/misc
Navigation

Le respect, ça se mérite (extrait)

Coup d'oeil sur cet article

Les profs récoltent ce qu’ils sont semé...

À force de se mettre à genoux devant leurs élèves, de constamment baisser la barre pour les faire passer et de préférer l’estime de soi à l’effort, le « vécu » à l’apprentissage et la familiarité à l’étrangeté (on va vous parler de ce que vous connaissez plutôt que vous amener ailleurs), les profs ont participé à faire croire à leurs élèves qu’ils sont le centre du monde et que tout tourne autour de leur nombril.

Si, avant, les enfants respectaient les profs, c’est peut-être parce que ceux-ci s’arrangeaient pour être dignes de respect.

Ils n’essayaient pas d’être l’ami de leurs élèves, et ne disaient pas à leurs élèves que leurs opinions étaient aussi valables que les leurs...

 

(Pour lire le texte au complet, cliquez ici...)

 

 

38 commentaire(s)

John-Jean Martin dit :
1 mai 2014 à 8 h 36 min

Au privé,les profs se font respecter,là ou mes enfants vont il y a un directeur par niveau du secondaire.Tu fais le clown dans la classe, tu vas le rencontrer immédiatement et il n'entend pas à rire,après 3 ou 4 fois de ce petit manège tu es dehors du collège la journée même. Le directeur de l'école ne retourne même pas les appels des parents des petits mongols.C'est un système comme cela qu'il faut mettre en place au public avec des enveloppes budgétaires au plus performant,et tu fais redoubler les cancres.

Désabusé dit :
1 mai 2014 à 9 h 10 min

Tout ce qui a apporté ce non respect du respect des profs et également des lois en général, etc., est principalement dû à la belle charte des droits et libertés de ti-pet Trudeau en 1982. Et c'est également le cas au niveau des religions, qu'on ne peut plus rien exiger au niveau du respect dans son ensemble.

Je suis tellement écoeuré d'entendre et de voir tout le monde faire ce qu'ils veulent sans aucune contrainte, sans respect, comme je le disais lors d'une de mes précédentes interventions, le remède de cheval au niveau tant économique que nos valeurs sociales, morales et politiques serait l'arrivée d'un nouveau Castro révolutionnaire des années 2000, digne d'imposer le retour des bonnes valeurs avec une main de fer dans un gant de velours.

Et ça presse qu'il se manifeste, sans cette possibilité, nous continuerons à nous enfoncer dans notre mentalité tanguyiste qui nous caractérise si bien dans le monde entier.

C'est dommage mais c'est notre pauvre réalité de notre beau tiers monde qu'est le Québec !

Sandy3_1 dit :
1 mai 2014 à 9 h 57 min

Encore une belle idée géniale des péquistes, le ti-n'enfants on va vous prendre par la main pis papa, maman va vous expliquer... fallait pas le traumatiser pauvre ti-pit et lui dire qu'il est poche en maths parce que les péquistes avaient peur des parents (aussi poches ue leurs enfants la plupart du temps). Ils récoltent ce qu'ils ont semé.

ProfParent dit :
1 mai 2014 à 10 h 10 min

Mais pour commencer il faudrait aussi éduquer les parents qui arrivent et qui disent à un prof : "Moi, mon enfant là ... " "... il ne fera pas ça", "... il aime pas ça" "... il est spécial, lui ..." "... il m'a dit que... " Voyez le genre de parents... quand le prof est discrédité aux yeux de l'enfant par ses propres parents, ça commence à être compliqué pour ce même prof d'arriver et d'imposer le respect.

XYZ dit :
1 mai 2014 à 10 h 12 min

Selon vous, faut-il ressortir la strap?

Sandy3_1 dit :
1 mai 2014 à 10 h 14 min

Idée de Legault ancien ministre de l'Éducation. Parti minable comme d'habitude.

Minona dit :
1 mai 2014 à 10 h 39 min

@Désabusé

Aucun article de la Charte canadienne des droits et libertés n'empêche les enseignants d'appliquer les règlements scolaires. Vous pouvez vérifier: cliquez sur "Minona" pour y accéder.

Cette charte protège simplement (entre autre) les citoyens de la discrimination basée sur la couleur, l'origine ethnique, le sexe, le handicap, la religion, etc. On a oublié l'orientation sexuelle par contre mais la Charte (québécoise) des droits et libertés de la personne la mentionne.

