/misc
Navigation

Publicité de Trivago: et voici la parodie!

Coup d'oeil sur cet article

C'est trop drôle. Vous savez, la publicité de Trivago, avec la fille qui veut aller à Venise? Et qui énerve tant  de monde? En tout cas, si j'en juge par les nombreux commentaires et partages qu'a suscités mon billet sur le sujet, il y a quelques jours... Eh bien, en voici une parfaite parodie, d'autant plus drôle qu'elle est inattendue: on s'en sert pour annoncer une pièce de théâtre, (à La Licorne, et qui s'intitule Napoléon voyage, il est vrai), et avec un barbu (l'auteur et comédien Jean-Philippe Lehoux), à la place de la nymphette  jeune femme de la pub «Venise».

Mais voyez plutôt:

Elle a déjà été soulignée et relayée, entre autres sur le site de l'émission de radio «Les hits font le travail»,  à CKOI.

trivago-venise Préférez-vous la nymphette de Trivago, ou le barbu de La Licorne?

Après nous avoir tellement énervés, cette pub s'avère au moins à l'origine de quelque chose qui nous fait rire... C'est déjà ça. Et puis, quand une pub en arrive à donner lieu à de tels phénomènes, c'est quand même qu'elle est devenue incontournable. Et au point de dépasser la simple irritation passagère. La stratégie de Trivago s'avérerait-elle un succès, en fin de compte? J'y reviendrai sûrement...

En attendant, je n'ai pas encore, dans ma vie, réservé d'hôtel sur Trivago... Mais je suis allée lire ce qui s'est écrit au sujet de Napoléon voyage, et je pense que je vais acheter des billets pour la pièce.

Et vous?

35 commentaire(s)

André Félix Delisle dit :
22 août 2014 à 14 h 48 min

Très drôle !

martin metivier dit :
22 août 2014 à 16 h 01 min

Il n'y a pas que la pub Trivago mais aussi celle de Bélair Direct qui pollue les ondes télé cet été. C'est du jamais vu, un tel matraquage. Les deux sont très bien faite.. L'une se sert du charme d'une jeune femme simple, pas maquillée, pas bimbo, jolie au naturel. L'autre se sert de l'humour avec goût. Les deux atteignent leur cible. Mais trop, c'est trop.

Alors Bélair Direct et Trivago, "dehors" de nos vies.

Jacques Girard dit :
22 août 2014 à 16 h 34 min

À Martin Métiver

Content de voir que je ne suis pas le seul à souffrir d'une écoeurantite aiguë suite au bombardement des ondes par cette cochonnerie de Bélairdirect.com

J'ai cependant un énormé problème avec votre commentaire à l'effet que la pub précitée fait preuve ''d'humour avec goût'' !!!!!!!!!!!!!!!!!

Je regrette mais je peine à y voir de l'humour. Vous et moi n'avons certes pas la même définition de ce qu'est ou doit être l'humour, si mal exprimé soit-il !!!!!!!!!!!!!!!!!

Bélair s'en contrec.... car ce qui compte pour eux c'est qu'on en parle. Même si la qualité et le raffinement doivent être complètement évacués de ladite pub ... Quant à l'obligation à tout le moins morale de se renouveler, oublions ça. C'est un concept qui les dépasse !!!!!!!!!!!!!!!!!!

Jacques Girard

claude gravel dit :
22 août 2014 à 16 h 34 min

pour ma part les 2 publicités que je suis plus capable de tolérer c est trivago et bélair, mais je leur joue un tour a ma facon, ayant un enregistreur je saute ces commercials et le tour est joué...pu capable de les entendre ceux la, ils m irritent

Jean dit :
22 août 2014 à 16 h 49 min

Avec vos commentaires négatifs qui s'accumulent à propos de la "nymphette" de 23 ans, qui sont carrément dérogatoires, seulement parce qu'elle est jolie, ainsi que tous vos articles à propos de l'émission à propos de l'âge (ainsi que votre commentaire disant que "trentenaire, ça sonne vieux"), je crois bien que vous avez un complêxe d'âge et que vous vous en prenez par conséquent à des jeunes filles qui sont plus belles que vous.

