/news/education
Navigation
Troubles d’apprentissage

Une école spécialisée agrandit ses locaux

École Vanguard
Photo Archives / Agence QMI

Coup d'oeil sur cet article

Devant une hausse des élèves avec des troubles d’apprentissage, l’école Vanguard qui œuvre auprès de ces jeunes, a agrandi et déménagé ses locaux dans l’arrondissement de Saint-Laurent.

Les trois écoles secondaires et primaires situées à Laval et dans les arrondissements Westmount et Saint-Laurent sont maintenant regroupées dans l’ancien orphelinat des Sœurs grises depuis septembre. Ils sont 902 jeunes à fréquenter cette école, qui a une capacité de 1000 élèves.

Les établissements étaient désuets et il y avait un besoin de regrouper les ressources envers les élèves, selon la directrice générale de l’établissement, Carolyn Coffin-Caputo, qui a également constaté que la demande envers leurs services a aussi nettement augmenté dans les dernières années.

«La liste d’attente pouvait aller jusqu’à 400 élèves et le temps d’attente atteindre deux à quatre ans dans les cinq dernières années», a précisé Stéphane Proulx, directeur des services pédagogiques.

On constate d’ailleurs une augmentation de 12 à 20 % de jeunes identifiés comme des élèves handicapés ou en difficulté d’adaptation ou d’apprentissage, selon Gaston Rioux, président de la Fédération des comités de parents du Québec.

Meilleur dépistage

Cette hausse s’expliquerait par l’augmentation du dépistage systématique des troubles d’apprentissage comme la dyslexie, dysorthographie, trouble du langage, et TDAH, selon Lyne Laplante, professeure à l’UQAM et experte en dyslexie.

«Il n’y a pas plus de troubles, mais nous sommes mieux outillés pour les évaluer», a-t-elle expliqué.

Par ailleurs, les commissions scolaires font appel aux services de l’école Vanguard, lorsqu’elles ne sont pas en mesure d’encadrer un enfant.

Il y a quelques années, plusieurs classes spécialisées ont fermé dans les écoles pour intégrer les élèves en difficultés dans les classes régulières.

«On pourrait présumer qu’en raison de cette restructuration, les élèves qui ne peuvent plus fonctionner dans une classe régulière sont alors dirigés vers des écoles comme l’école Vanguard», de dire Lyne Laplante.

Un enseignement spécialisé

Les classes de l’école Vanguard accueillent de 12 à 15 élèves, qui sont encadrés par deux professeurs pour les matières de base.

En situation de lecture, par exemple, le professeur aide l’élève à prendre conscience de son processus d’apprentissage, a expliqué Stéphane Proulx, directeur des services pédagogiques à l’école Vanguard.

«On ne se contente pas d’expliquer, on lui donne de l’emprise sur son apprentissage», a-t-il ajouté.

 

Commentaires