Si certaines personnes issues de minorités culturelle abusent de ces deux chartes, ce n'est pas les chartes elles-mêmes qu'il faut blâmer mais ceux qui leur cèdent par peur du conflit.

Il est normal qu'élèves et enseignants ne soient pas égaux dans une classe et la discipline appliquée sans discrimination et sans mettre en danger la sécurité des élèves ne contrevient nullement aux droits de la personne.

loulou dit :
1 mai 2014 à 11 h 07 min

Pour ré-instaurer le respect, on devrait interdire aux enfants d'appeler leur professeur par leur prénom et de les tutoyer comme c'est la nouvelle mode. On appelle un ami par son prénom ... alors on peut lui dire n'importe quoi que ce soit poli ou non.

Mais dès qu'on vouvoie une personne tout de suite ça met une barrière et ça inspire le respect.

La strap, non mais les retenues après les cours à 100% pour.

Dominique Lavoie dit :
1 mai 2014 à 11 h 23 min

Vous êtes enseignant? Vous en avez dans votre famille? Chez vos proches?

Avant d'étaler votre ignorance, renseignez-vous donc! Vous avez entendu parler des réformes IMPOSÉES aux profs et dont l'immense majorité de ceux-ci ne veut pas?

C'est par bonté d'âme que les profs font de la normalisation de notes, obligés qu'ils sont de faire passer un âne bâté ou si c'est parce que les logues dans leur grande sagesse, ont décidé que ce n'est pas bon pour l'égo du petit bébé à ses parents de lui donner le zéro pointé que sa paresse de grand veau mérite?

Ce sont les profs qui ont été formés en principe pour transmettre de la matière évaluable de façon tangible qui sont responsables s'ils doivent évaluer quelque chose d'aussi subjectif que les "connaissances transversales"? Ce sont eux qui ont choisi d'ajouter à leur cursus des cours de "gestion de classe" parce qu'un génie quelque part a décrété qu'il fallait intégrer les cas lourds dans les classes normales, pénalisant à la fois les faibles et les forts?

Vous savez combien de profs se font agresser verbalement quand ce n'est pas physiquement? Se font harceler jusque chez eux? Voler leurs biens en pleine classe quand ils ont le dos tourné ou vandaliser leur voiture dans les stationnements des écoles?

Vous serez surpris que les profs qui ont investi plusieurs années de leur vie en études pour pouvoir enseigner, démissionnent en moins de 5 ans, brûlés par le stress? Méprisés par les tits-Jos connaissants qui ne connaissent rien et qui pensent qu'un prof se pogne le beigne dès 15 heures, qu'il ne fout rien de la fin de semaine, qu'il a un beau 3 mois de vacances et plein de congés pour se tourner les pouces à nos frais? Les cours se préparent tous seuls, les examens aussi et les corrections sont faites par le St-Esprit apparemment. Aucune recherche nécessaire et les réformes leur sont transmises par télépathie.

Il vaut mieux se taire et passer pour un idiot.........

Richard Ortie dit :
1 mai 2014 à 11 h 53 min

Martineau et ses généralisations... Il est comme un pré-adolescent qui écrit sur le murs de son quartier les idées rebelles qu'il vient de penser. Plus tard il se rend compte qu'il n'a pas assez réfléchi. Un pré-ado ce Martineau.

Viré Sultop dit :
1 mai 2014 à 12 h 14 min

Le respect, ça se mérite:...faudrait dire çà à Sam Hamad et Jean-Marc Fournier.

Pierre-Luc Tremblay dit :
1 mai 2014 à 12 h 33 min

J'ai remarqué que lorsque j'étais au secondaire, les professeurs les plus sévères étaient aussi les plus respectées. Je n'ai jamais compris cette peur des élèves et des parents par la même occasion.

Si j'avais été enseignant, j'aurais remis un document à tous les élèves à remettre aux parents leur mentionnant que je ferai tout en mon possible pour les aider à cheminer mais qu'ils devront obéir aux règles de civisme et d'éducation élémentaires. Dans le cas contraire, il y aura conséquences sans argumentation.