Une petite consultation pourrait vous faire du bien.

GinetteL. dit :
22 août 2014 à 16 h 57 min

Adorable parodie! Contrairement à la lolita qui se trémousse dans les draps, Napoléon Voyage a l'avantage d'être drôle. Bon concept!

Marie-Claude Ducas dit :
22 août 2014 à 17 h 02 min

Mes références à la "nymphette" ne faisaient que reprendre, en fait, les nombreux commentaires fait, au sujet de cette pub, par les téléspectateurs... (Qui ne savaient d'ailleurs pas, au départ, quel âge avait au juste la jeune femme en question. Maintenant, grâce à plusieurs lecteurs comme vous, on le sait. Merci.). Mais vous avez sans doute raison: pas la peine d'en rajouter. À partir de maintenant, je n'emploie plus le terme "nymphette". Et puis, lâchez-moi un peu sur ce que j'ai écrit par le passé (sur un mode qui se voulait humoristique dans le dernier cas, si ça vous a échappé...). Et aujourd'hui, je parle de la parodie: est-ce qu'elle est drôle, ou pas ?

Max dit :
22 août 2014 à 17 h 04 min

C'est le prix à payer si nous voulons regarder les télés gratuitement, à part le coût du cable. Ces télés ont des dépenses et des rendements à verser à leurs actionnaires. Pour ce, il faut avoir des revenus : donc de la pub. Personne n'est obligé à regarder ces pub. Zapez au lieu de gueuler, comme si vous êtes aux centre du cercle de décision. C'est comme si on a réglé tous nos problèmes pour avoir une telle diversion (divertissement?).

J-F. Couture dit :
22 août 2014 à 17 h 13 min

@M-C.D. La parodie est drôle mais seulement si on connait l'originale et que l'on est au fait de la controverse l'entourant, ce qui doit être le cas de 110% de la population (francophone) du Québec. Au fait, y a-t-il une version anglaise?

Perso, pour parodier Reggiani, si on me donnait le choix entre les deux «vedettes», il va sans dire qu'avec quelques décennies (pas juste dix années, ça ne serait pas assez) de moins, je pencherais vers Emma Leth pour un petit Pinot Grigio chez Florian, Piazza San Marco.

Quant à la pièce de théâtre, je trouverais bien le moyen d'aller la voir au retour.

Marie-Claude Ducas dit :
22 août 2014 à 17 h 23 min

Et au fait... Merci beaucoup à Claude Lamoureux, vice-président chez Cogeco Métromédia, pour avoir attiré mon attention sur cette parodie.

Guy Landry dit :
22 août 2014 à 17 h 26 min

Pas capable de ce playboy barbue qui veut nous vendre une pièce de théâtre.

Il a l'air d'un enfant mineur avec beaucoup de pilosité. Parfait pour les femmes cougars.

Mais non, je ne suis pas jaloux. Sauf que je déteste cette parodie.

Francine Auger dit :
22 août 2014 à 17 h 37 min

Excellent et savoureux....Eh oui, j'abonde dans le sens de plusieurs....je ne suis plus capable de voir les pubs de Trivago et Belair!!!...alors, comme d'autres...je "zappe"....merci enregistreur de mon coeur!

Lyne Boisvert dit :
22 août 2014 à 18 h 27 min

La pub de Trivago, je l'ai bien aimé dans les débuts, mais à force de trop l'entendre, c'est rendu que mon perroquet la siffle de A à Z... et c'est pas des blagues. CHU PU CAPABLE! Cette pub parodiée m'a fait sourire, mais elle aurait pu être un peu plus drôle, il y a des longueurs. Quand même une bonne idée!

Louis St-Jean dit :
22 août 2014 à 19 h 17 min

Je vis certainement sur une autre planète que la majorité des lecteurs. Voulez-vous, s.v.p., me lâcher un petit peu avec la pub de Trivago?

