/news/politics
Navigation
Face-à-face électoral

Des manifestants s'invitent au débat

QMI_QMI_1403271904_002
MICHEL DESBIENS/AGENCE QMI

Coup d'oeil sur cet article

Une poignée de manifestants se sont donné rendez-vous devant les bureaux de TVA à Montréal, jeudi soir, alors que se tenait le face-à-face électoral opposant les quatre chefs des principaux partis politiques provinciaux.

Vers 19 h, soit une heure environ avant le début du débat, ils étaient quelques dizaines de manifestants, pancartes à la main, pour dénoncer les nouveaux compteurs intelligents d'Hydro-Québec. «Un compteur intelligent, une grave erreur de jugement», scandaient-ils.
 
Quelques minutes plus tard, des manifestants du Front d'action populaire en réaménagement urbain (FRAPRU) sont arrivés à bord d'un autobus scolaire et ont joint leur voix au mouvement de protestation. «Nous sommes en campagne : 50 000 nouveaux logements sociaux, c'est urgent», pouvait-on lire sur leurs pancartes.
 
Tapant sur des casseroles et scandant des slogans, les manifestants ont pris d'assaut le boulevard de Maisonneuve durant près d'une demi-heure, avant d'être contraints de regagner le trottoir par des agents du Service de police de la Ville de Montréal. Quelques minutes avant le début du débat télévisé, leur tintamarre pacifique semblait tirer à sa fin.
 
La chef du Parti québécois, Pauline Marois, le chef du Parti libéral du Québec, Philippe Couillard, le chef de la Coalition avenir Québec, François Legault, et Françoise David, de Québec solidaire, prenaient part à des face-à-face électoraux dans les studios de TVA.

 

Commentaires