John-Jean Martin dit :
1 mai 2014 à 12 h 39 min

XYZ dit : 1 mai 2014 à 10 h 12 min Selon vous, faut-il ressortir la strap?

OUI ET RE-OUI !!!!!!!!!!!!

Mel dit :
1 mai 2014 à 14 h 17 min

Peut-être que les profs ont leur tors mais moi je blâme les parents pour ce manque de civisme, de respect et d'éducation...... Les parents ont lâché prise sur l'éducation de leur enfant. Comme ils travaillent tous les deux et qu'ils ont très peu de temps à leur consacrer car ils ont une vie aussi ces parents (des 5à7, des voyages dans le sud, des maitresses ou des amants, l'entrainement, le magasinage de la nouvelle voiture etc) alors ils ne peuvent pas en plus éduquer les enfants... et pourquoi le feraient-ils quand des profs bien payés et qui ont 3 mois de vacances(c'est ce que la majorité des parents pensent) peuvent le faire ?

Alors on dompe le p'tit à l'école le matin et on le reprend le soir en pensant qu'il sera tout instruit et bien toiletté comme on le fait avec notre caniche au salon de toilletage du coin !!!

Moi je crois que les profs qui persistent à enseigner gagnent leur ciel.... la faute revient aux parents !!!!! Si tu n'es pas capable d'élever des enfants ou si tu ne veux pas faire d'effort.... ben fait pas d'enfant. Simple comme bonjour!!!

Désabusé dit :
1 mai 2014 à 14 h 33 min

Minona dit :

1 mai 2014 à 10 h 39 min

@Désabusé

"Aucun article de la Charte canadienne des droits et libertés n’empêche les enseignants d’appliquer les règlements scolaires. Vous pouvez vérifier: cliquez sur « Minona » pour y accéder.

Cette charte protège simplement (entre autre) les citoyens de la discrimination basée sur la couleur, l’origine ethnique, le sexe, le handicap, la religion, etc. On a oublié l’orientation sexuelle par contre mais la Charte (québécoise) des droits et libertés de la personne la mentionne.

Si certaines personnes issues de minorités culturelle abusent de ces deux chartes, ce n’est pas les chartes elles-mêmes qu’il faut blâmer mais ceux qui leur cèdent par peur du conflit.

Il est normal qu’élèves et enseignants ne soient pas égaux dans une classe et la discipline appliquée sans discrimination et sans mettre en danger la sécurité des élèves ne contrevient nullement aux droits de la personne."

Minona,

Savez vous combien et combien d'articles de loi de la charte des droits et libertés font référence au code civil et combien du code civil se réfèrent à la charte des droits et libertés ?

C'est ce "free for all" qui engorge tous les tribunaux par crainte comme vous le dite si bien de représailles tant au niveau civil que pénal. Et également le code pénal et criminel fait référence aux articles du code civil et de la charte.

Bref, comme disait mon père dans le temps, le respect des lois et le respect des personnes en autorité ou non ne sera jamais plus résolu en rapport aux craintes énumérées plus haut dans mon intervention car c'est comme un bâton merdeux : Y'a pas de bouttttte pour le prendre à moins de se mettre les deux mains dedans !!!

Pas pour rien que le taux de décrochage scolaire est de 35 % au Québec et que le taux de rétention d'emploi des professeurs est en bas de 50 %. Je les comprends très bien de le faire avant de virer sur le top et de se bourrer d'antidépresseurs !

Harold dit :
1 mai 2014 à 16 h 33 min

Comme l'article le dit : Le respect, ça se mérite

Je n'en reviens pas de la haine du PLQ envers le PQ. Ce n'est plus seulement des moqueries, c'est de l'acharnement et de la haine pure.

Alors les PLQ, voulez-vous du respect? Respecter les autres. C'est à croire que vous vous prenez pour le nombril du monde, la race supérieure. Calmez-vous, vous êtes vous-aussi des habitants du Québec. Vous êtes AUSSI des gaulois comme les autres nous appellent.

Danger. Nous avons connu un fou qui se prenait pour Dieu. Son nom H...ler. On sait comment il a géré son affaire et comment ça finit.

