/finance
Navigation
Dans vos poches

Le radon dans votre maison : danger ?

radon
Illustration fotolia

Coup d'oeil sur cet article

L’exposition au radon dans les maisons est la principale cause de cancer du poumon chez les non-fumeurs.

L’exposition au radon dans les maisons est la principale cause de cancer du poumon chez les non-fumeurs.

Au Canada, la Société canadienne du cancer estime à 3000 le nombre de décès annuel attribuable au cancer du poumon associé au radon. Si vous fumez et que vous êtes exposé au radon, les risques se multiplient de développer un cancer du poumon. Les experts s’accordent à dire qu’environ 16 % des décès par cancer du poumon sont liés à l’exposition au radon dans les habitations.

Mais qu’est-ce que le radon? La plupart des gens n’ont jamais entendu parler de ce problème alors pourquoi soulever cette question en immobilier? Eh bien! S’il y avait du radon dans votre résidence, cela aurait une incidence assurée à la baisse sur le prix de revente de votre maison! Malheureusement pour vous! C’est une bien triste réalité.

Le radon est un gaz radioactif naturel, incolore, inodore, insipide provenant de la désintégration de l’uranium se trouvant dans la pierre et le sol. Ce gaz qui, à faible dose, n’est pas nocif est donc totalement indétectable par les sens. Présent sur toute la surface du globe, son émission et sa concentration ne sont toutefois pas uniformes. Il se retrouve le plus souvent près des cours d’eau et des montagnes. Selon une étude effectuée en 1995 (Lévesque et al.), environ 1,3 % (19 700 maisons) serait affecté par ce problème au Québec.

De quelle façon le radon pénètre-t-il dans les habitations ?

La présence du radon dans l’air ambiant des habitations peut être due à plusieurs facteurs: une grande concentration de radon dans le sol, une ventilation trop faible, trop grande étanchéité de l’habitation et/ou de la pression négative dans l’enveloppe du bâtiment.

Le radon peut également s’infiltrer dans une maison par d’autres voies: les planchers, des fissures dans des dalles de béton, les fissures des murs de fondation, les puisards, les vides sanitaires, les joints et des ouvertures autour des conduits et de la tuyauterie.

Comment le détecter ?

Vous pouvez vous procurer un détecteur de radon pour environ 35 $ que vous placerez dans votre sous-sol de résidence pendant environ 3 mois. Vous aurez, par la suite, à envoyer cet échantillon à un laboratoire pour analyse. Malheureusement, il n’y a aucune façon de faire le test en quelques heures.


Ghislain Larochelle est un professionnel inscrit à l’Ordre des ingénieurs du Québec ainsi qu’à l’OACIQ. Son entreprise de formations et de coaching pour investisseurs en immobilier - Immofacile.ca - peut percevoir des honoraires liés à la formation et aux soirées de conférences mensuelles.

 
Commentaires