/news/education
Navigation
Moisissures | écoles

Moisissures dans les écoles de la CSDM : une coalition dénonce l'inaction des candidats montréalais

bloc situation école
Photo Sébastien St-Jean / Archives / Agence QMI

Coup d'oeil sur cet article

Devant l'urgence d'agir dans les écoles contaminées par les moisissures à la Commission scolaire de Montréal (CSDM), la Coalition pour des écoles saines à la CSDM demande aux candidats des circonscriptions montréalaises de prendre des engagements concrets pour régler ce dossier.

Malgré une garantie de financement de la part du gouvernement québécois pour effectuer des travaux dans deux écoles touchées par les moisissures, Jacques Dionne, représentant du Comité central des parents de la CDSM, considère que la situation s'est détériorée.

«Un phénomène inédit»

Plus tôt ce mois-ci, une septième école de la CSDM a dû fermer ses portes en raison de la contamination fongique. En juin, c'est l'école Ste-Lucie, dans le quartier St-Michel, qui fermera boutique pour les mêmes motifs.

«C'est une catastrophique unique au Québec, un phénomène inédit de voir les communautés de huit écoles d'une seule commission scolaire privées de leurs écoles de quartier», a souligné M. Dionne.

La Coalition affirme qu'une dizaine d'autres établissements scolaires seraient à risque de contamination puisque l'on signale des problèmes de santé qui seraient reliés à la mauvaise qualité de l'air.

Investissement total d'un milliard $

Qualifiant la situation d'«intolérable», la présidente de l'Alliance des professeures et professeurs de Montréal (APPA), Catherine Renaud, a fait parvenir une lettre aux chefs des principaux partis politiques ainsi qu'aux candidats des circonscriptions touchées.

Elle déplore le fait que seuls trois des chefs ont répondu à l'appel. «On peut se demander si c'est vraiment une priorité pour eux», a lancé Mme Renaud.

Cette dernière exige maintenant que les candidats s'impliquent concrètement grâce à des engagements précis. Reste à déterminer si les candidats appuieront les revendications de la Coalition, qui réclame un investissement de 100 millions $ pour les 10 prochaines années.

Commentaires