Dominique Lavoie dit :
1 mai 2014 à 18 h 38 min

PLT

Remerciez le ciel de ne pas avoir été enseignant. Vous auriez dû vous rendre à la triste constatation que vous n'avez aucun support, que ce soit des parents qui auraient fait des confettis de votre gentille lettre, ou encore des directeurs d'école qui laissent leurs attributs masculins à la maison le matin en laissant les profs se dé...der avec les problèmes.

Aucun support. Apparemment, si vous êtes un bon prof, vous êtes capable de vous arranger avec ça tout seul comme un grand même si on vous flashe la charte des droits et libertés en plein visage pour faire n'importe quelle connerie, même si on vous accuse faussement de violence physique ou pire encore, d'agression sexuelle. Si on menace votre famille, qu'on vous harcèle chez vous ou sur le net, qu'on vous vole, qu'on vous agresse physiquement, vous êtes supposé être superman et vous en sortir comme un chef.

Les profs sont de la chair à canon et rien de plus. Allez lire quelques rapports sur la condition des enseignants au Québec. Triste.

J'ai eu un petit sourire attendri en me souvenant de ma prof de maths, Sœur P******. Une terreur d'un peu plus de 5 pieds qui vous ramenait sur terre assez sec merci. Elle avait le support de la sœur directrice et pire encore, de mes parents. On marchait les oreilles drettes sans l'aide des logues et des "experts" qui en sont à leur troisième génération scrappée. On savait compter sans calculatrice et écrire sans faire de faute aux trois mots.

Donc retour de la strap non. Mais retour aux bonnes vieilles méthodes utilisées avec succès dans les années 50 et 60.Méthodes éprouvées qui fonctionnaient contrairement aux géniales trouvailles de nos experts actuels qui envoient leurs enfants à l'école privée EUX.

Écoles qui fonctionnent avec les bonnes vieilles méthodes, pas avec les réformes.

Curieux hein?

JP Bouchard dit :
1 mai 2014 à 19 h 19 min

Personellement, à 64 ans, je me fous pas mal de ce que les jeunes vont faire avec le monde

qu' on leur a construit. Je ne serai plus là.

À eux de l' améliorer. C' est LEUR monde.

S' ils veulent vivre dans un monde de fous, libre à eux.

Espérons qu' ils feront un jour preuve de gros bon sens et de discipline.

Je regarde ceux qui vivent autour de moi et ...ouf...Pas fort les jeunes.

De véritables fainéants qui ne connaissent rien en dehors de ce qu' ils ont étudié.

Ça a 25-30 ans et ça a déjà la femme de ménage...

La paresse est la mère de tous les vices.

Illyanne dit :
1 mai 2014 à 19 h 30 min

Il est vrai que bien des jeunes ne témoignent aucun respect a qui que ce soit, a priori a ceux qui ont la malchance d'être leurs professeurs. Chapeau a ces mal aimés, qui doivent se motiver chaque matin pour aller au boulot.

Pierre-Luc Tremblay dit :
1 mai 2014 à 19 h 43 min

Dominique Lavoie:

Jamais je n'aurais pu être professeur je n,aurais pas eu la patience et surtout j'aurais eu trop peur des accusations montées de toutes pièces.

Harold dit :
2 mai 2014 à 8 h 13 min

JP Bouchard dit : 1 mai 2014 à 19 h 19 min Personellement, à 64 ans, je me fous pas mal de ce que les jeunes vont faire avec le monde qu’ on leur a construit. Je ne serai plus là.À eux de l’ améliorer. C’ est LEUR monde.S’ ils veulent vivre dans un monde de fous, libre à eux.Espérons qu’ ils feront un jour preuve de gros bon sens et de discipline.Je regarde ceux qui vivent autour de moi et ...ouf...Pas fort les jeunes.De véritables fainéants qui ne connaissent rien en dehors de ce qu’ ils ont étudié.Ça a 25-30 ans et ça a déjà la femme de ménage...La paresse est la mère de tous les vices.

Ù_________________ Heureusement que c'est pas tout le monde qui pense comme vous (à part peut-être Francine (est-ce toi?)). Ayoye, ça ne serait pas beau. Vous m'avez l'air d'un vieux garçon frustré, qui ne s'est jamais marié et qui n'a jamais eu d'enfants.

Heureux de ne pas vous avoir comme voisin.

