/entertainment/shows
Navigation
Patrick Bruel

La «Bruelmania» s’empare du Centre Bell

Coup d'oeil sur cet article

C’est un Patrick Bruel très généreux qui est monté sur la scène du Centre Bell samedi soir pour la première de deux représentations montréalaises.

Le chanteur a été acclamé avec enthousiasme par l’assistance. En plus de présenter quelques-uns des titres de son plus récent album, Lequel de nous, sorti l’an dernier, il n’a pas oublié ses fans en leur offrant la plupart de ses plus grands succès.

Il a entamé la soirée avec l’un de ses plus grands hits en carrière, Place des grands hommes. Guitare en main, il a ensuite enchaîné une série de pièces rythmées, installant dès le départ une ambiance festive dans l’amphithéâtre.

La foule a spontanément chanté avec lui dès les premiers instants. À certains moments, des «on t’aime» bien sentis ont fusé de partout.

«Mais quel accueil», s’est exclamé Patrick Bruel alors qu’il s’installait au piano avant d’entamer Lindberg de Robert Charlebois, un clin d’œil apprécié par le public.

Après avoir testé les talents de chanteur de tous, l’interprète a invité la foule à valser. Elle s’est exécutée avec entrain et ce petit bal improvisé a donné lieu à l’un des beaux moments de la soirée.

Le rappeur

Celui qui a habitué son public à des performances plutôt traditionnelles a surpris l’assistance quand il s’est transformé en rappeur le temps de la chanson Maux d’enfants.

Chaussant les souliers de La Fouine, qui interprète originalement la partie hip-hop du duo, Patrick Bruel a même osé quelques pas de danse urbaine. Un moment qui a semblé peut-être plaire plus au chanteur qu’à son public, qui a tout de même salué l’effort avec ses applaudissements chaleureux.

Duos

Jérôme Couture, avec qui Patrick Bruel avait déjà chanté sur le plateau de l’émission La Voix, est venu le rejoindre pour interpréter She’s Gone. Le finaliste de l’émission a offert une performance des plus efficaces.

«Ce garçon m’a beaucoup impressionné dès que je l’ai entendu et il ira loin», a souligné Patrick après le duo.

Une prestation avec Marie-Mai était également au menu du spectacle. La chanteuse était très fébrile à l’idée d’interpréter J’te mentirais aux côtés de la star française pour une deuxième soirée consécutive, après le spectacle de vendredi à Québec:

«Quand on fait ce duo, on vit vraiment un moment très intime, j’ai l’impression qu’on est juste lui et moi», a confié la chanteuse avant de monter sur scène.

Patrick Bruel offrira une deuxième représentation au Centre Bell dimanche.

Le tapis rouge précédant le spectacle a été foulé par plusieurs personnalités publiques qui apprécient particulièrement le chanteur :

«On l’a reçu à la radio et c’est quelqu’un qui a beaucoup d’humour. Ce sont souvent les plus grands qui sont les plus gentils.» - Mario Tessier

«Il est accessible et ça me fait encore plus plaisir de venir le voir en spectacle sachant qu’en plus de son talent, il est attendrissant.» - José Gaudet

«Je suis fan de lui, je l’ai même imité en début de carrière.» - Marc Dupré

«J’ai été très honorée de chanter avec lui à La Voix. Je l’écoutais quand j’étais petite.» - Valérie Carpentier

Commentaires