/sports/hockey/canadien
Navigation
canadien

Bourque frustré

«C’est évident que j’aimerais mieux jouer avec les autres gars [Brière-Gionta]» - Rene Bourque

Rene Bourque
Martin Chevalier / JdeM
Rene Bourque lors de l'entraînement du Canadien de Montréal au Centre Bell le mardi 11 mars 2014.
Rene Bourque
Martin Chevalier / JdeM
Rene Bourque lors de l'entraînement du Canadien de Montréal au Centre Bell le mardi 11 mars 2014.

Coup d'oeil sur cet article

SUNRISE | Il y a toujours des malheureux dans un vestiaire de hockey, même quand l’équipe traverse une heureuse séquence de cinq victoires d’affilée ou huit victoires à ses neuf dernières sorties.

Relégué au sein du quatrième trio, Rene Bourque ressemblait à un joueur démoralisé. À sa sortie de l’entraînement au BB&T Center, il a exprimé son mécontentement par rapport à sa nouvelle utilisation à l’aile gauche en compagnie de Ryan White et de Michaël Bournival.

«Ce n’est pas ma décision, je ne décide pas des trios, a murmuré l’Albertain. C’est toutefois évident que j’aimerais mieux jouer avec les autres gars [Brière-Gionta].»

Bourque aurait souhaité poursuivre son aventure avec Daniel Brière et Brian Gionta.

«J’avais le sentiment que nous formions un bon trio, a-t-il dit. Je dirais même qu’un peu tout le monde croyait la même chose.»

Une question de constance

Bourque avait réussi un retour remarqué le 22 mars dernier contre les Maple Leafs, à Toronto. À son retour au sein de la formation, après cinq matchs d’affilée dans les gradins, il avait rebondi avec un but et une passe dans un gain de 4-3 contre les Leafs.

Depuis cette soirée à Toronto, l’énigmatique numéro 17 n’a pas inscrit son nom sur la feuille de pointage à ses quatre dernières rencontres.

Encore une fois, Michel Therrien lui a reproché son ardeur au travail pour justifier son retrait du trio de Brière et Gionta.

«C’est la constance avec Rene, on veut qu’il soit constant dans les résultats et l’effort», a expliqué l’entraîneur en chef.

Eller à l’aile

Pour une énième fois, le CH tentera l’expérience avec Lars Eller à l’aile. Il remplacera Bourque au sein du troisième trio.

«J’aime les habitudes de travail de Lars, a répondu Therrien. Dernièrement, il travaille très fort, il fait tout un boulot pour tuer des punitions. On y va avec les récompenses. Le temps de glace, ça se mérite. On croit qu’un gars comme Lars pourrait réaliser du bon boulot à l’aile avec Daniel et Brian.»

Sur le plan offensif, Eller reste en panne avec aucun point à ses sept derniers matchs. Depuis le début de l’année 2014, le Danois n’a récolté que quatre points (2 buts, 2 aides) en 33 matchs.

Malgré une sécheresse à l’attaque, il est vrai qu’on ne peut reprocher à Eller sa combativité. Un compliment qui colle rarement à Bourque.

Emelin en uniforme

Après Tomas Plekanec, c’était au tour d’Alexei Emelin de rentrer à Montréal pour des raisons familiales. Le défenseur russe n’a pas participé à l’entraînement des siens à Sunrise. Il sera toutefois en uniforme contre le Lightning. Idem pour Plekanec qui était de retour sur la glace avec ses coéquipiers, hier.

  • Sans surprise, Carey Price obtiendra le départ contre le Lightning.
Commentaires
Loading