Carl F dit :
2 mai 2014 à 8 h 41 min

@JP Bouchard

Vous n'aviez uniquement qu'à dire votre âge. On aurait compris tout de suite qu'en tant que Baby-Boomer vous vous foutez pas mal de ce que vous laissez aux générations qui vous suivent.

Ivan Champetier dit :
2 mai 2014 à 8 h 57 min

Moi au secondaire,j'avais un prof d'anglais qui bardassait les élèves,et c'est lui que l'on allait chercher quand un faisait le "mal-commode". Dans les faits,c'était toujours des caves que j'haissais qui lui tombaient dans les pattes,et c'était plutot amusant pour les spectateurs dont je faisais parti. Il avait même une collection de cheveux*,pour les cas extrêmes,que l'on avais pas remarquée jusqu"au jour ou un cas rébarbatif de notre classe fit en sorte d'en faire partie. Nous avons bien ris . A lui seul,il valait un régiment de "lologues"! Une aubaine pour le contribuable,selon moi.

*Il collait les cheveux ainsi arrachés avec un morceau de ruban gommé transparent dans le coin supérieur gauche du tableau noir.

mimi37 dit :
2 mai 2014 à 10 h 02 min

De meme pour les parents qui veulent etre ''l'ami de l'enfant''

JP Bouchard dit :
2 mai 2014 à 10 h 09 min

Harold...Carl F...

Les boomers ont édifié la société de laquelle vous bénéficiez, petits hypocrites.

Et les Y sont en train de tout bousiller par leur manque de sens des responsabilités.

Ils veulent tout avoir sans rien payer.

Seulement une infime partie de la jeunesse prend ses responsabilités.

Les autres attendent l' héritage.

Et oui...j' ai eu deux enfants. Mais je connais une méchante gang de X et de Y qui n' en

ont pas et n' en auront pas. Des égoïstes...Des égocentriques.

À cause d' eux, le gouvernement est obligé de laisser enter des immigrants à pleine porte.

Et dites-moi en quoi les X-Y sont plus responsables que leurs parents...allez...dites-moi...

JP Bouchard dit :
2 mai 2014 à 10 h 20 min

Et Harold...

Je le redis...La paresse est la mère de tous les vices.

Et des " sans génie diplômés", il y en a à profusion.

Des sans génie à qui les profs accordent des diplômes même s' ils ont coulé.

Les enfants-rois ont tous les droits...même celui de tricher.

C' est rendu qu' ils veulent même prendre la place des autos dans les rues de Mtl. avec

leur s' tie de vélos.

Comme si la rue leur appartenait.

Et avec tous ces accidents, on peu dire qu' ils récoltent ce qu' ils sèment.

En plus, ils sont endettés jusqu' au cou...des irresponsables qui ne respectent rien.

Ils ne se respectent même pas eux-même.

C' est la première génération qui va vivre moins vieux que leurs parents.

Mauvaise santé...mauvaises finances...mauvaise mentalité.

Bonne chance les kids. Retraite à 75 ans.

La cigale et la fourmi....

jimmy brindle dit :
2 mai 2014 à 11 h 46 min

Entièrement en accord avec M. Martineau . La discipline est essentielle pour former des hommes à devenir pour ne pas qu'ils deviennent des crétins .

ID Ologie dit :
2 mai 2014 à 13 h 46 min

C'est pourtant pas compliqué, mais il semblerait qu'il y a un problème au Québec avec les choses simples...

C'est un problème en deux volets. Le premier est que l'école, au sens large, devrait normalement avoir comme mission d'outiller les jeunes afin qu'ils aient tout ce qu'il faut pour être capable de fonctionner en société. Et le problème, c'est qu'on a complètement SCRAPPÉ cette idée au fil du temps, et on se retrouve avec un système scolaire qui n'a AUCUN LIEN avec comment ça se passe dans la vraie vie. Pourquoi c'est arrivé? Parce que notre façon de penser à changé. Je m'explique.

On pense plus à l'image, au marketing, qu'au problème réel. Si notre produit se vend pas, on va pas travailler à l'améliorer, mais plutôt travailler à essayer de trouver des façons plus efficaces de le vendre. La solution la plus logique, la plus simple (améliorer le produit) est complètement écartée du processus.

Cette façon de penser est devenue MAÎTRE dans nos sociétés occidentales.

