Sports | Canadien

HOCKEY

Andrighetto exigeant envers lui-même

ETIENNE BOUCHARD / AGENCE QMI

Publié le: | Mise à jour:

QMI_qmi_1307032039027

Photo Pierre-Paul Poulin / Le Journal de Montréal

Sven Andrighetto

MONTRÉAL – En dépit de ses récents succès, l’attaquant Sven Andrighetto n’est pas entièrement comblé: il souhaite en faire davantage pour aider les Bulldogs de Hamilton à gagner plus régulièrement et être rappelé par le Canadien de Montréal d’ici la fin de la campagne.

 

Le choix de troisième tour du Tricolore au dernier repêchage a épaté la galerie au début du mois, étant nommé le joueur de la semaine du 3 février dans la Ligue américaine (LAH). Toutefois, c’est souvent tout ou rien avec le patineur de 20 ans, qui a porté les couleurs des Huskies de Rouyn-Noranda dans la Ligue de hockey junior majeur du Québec avant de se retrouver avec la filiale du Bleu-Blanc-Rouge.

Ainsi, après cette séquence éclatante lors de laquelle il a amassé huit points en quatre rencontres, Andrighetto s’est ensuite contenté d’une mention d’aide en cinq matchs. Le joueur d'origine suisse est d’ailleurs bien conscient de cette constance à rechercher, surtout que sa formation n’a touché la cible qu’à 127 occasions, ce qui représente le troisième plus bas total du circuit.

«Dans l’ensemble, je suis satisfait de ma saison, mais je dois mieux jouer et être plus régulier, a-t-il dit durant une entrevue livrée après la partie des Bulldogs disputée vendredi au Centre Bell. Pour nous permettre en tant qu’équipe d’obtenir plus de victoires et de marquer plus de buts, je dois offrir mon meilleur hockey.

«Je dois aller au filet et ne pas toujours tenter le jeu magnifique. Je ne veux pas m’attarder à réaliser la belle passe. Se présenter dans la zone payante et travailler fort, c’est tout aussi efficace. Si je parviens à rester dans l’enclave, les buts viendront.»

Ayant récolté 28 points en 41 sorties jusqu’ici, l’ailier garde la tête froide quant à une promotion dans la Ligue nationale (LNH). À ses yeux, ceci est possible à court terme, mais sa priorité demeure les efforts à fournir dans la LAH.

«J’espère bien qu’on fera appel à moi bientôt, mais je n’ai aucun contrôle là-dessus, a-t-il ajouté. Je dois prouver que j’appartiens aux grandes ligues et m’assurer d’être prêt au cas où on aurait besoin de moi.»

 

Déception

Par ailleurs, Andrighetto n’a pas hésité à admettre sa déception devant l’échec de son pays pendant le tournoi de hockey masculin des Jeux de Sotchi. La troupe helvétique a d’ailleurs été victime de la surprise de la compétition en huitième de finale, subissant une défaite aux mains de la Lettonie.

«C’est triste pour nous, d’autant plus que nous pensions affronter le Canada en quart le lendemain, a-t-il mentionné. Cependant, il faut rendre crédit à l’adversaire qui nous a étonnés. Et son gardien (Kristers Gudlevskis) a été excellent. De notre côté, il y avait trop de nervosité, je crois.»

Vos commentaires

En commentant sur ce site, vous acceptez nos conditions d'utilisation et notre netiquette.

Pour signaler un problème avec Disqus ou avec la modération en général, écrivez à moderation@quebecormedia.com.
Les commentaires sont modérés. Vous pouvez également signaler aux modérateurs des commentaires que vous jugez inappropriés en utilisant l'icône.

Commentaires propulsés par Disqus