/travel
Navigation
Visite de nos auberges

Halte musicale en Montérégie

Gîte À la petite scène – Saint-Denis-sur-Richelieu

Coup d'oeil sur cet article

SAINT-DENIS-SUR-RICHELIEU | Bâtie entre fleuve et rivière dans le superbe village de Saint-Denis-sur-Richelieu, l’élégante maison de Manon Vincent et François Richard abrite depuis quelques années un gîte fort original, très accueillant, où l’art et la musique sont au premier plan: À la petite scène.

Dans cette belle demeure construite en 1865, décorée avec des antiquités et des tableaux d’artistes locaux, deux belles grandes chambres équipées de salles de bains sont offertes aux visiteurs. Elles ont été nommées en l’honneur de grands artistes québécois, la chambre Diane Dufresne et la suite Jean-Pierre Ferland, et sont décorées en conséquence.

Dès qu’on entre dans la maison, on comprend bien que la musique fera partie du séjour: un piano, une guitare, un accordéon et de pleins cartables de chansons sont à la disposition des visiteurs. De temps à autre, la salle Félix-Leclerc accueille des concerts intimistes. Il n’y a donc pas de gêne pour monter sur scène ou chanter entre amis! D’ailleurs, Manon est chanteuse (elle s’est produite des centaines de fois au Québec, en Belgique et en France) et François Richard, son conjoint, pianiste. C’est bien possible d’avoir droit à un show improvisé… et très l’fun!

«Ce qu’il y a de spécial à la Petite scène, je pense que c’est l’ambiance, commente Manon Vincent en entrevue. On reçoit les gens comme s’ils étaient chez eux parce que toute une partie de la maison leur appartient. Le côté de la musique est toujours là. Les gens ont accès à tous les instruments: flûte traversière, harmonica, guitare, piano. Le salon est là pour servir.»

Les visiteurs qui arrivent en moto et en vélo sont choyés: un garage verrouillé leur permet de ranger leur véhicule en toute sécurité.

Artistes locaux

Le gîte fait honneur aux artistes locaux. On y trouve les vitraux de Martine Bonin et de Véronique Soucy, les toiles de Françoise Barraud, les aquarelles de Ginette Thibault et les épatants jeux de bois Altaro de Guy Arcouette. «Quand les gens viennent ici, on essaie de parler de tout notre monde. Il y a tellement de ressources à Saint-Denis… c’est exceptionnel comme patelin!»

Le matin, Manon Vincent prépare avec bonne humeur des délices salés et sucrés irrésistibles: crêpes, œufs à la Florentine, miniquiches aux oignons caramélisés, yaourt à la confiture de petites poires maison, pain doré croustillant aux poires chaudes, cake maison, assortiment de fruits frais. «J’aime faire à manger et mettre en valeur les produits locaux», dit-elle, en précisant qu’à sa table, elle sert des œufs de «poules heureuses» et qu’on savoure Jules, le cochon, qui a été engraissé aux petites poires. Manon s’adapte aussi aux intolérances alimentaires de type gluten ou lactose (il suffit de le mentionner lors de la réservation).

On savoure donc son café tranquillement, en admirant la vue imprenable sur le Richelieu, avec son pont de glace en hiver et son traversier en été. Qu’est-ce qu’on peut bien demander de plus?


​La recette de Manon Vincent

Les petites poires de « Mamanon »

6 poires bien mûres, pelées et le cœur enlevé, coupées en morceaux
2 c. à thé de jus de citron
1 tasse de cassonade
Cannelle et muscade


Dans une casserole, mélanger tous les ingrédients.

Porter à ébullition et cuire à feu moyen de 20 à 25 minutes, en remuant régulièrement.

Servir tiède sur du pain doré ou des crêpes ou mieux encore, sur un yogourt à la vanille.


►Ce reportage a été réalisé avec la collaboration de Tourisme Montérégie.

►Saint-Denis-sur-Richelieu est membre de l’Association des plus beaux villages du Québec.

 

Commentaires