/entertainment/movies
Navigation
Film black

Le Festival international du film black aura 10 ans

Le co-fondateur et directeur de la programmation Émile Castonguay, la présidente et co-fondatrice Fabienne Colas et de Global TV Jamie Orchard.
Photo Jocelyn Malette / Agence QMI Le co-fondateur et directeur de la programmation Émile Castonguay, la présidente et co-fondatrice Fabienne Colas et de Global TV Jamie Orchard.

Coup d'oeil sur cet article

Le Festival international du film black de Montréal (FIFBM) se prépare à célébrer sa 10e édition, qui se tiendra du 23 au 28 septembre. Pour l’occasion, on honorera le réalisateur américain Spike Lee, la chanteuse d’Arcade Fire Régine Chassagne et la présidente de Montréal International, Dominique Anglade.

Le dévoilement de la programmation a eu lieu mercredi à la Cinémathèque québécoise.

En plus de célébrer son 10e anniversaire, le FIFBM soulignera les 210 ans d’indépendance de la République d’Haïti, les 20 ans du génocide rwandais, le 20e anniversaire de l’élection de Nelson Mandela à la présidence de l’Afrique du Sud et les cinq années de Barack Obama passées à la Maison-Blanche en tant que premier président noir des États-Unis.

Le film Hope, première fiction de Boris Lojkine, ouvrira le FIFBM le 23 septembre prochain à l’occasion de sa première nord-américaine au Cinéma Impérial. Hope a remporté le Prix SACD de la Semaine de la critique du Festival de Cannes le printemps dernier.

En clôture, les cinéphiles auront droit à la première québécoise du long métrage L’autre moitié du soleil de Biyi Bandele. La projection aura lieu le 28 septembre à la Grande Bibliothèque.

Parmi les autres coups de cœur qui seront projetés cette année, les organisateurs aiguillent les cinéphiles vers les titres Ninah’s Dowry, Aidependence, Des étoiles, Sewing Hope, Mother of Georges, Fire in the Blood, Mirage et Victorieux ou morts mais jamais prisonniers, pour ne nommer que ceux-ci.

Des hommages à Spike Lee, Régine Chassagne et Dominique Anglade

On rendra par ailleurs hommage au réalisateur américain Spike Lee (Malcolm X, L’informateur), dont les œuvres «ont révolutionné la place et le rôle des talents black à Hollywood, remettant en cause des décennies de stéréotypes et portraits marginalisés pour donner une nouvelle portée aux voix afro-américaines», ont écrit les organisateurs du FIFBM.

Spike Lee sera le premier à accepter le Prix précurseur remis par le FIFBM. La cérémonie aura lieu le 24 septembre au Cinéma Impérial et sera suivie de la première mondiale de son plus récent film, Da Sweet Blood of Jesus, et d’une discussion avec le principal intéressé.

Régine Chassage d’Arcade Fire et Dominique Anglade, la présidente de Montréal International, recevront pour leur part le Prix impact social 2014, le 26 septembre, au Cinéplex Odéon du Quartier Latin. Elles ont cofondé la Fondation KANPE qui lutte contre la pauvreté en Haïti. Elles seront les premières femmes à être honorées par le FIFBM.

Enfin, le Festival tiendra le 24 septembre la 1re édition du Black Market, une série de conférences rassemblant notamment des représentants du cinéma indépendant provenant de Los Angeles, New York et de la scène locale.

Plus d’information sur la programmation est disponible en ligne.

Commentaires