/news/politics
Navigation
Montréal

Le PLC mise sur un politicien populaire pour remplacer Coderre

Emmanuel Dubourg
Photo Stevens LeBlanc / Agence QMI
Emmanuel Dubourg
Emmanuel Dubourg
Photo Stevens LeBlanc / Agence QMI
Emmanuel Dubourg

Coup d'oeil sur cet article

Le Parti libéral du Canada (PLC) a choisi Emmanuel Dubourg pour défendre son château fort dans la circonscription de Bourassa lors des prochaines élections partielles qui doivent avoir lieu à cause du départ de l’ancien député Denis Coderre.

Cette élection partielle, qui se déroulera à une date toujours non déterminée, permettra aussi d’évaluer plus concrètement la popularité que certains qualifient de montante au Québec du nouveau chef du PLC, Justin Trudeau.

Emmanuel Dubourg a été officiellement désigné par les membres de son parti lors d’une assemblée d’investiture qui a eu dimanche. Le comptable agréé d’origine haïtienne qui n’avait qu’un compétiteur, l’avocat Joseph Di lorio, l’a emporté avec «une bonne marge», a indiqué la porte-parole du parti, Andrée-Lyne Hallé.

Le nouveau porte-étendard du PLC dans Bourassa a fait la manchette récemment lorsqu’il a accepté l’indemnité de départ de 100 000 $ alloué aux politiciens provinciaux qui quittent leur poste avant la fin de leur mandat. M. Dubourg a été pendant longtemps un député du Parti libéral du Québec dans la circonscription de Viau, adjacente à la circonscription de Bourassa.

«J’ai toujours respecté la loi, et le texte de loi, exactement comme il est écrit», a-t-il dit en entrevue avec l’Agence QMI, après son discours, dimanche.

Très populaire auprès de la communauté haïtienne de ce secteur du nord de Montréal, Emmanuel Dubourg a gagné les trois dernières élections provinciales.

La circonscription de Bourassa a été libérale presque pendant toutes les années depuis sa création en 1966, n’échappant au PLC que lors de deux élections. Denis Coderre qui convoite désormais la mairie de Montréal y a été élu député dans six élections consécutives depuis 1997.

Commentaires
Loading