/news/education
Navigation
Éducation | Privé

Bientôt la fin des tests

Des établissements privés songent à supprimer les examens d’admission qu’ils jugent peu fiables

Bientôt la fin des tests
photo le journal de montréal, Anne-lovely etienne Même si elle a étudié sans relâche pendant plusieurs semaines, Jasmine Ramos a été refusée à deux écoles privées l’an dernier après avoir passé des tests d’admission. Elle fréquentera l’école publique de son quartier cet automne.

Coup d'oeil sur cet article

Les tests d’admission dans les écoles secondaires privées pourraient bientôt être chose du passé. De plus en plus d’institutions abandonnent cette pratique, découragées par le nombre élevé d’enfants surpréparés qui échouent ensuite en cours d’année.

Les tests d’admission dans les écoles secondaires privées pourraient bientôt être chose du passé. De plus en plus d’institutions abandonnent cette pratique, découragées par le nombre élevé d’enfants surpréparés qui échouent ensuite en cours d’année.

De nombreux collèges privés dénoncent le «marché» qui entoure les examens d’admission. Tuteurs, cours particuliers, manuels de préparation, des parents déboursent des centaines de dollars pour s’assurer que leur enfant réussisse haut la main l’examen d’entrée des collèges les plus réputés.

Une rapide recherche effectuée sur la Toile a permis au Journal de dénicher plusieurs cours de préparation à l’examen d’admission des collèges privés se détaillant jusqu’à 300$.

De plus en plus de manuels et de cahiers de préparation font aussi leur entrée dans les librairies chaque année.

«Les enfants sont surpréparés. Cela ne donne pas un portrait juste lors de l’examen d’admission. C’est la course aux tests», déplore le président de la Fédération des établissements d’enseignement privés (FEEP) et directeur général du Collège Bourget à Rigaud, Jean-Marc Saint-Jacques.

Plutôt un test de classement

La Fédération des établissements d’enseignement privés milite activement auprès de ses membres pour qu’ils mettent fin à cette pratique.

«Beaucoup d’écoles ont abandonné le test d’admission et l’ont remplacé par un test de classement qui permet de mieux équilibrer les groupes, par exemple en anglais. Pour ce qui est de l’admission, les bulletins du primaire sont de plus en plus importants et donnent une meilleure vue d’ensemble», explique M. Saint-Jacques.

La FEEQ propose aussi qu’un seul test d’admission soit mis sur pied, valide pour tous les collèges privés du Québec.

«Un même test en même temps pour tout le monde. Ça enlèverait beaucoup de pression sur les enfants et ça règlerait le problème des élèves qui deviennent super performants après avoir passé trois ou quatre tests dans différentes écoles», plaide M. Saint-Jacques.

Un stress énorme

Année après année, la rentrée scolaire est synonyme de stress pour bien des enfants qui se préparent aux examens d’admission des écoles privées.

Dans certains cas, la préparation à ces tests débute des semaines à l’avance. La compagnie Les Petits Futés.ca, qui offre de l’accompagnement scolaire, offre même un camp de vacances de préparation aux collèges privés. Ce cours de 20 heures était offert dès le début du mois d’août.

«On le répète chaque année. Ce qui est important, c’est que les élèves arrivent en forme aux tests, après une petite révision. C’est suffisant, assure M. Saint-Jacques. Pas besoin d’apprendre une encyclopédie par cœur».

Commentaires