/news/education
Navigation
Commissions scolaires

Québec prévoit économiser 500 M$ au lieu de 125 M$

Coup d'oeil sur cet article

Québec entrevoit des économies de 500 millions avec les fusions de commissions scolaires, a appris le Journal de Québec.

La Fédération des commissions scolaires dit avoir entendu de la bouche du ministre des Finances Nicolas Marceau que les économies de 125 millions inscrites dans son budget déposé jeudi pourraient être quatre fois plus élevées. M. Marceau a lui-même admis que les calculs de ses fonctionnaires laissaient entrevoir des économies «beaucoup plus importantes que 125 millions. Mais on reste très conservateurs», a dit M. Marceau.

«Pour moi c’est un chiffre fictif», opine la présidente de la Fédération des commissions scolaires Josée Bouchard qui signale que le gouvernement escomptait des économies de 100 millions, en 1998, en réduisant de 156 à 72 le nombre de commissions scolaires. L’année suivante, le gouvernement de Lucien Bouchard acceptait de leur rembourser 40 millions sur des dépenses supplémentaires de 76 millions engendrées par les fusions.

PROCÉDURE

Il fallait regrouper le personnel administratif et favoriser une culture organisationnelle unique, ajuster la rémunération du personnel administratif parce qu’«un cadre d’une commission scolaire de 8000 élèves ne reçoit pas le même salaire qu’un cadre d’une commission scolaire de 30 000 élèves», compenser les employés relocalisés de même que payer les transferts de propriété, écrivait en 1999 l’ex-président de la Fédération André Caron.

Bien que le gouvernement refuse de préciser combien de commissions scolaires pourraient être fusionnées, les 13 commissions scolaires accueillant moins de 5000 élèves, ou encore les 38 commissions scolaires accueillant moins de 10 000 élèves seront particulièrement examinées. Québec souhaite fusionner les plus petites parce que leurs coûts par élève sont les plus élevés (plus de 9000$) jugeant que cela pourrait générer des économies d’échelle.

Josée Bouchard rappelle que les compressions dépassant le demi-milliard imposées au cours des trois dernières années ont poussé 46 commissions scolaires à déclarer des déficits totalisant 94,2 millions en 2012-2013.

 

Commentaires