en rien et qui blâment toujours les autres pour leur problème on un net besoin de consulter un psychologue. C'est pathologique leur affaire!

honorable dit :
28 mai 2013 à 3 h 18 min

Les militants antiracistes du 21ème siècle sont l'image miroir des militants communistes du 20 ème.

Les "humanitaires" et "bien pensants" superficiels devenaient militants communistes au 20 ème siècle, sans comprendre les aberrations sous-jacentes à ce terme.

Les "humanitaires" et "bien pensants" superficiels du 21ème siècle deviennent militants antiracistes sans même comprendre à quel point ils déforment le sens de ce terme.

” l’antiracisme sera le communisme du 21ème siècle” (Alain Finkielkraut)

Seb dit :
28 mai 2013 à 8 h 16 min

Si tu as une montée de lait, peut-être parce que c'est peu vrai. L'humour cache souvent un malaise et un non dit.

honorable dit :
28 mai 2013 à 8 h 41 min

Caricaturer un juif en se concoctant un gros nez, des tresses ou des phylactères est comparativement (1) beaucoup plus raciste parce que peu de juifs ont les caractéristiques mentionnées.

Un noir, par contre... Un VRAI noir en plus, comme Boucar Diouf... Et bien, mesdames et messieurs qui êtes nés dans une feuille de choux: TOUS les noirs ont la peau NOIRE. (Je ne parle pas ici des métis comme Gregory Charles, Obama ou Bradthwaithe: ils ne sont qu'un pâle reflet de la couleur sombre...).

(1) J'ai bien dit comparativement. Le gros nez, par contre, cela frise le racisme.

DevilinDisguise dit :
28 mai 2013 à 9 h 27 min

Finalement, c'est simple: quand on veut faire l'imitation la plus parfaite possible d'une personne, c'est une excellente idée de prendre sa couleur de peau, lors de l'imitation.

Y voir autre chose est probablement le signe d'un problème.......

DevilinDisguise dit :
28 mai 2013 à 9 h 31 min

Si un jour quelqu'un avait l'idée de m'imiter, étant de race blanche, si la personne est d'une autre race, j'apprécierais le fait qu'elle fasse une "white face", afin de me ressembler le plus possible.

POINT FINAL!

Philippe dit :
28 mai 2013 à 21 h 34 min

[...] En fait, moi non plus je n’ai pas eu de réponse à ma question: ‘Comment un humoriste blanc fait-il pour imiter un humoriste noir sans se maquiller ?’ ‘Il appelle Anthony Kavanagh’, c’est pas la bonne réponse...[...]

Mme Ravary, Comment pensez-vous qu'Anthony Kavanagh aurait fait pour imiter ses collègues humoristes blanc? Aurait-il fallut qu'il se peinture la peau? Il me semble évident que non.

Le_Patriote dit :
28 mai 2013 à 22 h 43 min

Pour qui elle se prend elle de venir nous faire la morale et de poursuivre tout le monde sans raison? Moi le blackface ça ne m'offense pas, point final. Va donc brailler ailleurs Dauphin!

Cathy dit :
29 mai 2013 à 12 h 46 min

Je suis blanche, je parle français et je suis née au québec. N'empèche que j'aime la différence. Ce n'est pas parce que une fois, à l'ocasion de l'haloween, je me suis déguisé en noire que ça fait de moi une raciste. Il faut voir l'intention derrière le geste. Mes 2 copines (Congolaise et Haitienne) ont d'ailleur trouvé mon déguisement très drole. Pour ce qui est de ce faire demandé "ou es-tu né?" ou quel sont tes origines? ce ne sont que de simple questions pour faire la conversation quand on constate une différence avec nous-meme. Mon fils ce fait poser cette meme question régulièrement; même s'il est blond, blanc et parle français. Juste parce qu'il a un léger accent du au syndrome d'Asperger dont il est atteint.

Pour finir, on m'a apris que " si on ne vaut pas une risée, on ne vaut pas grand choses".

Julie Blaquière dit :
29 mai 2013 à 15 h 02 min

La réaction de madame Dauphin n'a rien à voir avec du militantisme, elle fait plutôt pensé à la réaction de Jean-François Morasse lors de la gréve étudiante qui avait pris très personnellement (comme bien d'autres d'ailleurs) les propos de Gabriel Nadeau-Dubois. Mario Jean aurait sans doute fait un Noir très mignon mais disons que si on avait été aux États-Unis, il aurait fallu que son propos soit très ciblé sur Boucar Diouf' pour qu'on sache de quel Noir il s'agit!!! Mais on est au Québec alors le maquillage peut encore faire partie de la "joke" pour un temps. Ce n'est vraiment rien que sur la peau après tout! C'est si on ne voulait pas changer la couleur de notre peau pour jouer un rôle qui ferait problème non?

Marie dit :
30 mai 2013 à 1 h 10 min

@Cathy: se déguiser en personne de race noire pour l'Halloween? Wow! Tes copines n'ont pas eu le courage de te dire que la race noire n'est pas un "déguisement". Felicitez vous de nager dans votre ignorance culturelle.

fb dit :
30 mai 2013 à 13 h 56 min

Je crois que pour cette dame Dauphin, qui ne semble pas porter les Québécois dans son cœur, rien venant d'un Québecois ne pourra lui plaire. Je suis de race blanche,parlant québecois, mon ancêtre a combattu sur les Plaines d'Abraham auprès de Montcalm; mais comme je porte un nom peu courant, je me suis fait souvent demander de quelle origine était mon nom. Et puis après...... qu'est-ce que ça peut faire? Nous sommes un pays d'immigrants, il est normal qu'on s'intéresse au pays d'origine de nos compatriotes.