/sports/fighting
Navigation
Le 28 septembre

Adonis Stevenson affrontera Tavoris Cloud à Montréal le 28 septembre

JDQ_SL20130516_19
PHOTO STEVENS LEBLANC / LE JOURNAL DE QUÉBEC
Adonis Stevenson
JDQ_SL20130516_19
PHOTO STEVENS LEBLANC / LE JOURNAL DE QUÉBEC
Adonis Stevenson

Coup d'oeil sur cet article

Le Québécois Adonis Stevenson, champion WBC des mi-lourds, défendra sa ceinture le 28 septembre, à Montréal, contre Tavoris Cloud.

La confirmation était attendue depuis le début du mois; maintenant, c'est officiel. Le promoteur Yvon Michel a confirmé lundi la tenue de ce combat.

En finale

À l'origine, le duel Stevenson-Cloud devait constituer la demi-finale d'un combat impliquant l'Américain Andre Ward, mais ce dernier semble avoir des problèmes avec la chaîne HBO, qui présentera l'événement.«Je ne sais pas ce qui se passe avec Ward, ce n'est pas de nos affaires; le combat d'Adonis avec Cloud devient la finale», a affirmé Michel à la chaîne TVA Sports.

Stevenson a mis la main sur le titre des mi-lourds le 8 juin dernier grâce à sa spectaculaire victoire par K.-O. contre Chad Dawson. Il lui aura fallu à peine 76 secondes pour lui ravir la ceinture.

De son côté, Cloud (24-1, 19 K.-O.) a encaissé la défaite face à Bernard Hopkins le 9 mars dernier.

«L'objectif est de démontrer que le gain expéditif contre Dawson n'était pas un coup de chance, que Stevenson est le meilleur au monde, a indiqué le promoteur. Cloud est actuellement le meilleur Américain chez les mi-lourds et HBO l'avait identifié pour un combat contre Stevenson.»

En cas de victoire du protégé du Groupe Yvon Michel (GYM), un duel contre l'Anglais Tony Bellew suivra au début de l'hiver. Bellew est l'aspirant obligatoire de la catégorie.

Le WBC a consenti une défense optionnelle à Stevenson (21-1, 18 K.-O.), à condition qu'il garantisse de se battre contre le Britannique par la suite. Une entente de principe est déjà sur la table.

Accroc mineur

On savait déjà depuis le début du mois d'août que le contrat pour l'événement Stevenson-Cloud serait signé bientôt.

Il a fallu un peu de temps à Michel pour finaliser le pacte avec Don King, le flamboyant promoteur de Cloud.

«King voulait le contrôle sur la revanche en cas de victoire de Cloud, a relaté le président de GYM. Il pensait qu'on changerait d'idée avec le temps. On ne l'a pas fait et il a fini par accepter le contrat tel quel.»

Et Pascal?

Jean Pascal, autre protégé du GYM, n'a présentement aucun combat à son agenda dans l'attente du rétablissement de son rival Lucian Bute.

Michel a indiqué à TVA Sports qu'il discute avec le Lavallois pour lui permettre de combattre en sous-carte de l'affrontement Stevenson-Cloud. Pour l'instant, rien n'est confirmé.

Pascal a vu son rendez-vous avec Bute prévu pour le mois de mai dernier reporté au tournant de l'année quand son adversaire a aggravé une blessure à une main.
 

 

 

Commentaires
Loading