Vous voulez que les gens prennent plus le transport en commun? Facile. Non, on ne va pas tenter d'améliorer le système de transport. On va juste taxer de plus en plus les automobilistes pour les "punir" et les "forcer" à le prendre.

Vous désirez augmenter le taux de diplomation? Pas de problème. Au lieu d'essayer de mieux aider ceux en difficulté, on va à la place juste abaisser les critères d'obtention du diplôme pour en avoir plus! Voilà!

C'est partout pareil. Notre façon de penser est devenue complètement débile. Nous n'essayons plus de nous améliorer. Nous essayons à la place de trouver des façons de donner l'IMPRESSION que nous nous sommes améliorés.

Ha oui, et le deuxième volet du problème de l'éducation... (et je parle en tant que parent), SACREZ LES PARENT DEHORS DE L'ÉCOLE. Laissez les profs instruirent vos enfants, et vous, faites VOTRE JOB de les éduquer. Si vous ne savez pas la différence, on est mal partis...

Miche dit :
2 mai 2014 à 16 h 43 min

Je n'ai qu'une chose à vous dire M Martineau: Incognito, Allez passer une semaine dans une classe du Niveau Primaire, Allez passer une semaine dans une classe du Niveau Secondaire, Allez passer une semaine dans une classe du Niveau CEGEP, Et vous tirerez vous-mêmes vos conclusions: Vous n'en reviendrez pas! Si vous exigez l'Excellence de vos élèves, vous risquez d’être poursuivis par Des parents qui disent que vous exigez TROP de leur(s) enfant(s)!!! M Martineau, vous êtes totalement IGNORANT et déconnecté de ce qui se passe au niveau de l’Éducation! Allez VOIR avant de dire n'importe quoi!!!

JP Bouchard dit :
3 mai 2014 à 11 h 44 min

Miche...

Très bon commentaire (16:43.)

Mais Martineau n' est pas conscient de ça, car ses enfants doivent aller à l' école privée.

Privé/Public...deux mondes bien distincts.

Je crois qu' en santé et éducation, tout devrait être privatisé.

Et les impôts baissés en conséquence.

Je sais, les gens ne veulent pas, mais de toutes façons, la réalité économique va

contribuer à faire changer les choses et les mentalités.

Alain Thomas dit :
3 mai 2014 à 21 h 19 min

Monsieur Martineau, je suis professeur, niveau collégial. Lors d'une évaluation de fin d'année, un autre professeur surveillant a prit deux étudiants à se montrer leur feuilles d'évaluation, en clair, ils ont triché. Le professeur surveillant me fait donc le rapport et je donne zéro aux deux étudiants. Ces deux étudiants épaulés de leurs parents qui croient que la future profession est un droit et non un privilège ont mandatés un avocat pour défendre leurs droits. À partir de ce moment, vous pensez que les étudiants ont eu à répondre de leurs actes? Pas du tout. On a scruté ce que moi et les autres professeurs avons écrit et fait. Malheur, je n'avais pas écrit noir sur blanc dans les directives sur l'évaluation que tricher ou demander quoi que ce soit au voisin est interdit! On m'a finalement demandé, voire fait comprendre que je devais réviser voir si les réponses étaient identiques comme si ce étudiants étaient assez stupides pour faire copié et collé. Finalement, l'étudiant dont les parents avaient mandaté l'avocat a réussi son évaluation. Dans un autre cas, j'ai donné une petite tape d'encouragement sur l'épaule d'un étudiant qui en arrachait comme on en donne à ses propres enfants. J'ai dû faire face à des accusations d'agressions! Pour calmer l'étudiant, le collège m'a suspendu deux semaines avec salaire. Je ne suis pas le seul qui ai goûté à cette médecine. Des professeurs ont eu des menaces de mort par des étudiant(E)s. Appui de la direction? Elle en a plein les bras et elle n'a pas les moyens de se voire poursuivre dans de multiples dossiers. Vous feriez quoi vous monsieur Martineau dans cette situation? Vous feriez votre coq? Vous finiriez en omelette en quelques minutes! Quand on a soulevé le problème devant une instance plus haut placée, elle nous a répondu : «nous formons des diplômé(e)s»... D'excellents professeur(e)s autant que des membres de la direction quittent après quelques années, désenchantés par des jeunes et des parents...

