/news/currentevents
Navigation
Selon un tueur américain

Un tueur en série américain aurait fait des victimes à Montréal

Israel Keyes
Photo FBI Le tueur en série américain, Israel Keyes.

Coup d'oeil sur cet article

Le tueur en série américain Israel Keyes, à qui l’on attribue une dizaine de meurtres aux États-Unis, pourrait également avoir fait de nombreuses victimes à Montréal, entre 2001 et 2012.

Lors d’un interrogatoire mené par le FBI en lien avec le meurtre de Samantha Koenig, 18 ans, tuée en Alaska en février 2012, Israel Keyes a avoué être l’auteur de deux autres meurtres. Mais il a aussi fait allusion aux meurtres de 11 personnes un peu partout sur le territoire américain.

Plusieurs voyages à Montréal

«Il a dit également, en plaisantant, que les Canadiens ne comptaient pas dans tout ça, a indiqué le porte-parole de la police fédérale américaine, Eric Gonzalez à l’Agence QMI. C’est difficile de savoir s’il blaguait ou non.»

Toujours durant cet interrogatoire, dont la chronologie des meurtres a été rendue publique lundi par le FBI, Keyes a avoué avoir fait plusieurs voyages à Montréal dans les dernières années pour coucher avec des prostituées.

L’assistant au procureur américain Kevin Feldis, présent lui aussi à l’interrogatoire, a indiqué ne pas connaître les dates exactes du passage à Montréal du tueur en série américain. Le FBI croit par contre que des meurtres pourraient y avoir eu lieu entre 2001 et mars 2012.

Il sera impossible d’en savoir plus de la part de Keyes ; celui-ci s’est enlevé la vie en prison, en décembre 2012.

«En se suicidant, il a apporté son secret avec lui», concède le porte-parole du FBI. Il précise que les autorités américaines ont contacté leurs homologues canadiens pour les avertir de possibles victimes de leur côté de la frontière. M. Gonzalez n’a cependant pas été en mesure de nommer les corps policiers canadiens qui ont été joints.

La police de Montréal n’a pu confirmer si elle avait eu des contacts avec le FBI concernant le tueur en série américain Israel Keyes.

 

Commentaires