/sports/golf
Navigation
Coupe des Présidents

Les États-Unis conservent la Coupe des Présidents

tt
Photo Jeff Haynes / Reuters
Tiger Woods
tt
Photo Jeff Haynes / Reuters
Tiger Woods

Coup d'oeil sur cet article

DUBLIN, Ohio – L’Américain Tiger Woods a inscrit le point décisif pour son équipe en disposant de Richard Sterne dans un match individuel, dimanche, et les États-Unis ont enlevé les honneurs de la Coupe des Présidents.

Les représentants du pays de l’Oncle Sam l'ont emporté 18,5-15,5 contre la formation internationale avec deux duels à compléter. Ils ont ainsi gagné cet événement bisannuel pour la huitième fois en 10 occasions.

Premier joueur au classement mondial, Woods a défait son adversaire par un trou. L’un des points tournants de leur affrontement est survenu au 12e fanion lorsque le Sud-Africain a envoyé sa balle dans l’eau. Après avoir créé l’égalité au drapeau suivant, Sterne a vu son vis-à-vis reprendre les devants au 16e à l’aide d’un oiselet.

Par ailleurs, le Canadien Graham DeLaet a conclu une bonne semaine de travail en défaisant Jordan Spieth par un trou. Le représentant de l’unifolié a savouré trois victoires en cinq tentatives, livrant aussi un verdict nul.

Hunter Mahan, Jason Dufner et Zach Johnson ont obtenu les autres gains des États-Unis, ayant le dessus sur Hideki Matsuyama, Brendon de Jonge et Branden Grace, respectivement.

Dans le camp des golfeurs du reste du monde, Ernie Els a pris la mesure de Steve Stricker par un trou. Angel Cabrera en a fait de même face à Phil Mickelson, tout comme Marc Leishman aux dépens de Matt Kuchar. Pour leur part, Adam Scott et Charl Schwartzel ont vaincu 2 et 1 Bill Haas et Keegan Bradley, dans l’ordre.

L’Australien Jason Day a de son côté humilié Brandt Snedeker 6 et 4.

Enfin, Louis Oosthuizen et Webb Simpson n’ont pu faire de maître.
 

Sur le même sujet
Commentaires
Loading