Celle-ci se fait joyeusement conspuer par les bien et moins bien pensants. Pourtant, elle n’est ni pire ni meilleure que la moyenne. On ne fait quand même pas passer la jeune femme pour une imbécile ou une poupée en plastique, à ce que je sache.

Le sujet est une jeune femme qui profite de ses belles années pour voyager et s’amuser. Dans ce contexte, je ne vois rien là-dedans pour ameuter la gent féministe ou n’importe quel humanoïde. Je vous accorde qu’on abuse en terme d’« overexposure », mais sinon, il n’y a rien dans cette pub qui justifie qu’on fouette un chat!

Quand je constate que ces deux publicités provoquent une telle montée aux barricades, et au même moment, quand je regarde un tant soit peu ce qui se passe dans notre société immédiate et dans le monde, j’ai bien peur que nous ayons, collectivement, un sérieux problème à définir nos priorités.

Ceci exprimé avec respect pour l’opinion de ceux qui ne pensent pas comme moi, sans pour autant diluer mes arguments.

P-S. Ce sont les concepteurs de la pub de Trivago qui doivent se régaler... à vos dépens!

J-F. Couture dit :
22 août 2014 à 21 h 15 min

@Louis St-Jean: «....... Je vous accorde qu’on abuse en terme d’« overexposure », ....»

Vous avez raison. Ça n'est que ça et rien d'autre que ça: de «l'overexposure». Pas de quoi faire de l'urticaire ni se précipiter chez le Dr. Phil surtout à l'ère de l'enregistreur numérique et de la «zapette» avec touche «silence» et «avance rapide».

Manon Lelièvre dit :
22 août 2014 à 21 h 19 min

La p´tite toune m'a donné un vers d'oreille que je déteste, mais j'aime bien la jeune fille qui vie le bonheur dans une belle chambre d'un hôtel bien situé. Moi, j'en suis un peu jalouse...Et bonjour, ma belle Francine!

Richard Schneider dit :
23 août 2014 à 6 h 05 min

J'aime mieux voir la jeune femme dans cette pub que la précédente campagne dans laquelle on présentait un gros obèse très bécote avec un air regard vide. D'ailleurs j'avais logé une plainte pour qu'ils retirent cette pub.

Richard Schneider dit :
23 août 2014 à 6 h 07 min

Désolé dans mon message il y a une erreur: vide plutôt bécot.

Jacques Girard dit :
23 août 2014 à 9 h 15 min

Je préfère d'emblée me faire ... euh! disons ... bombarder quotidiennement par Trivago que par Belairdirect.com !!!

Se faire bombarder sur les ondes est, de toute évidence, un incontournable. Aussi bien préférer et exiger la qualité ... quoique le public n'ait pas un grand impact à ce chapitre !!!

Bref, BRAVO à Trivago et HUAC CACA à Belairdirect.com ... !!!

Caroline Nadeau dit :
23 août 2014 à 9 h 30 min

J'étais certaine que cette publicité allait être parodiée, mais qu'au prochain ByeBye. C'est la preuve que la publicité à la télé fonctionne encore. Message aux annonceurs qui ont délaissé la télé au profit du Web...

PL Paquin dit :
23 août 2014 à 12 h 23 min

La parodie est ordinaire... on aurait plus pousser plus le concept à mon avis (d'accord pour amenez cela au BYEBYE). Les pubs de Trivago et Bélair ne sont pas mauvaise en soit, mais juste trop exposé. C'est ce qui nous amène un écoeurantite aigu. Parlez-en en bien, parlez-en en mal, peu importe, mais parlez-en. Ils ont atteint leurs objectifs à mon avis.

Pierre Bouchard dit :
23 août 2014 à 15 h 19 min

La nymphette de Trivago représente très bien la situation d'une jeune fille gâtée par un sugardaddy, lequel lui paye de magnifiques voyages en Italie et qui l'admire se tortiller dans le lit et contre la balustrade d'un hôtel romantique, ne trouvez-vous pas, Jean d'hier à 16h34?

Pierre Bouchard dit :
23 août 2014 à 15 h 24 min

De ce fait, une telle pub vise beaucoup plus les vieux sugardaddies argentés, tant en ce qui concerne la coiffure (du mois ce qui en reste) et le contenu du porte-feuille. La nymphette en profite!

