/news/politics
Navigation
JÉRUSALEM

Stephen Harper déclare que critiquer Israël est antisémite devant la Knesset

LFP_lfp20wHarper3
Photo MENAHEM KAHANA / AFP Stephen Harper a rencontré Benjamin Netanyahu en compagnie de leur épouse respective: Laureen Harper (gauche) et Sara Netanyahu.

Coup d'oeil sur cet article

JÉRUSALEM – Le premier ministre Stephen Harper a estimé que les critiques envers l’État hébreu équivalent à de l'antisémitisme dans un discours historique prononcé lundi à la Knesset, le parlement israélien. 

Le chef conservateur a expliqué les raisons qui ont poussé son gouvernement à devenir un allié inconditionnel d'Israël.

«Après des générations de persécution, le peuple juif mérite sa propre patrie et mérite de vivre en sécurité et en paix dans cette patrie», peut-on lire dans une copie du discours fourni aux journalistes à l'avance.

«Le Canada appuie Israël parce que c’est juste de le faire», a-t-il dit devant une salle pleine à craquer, aussi bien dans l’hémicycle que dans les tribunes qui comprenaient plus de 200 membres de la délégation canadienne officielle du premier ministre.

Stephen Harper est devenu lundi le seul premier ministre canadien à s’être adressé aux membres du parlement israélien.

Stephen Harper a souligné que le Canada a une longue histoire de soutien à la démocratie, aux droits humains, à la liberté et la primauté du droit.

Il a fait valoir que le Canada doit être aux côtés d’Israël, seul pays dans cette partie du monde qui partage les valeurs du Canada, selon lui.

M. Harper a dit que le Canada va se battre pour qu’Israël puisse «jouir pleinement de sa souveraineté» à l'Organisation des Nations Unies.

Actuellement, Israël est exclu de nombreux conseils régionaux et, par extension, ne peut pas être un membre du Conseil de sécurité, par exemple, ou d’autres structures qui réserve des sièges aux représentants des divers organismes régionaux.  

Commentaires