/news/health
Navigation
Thé vert et vin rouge

Thé vert et vin rouge protègent le cerveau du vieillissement

Thé vert
Photo le Journal de Montréal, Anne Caroline Desplanques François Marchand, associé chez Camellia Sinensis, s’est converti au thé il y a 15 ans en travaillant pour la maison de thé de la rue Emery. Depuis 2004, il voyage chaque année en Asie pour choisir les meilleures feuilles à infuser au Québec.

Coup d'oeil sur cet article

Vous ne savez pas quoi offrir à grand-maman? Un coffret de thé vert ou une bouteille de vin rouge pourrait bien lui assurer de vieillir mieux et de se souvenir plus longtemps de ce Noël en famille.

Vous ne savez pas quoi offrir à grand-maman? Un coffret de thé vert ou une bouteille de vin rouge pourrait bien lui assurer de vieillir mieux et de se souvenir plus longtemps de ce Noël en famille.

Certains ingrédients du thé vert et du vin rouge lutteraient en effet contre les troubles de la mémoire, la démence et le déclin neurologique dus au vieillissement, selon une découverte prometteuse de l’Université McGill.

Il s’agit d’un pas de plus dans la quête d’un remède contre la maladie d’Alzheimer, dont souffrent quelque 300 000 Canadiens, selon Statistique Canada.

STIMULER LES NEURONES

Riches en antioxydants, le thé vert et le vin rouge sont notamment considérés comme des aliments anticancer. Mais, jusqu’à présent, la science n’avait pas montré clairement leur action sur le cerveau.

C’est ce qu’a fait la professeure Caroline Ménard, qui consacre ses recherches à la plasticité du cerveau depuis 10 ans.

Elle a extrait du cerveau de rats des cellules associées à la mémoire et les a mises en contact avec deux types de molécules très présentes dans les deux boissons, l’épigallocatéchine galate (EGCG) et le resvératrol.

L’opération a eu un effet frappant: stimulés par ces deux polyphénols, les neurones des rats se sont mis à créer de meilleures connexions entre eux. «C’est ça qui fait les souvenirs!» souligne la PreMénard avec enthousiasme.

En plus, l’EGCG et le resvératrol agissent comme des armures: «Si on donne un stress aux cellules, il la protège de la mort», explique la chercheuse.

«Wow! Mes vieux jours sont assurés!» s’est réjoui Hugo Americi, le fondateur de la maison de thé Camellia Sinensis.

Lui-même consommateur de thé vert depuis 15 ans, il a constaté que cette boisson avait un effet certain sur sa concentration et son éveil intellectuel. «C’est comme si on branchait le cerveau sur un petit booster», image-t-il.

THÉS INÉGAUX

M. Americi précise toutefois que tous les thés verts ne sont pas égaux. D’un jardin de théiers à l’autre, la concentration en polyphénols est très variable.

La maison Camellia Sinensis a elle-même fait analyser une grande quantité de thés. Elle a constaté qu’une fois infusé, le Sencha Mobata, du Japon, par exemple, contient près de 20 fois plus de polyphénols que le très populaire Perle du Dragon (jasmin), de Chine.

En plus de la variété et de la qualité de la feuille de thé, M. Americi indique que la façon dont on l’infuse joue grandement sur la concentration en polyphénols de la boisson. Il est donc important de bien respecter la température de l’eau recommandée et la durée d’infusion.

Quant au vin rouge, la Pre Ménard met en garde contre la surconsommation qui a des effets dévastateurs sur la santé. Avoir une mémoire solide, mais une cirrhose n’assure bien évidemment pas de bien vieillir.

«On ne répétera jamais assez: pour bien vieillir, il faut faire de l’exercice et avoir un régime alimentaire équilibré», insiste-t-elle.

Aliments riches en polyphénols
thé vert

vin rouge

bleuet

canneberge

raisin (pelure et pépins)

Thés verts riches en polyphénols
Sencha Mobata (Japon)

Dong Shan (Chine)

Zhu ye quing (Chine)

Tan Huong (Thaïlande)

Anji Bai Cha (Chine)

Source: Camellia Sinensis
Commentaires