/news/politics
Navigation
Propos vulgaires à l'endroit du PLQ

Il traite Barrette de «cochon» et les libéraux de «crosseurs»

Coup d'oeil sur cet article

Nombreux sont ceux qui déplorent les propos d’un membre influent du Parti québécois qui a traité les libéraux de «concentré de crosseurs» et le Dr Gaétan Barrette de «gros morceau de cochon».

Le syndicaliste Marc Laviolette a prononcé ces paroles virulentes dans un rassemblement partisan à Valleyfield, alors qu’il constatait la performance désastreuse du PQ, lundi soir.

Il s’est toutefois excusé hier, après qu’une vidéo de son discours mise en ligne sur le site du Journal ait été partagée plus de 2 000 fois.

«J’admets volontiers que certains de mes propos sont allés trop loin. Je me suis laissé emporter par l’émotion», a-t-il écrit dans un bref courriel.

Le président du PQ dans Beauharnois a répété à deux reprises le mot «crosseurs», en référant à la commission Charbonneau, avant de s’en prendre directement à Gaétan Barrette.

Inacceptable

«Voilà une démonstration de propos qui n'ont pas leur place sur la scène publique. Et, à mon avis, les gens qui utilisent ce niveau de langage là se disqualifient eux-mêmes du débat public», a déclaré Philippe Couillard.

Un avis que partagent Gilles Duceppe et Bernard Landry, qui connaissent bien Marc Laviolette.

«Ces propos-là sont inacceptables. Je suis persuadé qu’il doit les regretter», a mentionné l’ex-chef du Bloc.

«J’aime bien M. Laviolette, mais je n’aime pas les injures en politique», a renchéri M. Landry.

Bien que ce genre de débordement soit courant en politique, il faut les condamner, selon un politologue de l’Université de Sherbrooke.

«On ne doit pas accepter ça dans l’arène politique. S’attaquer à l’intégrité d’une personne n’a rien à voir dans le débat», a affirmé Emmanuel Choquette.

Matière à poursuite

Le groupe d’Aide aux personnes obèses handicapées du Québec croit même que M. Barrette, pressenti pour devenir le prochain ministre de la Santé, devrait poursuivre Marc Laviolette.

«C’est une atteinte à sa dignité. Qu’il aille à la santé ou ailleurs, son physique n’a rien à voir avec ses compétences», a lancé le dirigeant de l’organisme, André Beauchamp.

Gaétan Barrette n’était pas disponible hier pour commenter.

Les commentaires de Marc Laviolette
«
Les Québécois ont décidé d’élire un concentré de crosseurs. Un concentré de crosseurs qui s’appelle le Parti libéral »
«
Le gros morceau de cochon à la santé qui s’appelle... Barrette et toute cette gang-là »
Commentaires