/news/green
Navigation
Ville de Montréal

L'agrile du frêne force la Ville à planter plus d'arbres

QMI_140620131825
Photo Eric Bolte / Agence QMI

Coup d'oeil sur cet article

La Ville de Montréal a plus que triplé les budgets de plantation d'arbres en milieu privé, notamment pour contrer le «fléau» de l'agrile du frêne.

Réal Ménard, responsable du développement durable au comité exécutif, a annoncé vendredi l'ajout de 300 000 $ aux 125 000 $ déjà prévus à cet effet pour 2014.

«Le Plan d'action canopée prévoit la plantation de 142 000 arbres sur le domaine privé de Montréal d'ici 2021. (...) La Ville met les bouchées doubles,  car nous devons parallèlement combattre le fléau que constitue l'agrile du frêne», a-t-il affirmé.

Montréal abattra notamment plus de 1000 arbres cette année à cause de l'agrile. Mais la Ville affirme que les efforts supplémentaires visent d'abord et avant tout à atteindre les objectifs de verdissement plus rapidement.

Avec ces 300 000 $, la Ville et la Société de verdissement du Montréal métropolitain (SOVERDI) espèrent planter 4000 arbres supplémentaires dans les institutions, commerces et industries de la métropole.

Nouvelle alliance

Par ailleurs, la Ville et la SOVERDi ont annoncé, vendredi, la création de l'Alliance Forêt urbaine afin de faciliter la plantation d'arbres en milieu privé. Quarante organismes participeront désormais aux efforts du Plan d'action canopée, notamment l'Association des médecins francophones du Canada et le Conseil régional de l'environnement de Montréal.

Le Plan d'action canopée prévoit la plantation de plus de 300 000 arbres dans la région métropolitaine, principalement à Montréal, afin que la canopée couvre 25 % du territoire d'ici 2025. Plus de 60 % des arbres seront plantés en milieu privé.

Depuis mai 2013, plus de 8000 arbres ont été plantés sur des terrains privés à Montréal.

Commentaires