Sua dérive dit :
4 mai 2014 à 1 h 14 min

@ Alain Thomas Ces étudiants ont sûrement passé le printemps passé en manifestation avec leurs charmants parents et les syndicats.... Bon courage :)

lili rochon dit :
4 mai 2014 à 7 h 17 min

parlons de respect... D'un nouveau genre disons.. . Je sais très bien que je me pointe totalement hors contexte, mais la sincérité de ces quelques mots est véritable. Je trouve difficile de rêver dans le monde d'aujourd'hui. et voilà, je vous exprimes pourquoi ...

La littérature perdue.

bien quoi! Je voudrais commencer mes écrits en racontant l'histoire d'une femme, le drame d'une autre ou la biographie du voisin. J'ai déjà bien essayé. Plusieurs fois même! J'ai écrit ma vie, j'ai écrit des histoires érotiques, j'ai inventé les bévues d'une autre et même contre toutes attentes, surtout de ma part, même inventé l'histoire tordue, sur un homme tordu, torturant des femmes encore plus tordues. J'ai tenté d'écrire en oubliant ce que j'avais vraiment envie de partager. J'ai écrit en oubliant d'être honnête. Tout cela parce que j'avais le rêve d'être publiée. Parce que j'avais la passion de l'écriture. Comme un caméléon, j'ai suivi les conseils donnés à gauche et à droite, j'ai accepté que l'on me dise que mon imagination n'était pas au goût du jour. J'ai modifié l'essence même de mon histoire d'amour envers l'harmonie que peut créer la sérénade des mots. Mais pourquoi? Et pour qui? Je me retrouve là maintenant, à corriger des manuscrits qui ne me ressemblent plus. J'ai perdu mon chemin, aveuglée par l'ambition d'offrir un héritage rempli d'espoir à mes enfants. À me battre afin de prouver que tout est possible, si on le souhaite vraiment. Et pourtant. Après toutes mes culbutes littéraires à tenter de plaire les comités de lecture, je réalise que la plus grande perdante dans cette quête incroyable, c'est moi. C'est quand même un peu débile. Lorsque tu aspires à devenir médecin, tu t'inscris à un cours, tu étudies afin de passer les examens et si tout va bien, tu as le titre de docteur. Tu souhaites devenir diététiste? N’oublie pas que ta portion de viande est de la dimension de la paume de ta main. Et mange des légumes...

lili rochon dit :
4 mai 2014 à 7 h 20 min

est- ce que monsieur Martineau lit tout les commentaires dites- moi ?

Sandy3_1 dit :
4 mai 2014 à 12 h 26 min

@lili rochon

Il n'en lit aucun. pas le temps. + y a de commentaires + ça lui donne des primes en argent.

G.Fecteau dit :
5 mai 2014 à 21 h 08 min

Dominique Lavoie Avez-vous été enseignante? Moi si! à Toronto. C'était très difficile avec le multiculturalisme. En fait, il y avait au-delà de 60 nationalités dans l'école. Beaucoup de burnout aussi parmi les enseignants. Si c'était à recommencer, je me dirigerais vers une autre carrière. Retraitée et heureuse de l'être. Je profite de l'occasion pour vous dire que je suis désolée de vous avoir répondu aussi sèchement il y a une couple de semaines. Je vous trouve très pertinente dans vos commentaires généralement. Bref, une des blogueuses ou des blogueurs parmi les plus intéressants(tes) à lire!

G.Fecteau dit :
5 mai 2014 à 21 h 11 min

M. Martineau, vous devriez donner du «feedback» à vos blogueurs(ses), de temps en temps. Votre façon de faire frise l'impertinence et l'irrespect de vos lecteurs!!

G.Fecteau dit :
5 mai 2014 à 21 h 53 min

Les journalistes récoltent ce qu’ils ont semé...

À force de se mettre à genoux devant leur auditoire, de constamment baisser la barre pour se faire regarder et de préférer les cotes d'écoute à la diversité, les propos verbeux à l'approfondissement d'un sujet, et la familiarité à l’étrangeté (on va vous parler de ce que vous connaissez - la charte par ex ad nauseam - plutôt que vous amener ailleurs), les journalistes ont participé à faire croire à leurs lecteurs qu’ils sont le centre du monde et que tout tourne autour de leur nombril.

Loading