JMartin dit :
23 août 2014 à 17 h 23 min

Heeeee... Comme coup publicitaire, parodier une annonce publicitaire, c'est plagier le pire... C'est ça la culture québécoise?

Pierre R. dit :
24 août 2014 à 9 h 17 min

Parler en bien ou parler en mal, mais parlez-en. Vous faites tous leur jeu ... moi aussi, mais sans les nommer, au moins..

Micheline Marier dit :
24 août 2014 à 9 h 43 min

ET que dire du matraquage des pub plates, comme celles de Brault et Martineau? Personne ne s'en plaint?

Francois dit :
24 août 2014 à 18 h 50 min

J en ai plus qu assez de ces pubs à la con ...il existe un petit bouton mute sur ma télé et je m en sers ....très souvent .

Hélène dit :
24 août 2014 à 20 h 46 min

Trop, c'est trop, à RDI, RDS et probablement d'autres, je réserve souvent des chambres mais je ne passerai surement pas par Trivago, je crois que je vais changer de chaine de télé, juste pour ne pas les voir, je vais en faire une indigestion.

Jean Pierre dit :
25 août 2014 à 8 h 52 min

Le meilleur moyen pour que je n'achète pas un produit est de me casser les oreilles avec de la pub. Quand je magasine, je reconnais le nom d'un produit et, si j'ai le choix, j'achète l'autre qui ne m'a pas fatigué... J'ai laché le café Nabob, les caramilk et d'autres produits qui nous assoment à longueur de journée...

Sophie dit :
25 août 2014 à 16 h 53 min

Qu'est-ce qu'elle a, la pub de Trivago? Si la pub a fini par vous énerver, c'est peut-être parce que vous regardez trop de vidéos en une journée? Si la femme choisi pour la pub était une barbie stéréotypée, j'aurais pu comprendre l'agacement de voir encore et encore un "modèle" de femme superficielle et centrée sur son image, mais on voit l'effort, dans cette pub, d'avoir une représentation féminine plutôt naturelle. Il me semble qu'il existe des pubs beaucoup plus agaçante, débilitante et risibles que celle-là. N'empêche, j'aime aussi la parodie.

Éric Laplante dit :
25 août 2014 à 17 h 50 min

Si vous êtes écoeuré de voir ces pubs, c'est peut-être que vous regardez trop la télé! Sortez, pendant qu'il fait encore soleil.

Robert Landry dit :
25 août 2014 à 22 h 07 min

Les pubs en elles-mêmes sont correctes. C'est seulement l'abus qui finit par tomber sur le coeur. Les télédiffuseurs, Radio-Canada le premier, manquent de respect envers les téléspectateurs en acceptant de nous matraquer ainsi. J'ai déjà compté 7 diffusions de l'ancienne publicité de Trivago durant l'Union fait la force. Trois fois dans le même segment publicitaire de 3 ou 4 minutes, et 4 fois dans l'autre segment.

Juliette dit :
31 août 2014 à 19 h 54 min

Je pense vraiment que Trivago cherche la faillite avec sa pub de Venise! On n'en peu plus. Une niaiseuse qui se tortille dans ses draps. Personne est intéressé d'aller sur le site. Sont trop niaiseux et il n'y a, semble t-il que Venise à offrir. Toutes leurs pubs sont pourries entièrement. Combien faudra t-il de temps pour encore endurer ces imbécillités des dizaines de fois par heure.

Paul-André Vallée dit :
4 septembre 2014 à 20 h 02 min

Dans la même veine, cette parodie, réalisée, écrite, joué et montée par Hubert Vallée, est également très drôle! http://vimeo.com/105197074

Isabelle L. dit :
22 septembre 2014 à 21 h 30 min

Sincèrement, je ne vois vraiment rien de dérangeant dans la pub de Trivago, une jolie jeune fille qui a l'air heureuse et Alors ? Par contre le barbu de la licorne lui est absolument grotesque et il n'a vraiment rien de drôle...