/news
Navigation
Outil virtuel de consultation

Outil virtuel de consultation : le Quartier de la gare choisi comme banc d’essai

ville longueil gare st-hubert
Photo robert Côté / Agence QMI Caroline Saint-Hilaire, mairesse de Longueuil

Coup d'oeil sur cet article

LONGUEUIL – La Ville de Longueuil a profité de la première séance d’information sur le développement futur du Quartier de la gare de Saint-Hubert, le 19 juin, pour lancer un nouvel outil virtuel de consultation sur le web.

Avec la Communauté métropolitaine de Montréal (CMM) et la Ville, la firme «Living Lab», un centre d'innovation intéressé par le rôle des réseaux sociaux dans le développement des villes, a mis en place une méthode de consultation novatrice.

La CMM a choisi Longueuil et le projet TOD («Transit Oriented Development») de la gare de Saint-Hubert comme banc d’essai de ce nouvel outil collaboratif.

La consultation mise en ligne au www.quartierdelagare.ca invite les citoyens à répondre à un questionnaire pour élaborer leur vision du futur secteur selon les principes associés au quartier de type TOD. Cette méthode invite les citoyens à dessiner le futur secteur en lien avec leurs besoins et leurs aspirations.

«La qualité du dialogue est le plus souvent perçue comme l’une des conditions de succès, a déclaré le directeur adjoint volet urbanisme et aménagement durable à la firme AECOM, qui accompagne la Ville, Jacques Chénier. L'outil proposé est un prototype qui évoluera, dans ses versions futures, en fonction des commentaires qui auront été reçus, notamment en ce qui a trait aux images numériques.»

Au fil de leurs réponses, les citoyens pourront voir se transformer à l’écran, et en temps réel, l’organisation du secteur. Cette consultation en ligne permettra aux concepteurs de recueillir et d’analyser les informations qui auront été transmises.

Des citoyens sceptiques

Bien qu’impressionnés par la nouvelle technologie utilisée par Longueuil, la soixantaine de citoyens des quartiers limitrophes présents à la soirée d’information sont toutefois demeurés sur leur appétit devant l’exercice virtuel proposé.

Plusieurs d’entre eux ont d’ailleurs pris la parole lors la période réservée au public pour faire part de leurs inquiétudes sur les problèmes que connaît le quartier : bruit associé aux trains, congestion récurrente, travaux menés par le promoteur Trigone sur le terrain des Halles de Longueuil.

L’un d’entre eux, le propriétaire de Automobiles en Direct.com, Sébastien Bisaillon, a reproché à la Ville ne pas avoir intégré dans la perceptrice virtuelle les réalités connues en ne tenant pas compte de certains faits, comme les développements déjà existants.

La Ville s’est toutefois engagée à les intégrer en vue de la prochaine soirée d’information prévue cet automne.

Commentaires